Xigmatek HDT-S1283

 

 

 

Présentation:

 

 

Modèle qui a vraiment fait connaître Xigmatek au grand public, le HDT-S1283 a sur le papier des atouts indéniables tels que sa conception Direct Touch associée ici à un puissant ventilateur 120mm PWM, et le tout pour un prix très agressif. Le résultat sera-t-il à la hauteur de nos espérances ?

 

Caractéristiques principales:

  • Compatibilité: S754/775/939/940/AM2
  • Hauteur: 15.9cm
  • Alimentation: 4 pins
  • Ventilateur: 120mm
  • Prix moyen constaté: 33€

 

La caractéristique principale du Xigmatek HDT-S1283 est bien évidemment son prix, seulement 33€ en moyenne ! Dès lors il suffirait à ce modèle d'avoir des prestations assez bonnes pour en faire un rapport performances/prix intéressant.

 

Détail qui risque d'avoir son importance: le ventilateur est donné pour 2200tpm en vitesse maximale, le bruit risque donc d'être conséquent lors des pleines charges.

 

 

 

Sous tous les angles:

 

 

L'aspect général du Xigmatek est assez classique pour un ventirad au format tour. Il fait même assez nettement plus "cheap" que des concurrents comme les modèles Scythe Ninja+ RevB et Infinity ou encore le Noctua NH-U12F. La faute entre autre à des ailettes assez fragiles et qui se décollent aisément des caloducs.

 

Mais un détail impressionnant vient vite redonner une bonne image de ce ventirad: sa technologie Direct Touch (les caloducs sont en contact direct avec le processeur). Les caloducs étant sur le HDT-S1283 3 monstres de 8mm de diamètre, la base de celui-ci est vraiment renversante et ne donne qu'une envie: monter le tout pour voir ses performances.

 

Un autre très bon point pour Xigmatek: le système de fixation du ventilateur. Ce sont des pions en caoutchouc en effet qui tiennent le ventilateur, limitant ainsi les vibrations. Ces pions sont très bien conçus puisqu'ils viennent se fixer aux bords des ailettes de manière sûre d'un côté, et de l'autre il suffit de tirer un peu sur le pion pour le fixer aux trous du ventilateur, et celui ci se retrouve sans aucun contact réel avec le radiateur, si ce n'est donc par l'intermédiaire du caoutchouc. Très efficace et bien mis en oeuvre: bravo.

 

 

 

Bundle:

 

 

Le bundle du HDT-S1283 est assez simple avec un kit de fixation pour le S775, une tige pour les sockets AMD, et ensuite quelques petits bonus comme un spoiler qui permet, une fois placé à l'arrière du radiateur, de récupérer une partie du flux d'air du ventilateur pour l'envoyer vers la carte mère et refroidir un peu les mosfets par exemple.

 

On trouve également un adaptateur molex pour le ventilateur et un petit sachet de pâte thermique Sil-More comme pour les ventirads Scythe, un peu dommage de trouver un sachet plutôt qu'une seringue, mais le prix est tiré vers le bas...

 

 

 

Sur la balance:

 

 

Le radiateur du Xigmatek HDT-S1283 est comme nous l'indiquions assez "cheap". Cela se retrouve sur la balance avec un poids vraiment léger pour un radiateur tour de près de 16cm de haut: 525g.

 

 

Une fois équipé de son ventilateur 120m, le poids remonte à 684g. Cela reste léger pou un modèle de ces dimensions, malgré les 160g du ventilateur Xigmatek, un poids bien élevé pour un 120mm.

 

 

 

Finition de la base:

 

 

Les bases Direct Touch sont très particulière, et le but de ces bases est de limiter au maximum les aspérités de surface pour maximiser le contact ente la base et le CPU. A ce petit jeu là la base du HDT-S1283 pèche un tout petit peu quand même. Celle du Sharkoon Silent Eagle CPU Cooler était, pour une base Direct Touch sensiblement meilleure. Il ne faut donc pas hésiter à appliquer en bonne quantité la pâte thermique sur un HDT-S1283 pour être sûr de bien remplir les sillons, il vaut mieux trop de pâte thermique que de l'air.

 

 

 

Installation S775:

 

 

Une fois n'est pas coutume ce ne sont pas 4 ni 0 mais 2 vis qui sont nécessaire à la fixation des 2 parties du module de rétention sur la base du Xigmatek HDT-S1283. On a le sentiment au début que les pâtes vont pivoter sur elles-mêmes avec une seule vis pour les tenir mais non pas de problème, il suffit de bien serrer.

 

 

Le montage final se fait ensuite avec le bon vieux système de clips inspiré du radbox Intel. Malheureusement si cela se passe très bien avec les clips du dos du ventirad, pour le devant les clips sont entièrement recouverts par le ventilateur !

 

Donc 2 possibilités s'offrent à vous: soit vous installer d'abord le radiateur sur votre configuration, puis ajoutez le ventilateur ; soit vous installez le ventirad avec le ventilateur déjà placé, et alors il vous faudra profiter du fait que ce qui tient le ventilateur ce sont des pions en caoutchouc, pour soulever le ventilateur jouant sur l'élasticité du caoutchouc, et ainsi pouvoir avec une main avoir accès aux clips de fixation... A vous de voir mais de toutes façon les 2 solutions ne sont guère pratiques, dommage.

 

 

 

Mesures:

 

 

Le Xigmatek HDT-S1283 est un très bon refroidissement. En 12V le ventilateur de 2200tpm atténue la sensation de performances car avec un tel boucan il y a moins de mérite à parvenir à 62°. La prestation est néanmoins à saluer.

 

Le problème est qu'avec un ventilateur initialement PWM les possibilités pour le sous-volter manuellement sont assez limitées, un fanmate 2 de Zalman n'est pas compatible par exemple car prévu pour les prises 3 pins, le module ULNA de Noctua non plus etc...

 

 

En passif le radiateur de Xigmatek affiche une température impressionnante en idle. Il s'effondre malheureusement en charge pour ne tenir en moyenne que 340s avant que la sécurité thermique du processeur ne se déclenche. La technologie Direct Touch semble montrer ses limites: elle permet d'améliorer l'échange avec les ailettes du radiateur, mais lorsque celles-ci satures le Direct Touch n'est plus d'aucun secours et les performances s'effondrent.

 

 

 

Verdict:

 

Le Xigmatek HDT-S1283 est loin d'être parfait. C'est un constat clair et net, basé principalement sur son radiateur qui en dehors des gros caloducs et de la technologie Direct Touch est tout ce qu'il y a de plus simple et de qualité très moyenne. Le ventilateur également est vraiment surdimensionné, Il est extrêmement bruyant alors que le HDT-S1283 n'a pas du tout besoin d'autant de souffle, ni nos oreilles de bruit.

 

Le HDT-S1283 n'est au final pas du tout un mauvais ventirad, mais il souffre des défauts de jeunesse de la technologie Direct Touch, et le marché de ces ventirads s'est considérablement vite démultiplié avec des références de meilleure qualité et plus silencieuses. De quoi pousser le HDT-S1283 hors du podium..

 

 

 

Nous lui attribuons la note de 2 sur 5.

 

 



sommaire


Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 26 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !