OCZ Vendetta

 

 

 

Présentation:

 

 

Le Vendetta est le modèle le plus populaire actuellement de la gamme OCZ. Sans être un modèle très haut de gamme, il utilise les dernières technologies et revendique un rapport performances / prix difficilement égalable. Qu'en sera-t-il lors de nos essais ?

 

Caractéristiques principales:

  • Compatibilité: S754/775/939/AM2
  • Hauteur: 13.3cm
  • Alimentation: PWM ou molex
  • Ventilateur: 92mm
  • Prix moyen constaté: 27€

 

Les caractéristiques du Vendetta sont sur le papier extrêmement classiques. D'un format tour, il n'est pas particulièrement haut, et est surmonté d'un ventilateur de "seulement" 92mm. Difficile pour le moment de l'imaginer concurrencer les meilleures références.

 

Une caractéristique néanmoins peut tout changer: il s'agit d'un modèle "Direct Touch", c'est-à-dire dont les caloducs viennent directement au contact du processeur. Est-ce que ce sera suffisant ? Car si c'est le cas son prix agressif pourra en faire un Must-Have.

 

 

 

Sous tous les angles:

 

 

Le Vendetta a une conception bien finie. Les ailettes sont bien fixées, les caloducs en diamètre 8mm impressionnants même s'ils ne sont qu'au nombre de trois.

 

OCZ semble avoir particulièrement optimisé les ailettes d'ailleurs, puisque celles-ci ont de nombreux petits picots pour casser le flux d'air, ainsi qu'une courbure au milieu des ailettes.

 

L'installation du ventilateur a elle aussi été réfléchie, avec des picots en caoutchouc qui permettent de limiter les vibrations tout en tenant bien le ventilateur, pas de risque qu'il se détache avec ce système.

 

 

 

Bundle:

 

 

Le bundle du Vendetta est assez simple. On y retrouve les kits de fixations pour Intel et AMD, un sachet de pâte thermique d'assez mauvaise qualité, les attaches en caoutchouc pour le ventilateur et un adaptateur 3pins vers molex pour ceux qui préfèreraient relier le ventilateur à leur alimentation en 12V plutôt qu'à une prise PWM de la carte mère.

 

 

 

Sur la balance:

 

 

L'OCZ Vendetta est un sacré poids plume. 526g seulement, encore moins que le Vanquisher par exemple, qui est pourtant le modèle d'entrée de gamme de la marque.

 

 

 

Finition de la base:

 

 

Comme toujours, la base est le souci du Direct Touch. Difficile en effet d'obtenir une surface plane avec la présence des caloducs, et les interfaces entre la base et ces caloducs. La base du Vendetta est donc classique pour un modèle de ce type, et comparable aux bases des autres modèles Direct Touch de notre comparatif.

 

 

 

Installation S775:

 

 

Le kit de fixation S775 se monte sur la base du Vendetta à l'aide de seulement 2 petite vis.

 

 

L'installation se fait ensuite comme avec tous les ventirads avec fixations type radbox, si ce n'est qu'ici les 2 clips situés sous le ventilateur sont particulièrement difficiles d'accès. Vous pourrez donc soit installer le radiateur avant de mettre le ventilateur pour vous simplifier la tache, soit forcer un peu sous le ventilateur pour tout de même attraper les clips (gros doigts interdits).

 

Pour la désinstallation le souci est le même, il vaudra mieux retirer le ventilateur avant d'envisager de retirer le radiateur.

 

 

 

Mesures:

 

 

Les performances du Vendetta sont vraiment très bonnes, l'engouement pour ce ventirad est justifié. Néanmoins il n'est pas parmi les tous meilleurs de notre comparatif et donc n'est pas à considérer comme un "top performer".

 

Sa gestion en idle du PWM est exceptionnelle, même à 5cm du ventilateur on ne l'entend pas tourner. Les choses se gâtent un peu par contre en pleine charge, car si vous avez un processeur qui chauffe beaucoup le ventilateur finit par monter haut dans les tours et devenir désagréable.

 

Nous avons testé avec un ventilateur 92mm non PWM pour fixer un niveau sonore que nous souhaitions. Nous avons pour cela utilisé un Noctua NF-B9, en le sous-voltant à l'aide d'un module LNA pour qu'il tourne à environ 1300tpm pour 45dBA soit un niveau sonore très silencieux même en pleine charge donc. Nous avons alors obtenu un excellent 68° en charge, preuve que le Vendetta n'a vraiment pas besoin d'un ventilateur aussi puissant que celui d'origine, qui au contraire nuit plus qu'autre chose à son potentiel performances/bruit.

 

 

Verdict:

 

Le Vendetta est un très bon modèle de milieu de gamme avec un prix très agressif. Sa gestion excellente du PWM en idle le rend inaudible tandis qu'il est capable en montant dans les tours de refroidir même de gros processeurs overclockés. On regrettera à ce sujet juste qu'OCZ n'ait pas un peu limité cette montée dans les tours, 64dBA nous semble vraiment trop, et les cartes mère gérant mal le PWM ou les gros quadcore overclockés amèneront peut-être les possesseurs du ventirad à souhaiter le remplacer par une référence plus silencieuse.

 

Autre point très positif: le Vendetta est un véritable poids plume dépassant à peine 500g ventilateur compris, de quoi rassurer ceux qui ont la bougeotte avec leur configuration. Sans être tout à fait parfait le Vendetta regroupe suffisamment de qualités pour en faire un des meilleurs ventirads actuels, mais néanmoins dépassé par son remplaçant le Vendetta 2 qui corrige le problème de nuisance sonore, mais est en contrepartie plus cher.

 

 

 

Nous lui attribuons la note de 4 sur 5.

 

 



sommaire


Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 26 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !