Intel Radbox QX9650

 

 

 

Présentation:

 

 

Intel a inauguré avec son QX9650 un nouveau radbox au design complètement retravaillé et s'inspirant clairement de la forme des Zalman de la série 7. Le résultat sera-t-il au niveau des attentes que l'on peut avoir du refroidissement associé à un processeur haut de gamme comme le QX9650 ?

 

Caractéristiques principales:

  • Compatibilité: S775
  • Hauteur: 6,7cm
  • Alimentation: PWM
  • Ventilateur: 120mm
  • Prix moyen constaté: 0€

 

Un radbox qui a donc comme principale caractéristique de ne plus embarquer un ventilateur de 80mm, mais de 120mm.

 

 

 

Sous tous les angles:

 

 

Sans surprise donc, le Radbox QX9650 reprend donc le design cher à Zalman, avec tout de même des arrêtes bien plus droites ce qui lui donne ce design finalement unique. L'aluminium est de rigueur bien sûr, coût oblige, ce qui n'est également pas une couleur courante pour ce type de design. Le ventilateur transparent à LEDs bleues est la petite touche visuelle qu'Intel a décidé de donner à son ventilateur. L'ensemble est plutôt plaisant à l'oeil pour un ventirad "gratuit".

 

Le Radbox QX9650 possède également un variateur de vitesse doté de 2 modes: P pour "performance" et Q pour "quiet" (silence). Nous verrons par la suite comment se combinent ces modes avec la gestion PWM pourtant déjà censée réduire les nuisances sonores.

 

 

 

Bundle:

 

Le bundle du radbox QX9650 d'Intel est inexistant, la pâte thermique étant directement placée sur la base du radiateur (utilisation unique donc), et le kit de fixation S775 étant d'origine solidaire du ventirad.

 

Un mode d'emploi général, livré avec le processeur, détaille juste comment installer le radbox et surtout utiliser les clips de fixation.

 

 

 

Sur la balance:

 

 

Le radbox QX9650 est étonnamment léger, 426g ventilateur compris, soit le même poids que le Radbox "normal", pourtant bien plus petit. La conception quasi entièrement en aluminium et les ailettes fines sont à l'origine de ce poids.

 

 

 

Finition de la base:

 

 

Sans être exceptionnelle, la base du radbox Intel ne démérite pas, surtout pour un modèle fourni gratuitement et pour lequel on aurait pu craindre au niveau de la finition. La base n'est pas un miroir parfait, et quelques stries circulaires sont décelables au toucher et à l'oeil, mais nous sommes malgré tout dans la bonne moyenne des finitions en ce qui concerne les bases de nos 30 modèles.

 

Détail amusant: le pourtour de la pastille centrale, toujours en cuivre mais qui lui n'est pas au contact du processeur, a une meilleure finition que la pastille centrale elle-même, étonnant.

 

 

 

Installation S775:

 

 

Comme nous l'avons précisé lors de la présentation du bundle, le système de fixation est inclus d'origine sur le radbox Intel. Le système consiste en 4 "pins" qui viennent se clipser dans les trous de la carte mère autour du socket.

 

 

Le Radbox QX9650 reprend en toute logique le principe d'installation du Radbox classique. Avec le diamètre supérieur, les clips sont par contre à moitié inaccessibles, et il est agréable de voir qu'Intel, contrairement à d'autres marques, a pensé à laisser une échancrure dans ses ailettes pour faciliter l'accès aux dessus clips avec un tournevis plat.

 

 

 

Mesures:

 

 

En termes de performances, le pari d'Intel est réussit puisque le Radbox QX9650 permet de gagner jusqu'à 14° par rapport au Radbox d'origine. Les choses se gâtent par contre quand il s'agit du niveau sonore. En mode P le ventirad est très bruyant, un véritable supplice pour les oreilles. Le PWM permet de limiter un peu les dégâts en idle, mais dès que le processeur est un rien chargé le ventilateur s'affole.

 

Le mode Q n'est malheureusement pas d'un énorme secours. En effet s'il limite la montée dans les tours du ventilateur, il la limite tout de même assez haut, résultat le ventilateur est même avec ce mode assez désagréable à entendre.

 

 

 

Verdict:

 

Le Radbox QX9650 est une semi déception. Disposant d'un sélecteur de vitesse entre performances et silence, nous aurions aimé qu'Intel respecte vraiment ces 2 choix. Or si le mode performance porte bien son nom et permet un gain important en performances par rapport au Radbox classique, au détriment du confort des oreilles, il n'est pas possible d'approcher un silence acceptable avec le mode Q (quiet), et ce même couplé au PWM. Nous ne préférons donc pas réellement ce Radbox à la version basique à cause de ses nuisances sonores, un ventirad que bien peu de personnes conserverons pour leur QX9650, puisqu'ayant le budget pour un tel processeur, il est évident que ce n'est pas un ventirad à 40 ou 50€ rebutera ce type d'acheteur. Un ventirad donc sans réel intérêt signé par Intel, et comportant des défauts marqués.

 

 

 

Nous lui attribuons la note de 0 sur 5.

 

 



sommaire


Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 26 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !