Scythe Ninja + RevB

 

 

 

Présentation:

 

 

Initialement conçu pour être un radiateur passif, le Scythe Ninja s'est ensuite vu équiper d'un ventilateur pour devenir le Scythe Ninja+, puis finalement changer une nouvelle fois de ventilateur et de systèmes de fixation pour être produit sous la dénomination "Ninja+ RevB".

 

Tout au long de ses évolutions, et malgré les années écoulées, le radiateur en lui même n'a pas changé, preuve que Scythe est convaincu d'avoir là réalisé un excellent refroidisseur. Nous allons voir ce qu'il en est réellement.

 

Caractéristiques principales:

  • Compatibilité: S478/754/775/939/940/AM2
  • Hauteur: 15cm
  • Alimentation: 3 pins
  • Ventilateur: 120mm
  • Prix moyen constaté: 38€

 

Le Scythe Ninja+ RevB est à mettre dans la famille des très grand ventirads "tour" avec son grand frère l'Infinity, le modèle le plus haut de gamme de la marque.

 

Son prix moyen confirme son positionnement derrière l'Infinity, mais d'un rien. Le signe que les deux modèles seraient finalement très proches en termes de performances ?

 

 

 

Sous tous les angles:

 

 

Une nouvelle fois le travail de Scythe est impressionnant. D'une belle finition globale, le radiateur du Ninja+ RevB est imposant et donne une impression de travail sérieux.

 

Les 6 gros caloducs (un de plus que l'Infinity) traversent la base du radiateur dans deux directions différentes, donnant un radiateur parfaitement identique sur toutes ses faces, un bon gros cube nous pourrions dire.

 

Une remarque intéressante: les ailettes du Scythe Ninja+ RevB sont particulièrement espacées. Nous verrons plus tard si cela a une influence sur ses performances. Ces ailettes sont par contre assez souples et ont tendance à s'écraser en haut du radiateur.

 

 

 

Bundle:

 

 

Le bundle du Ninja+ RevB est très simple, puisqu'à chaque type de socket va correspondre un module de rétention approprié, qu'il suffit de visser sur la base du radiateur.

 

L'absence de plaque arrière étonne par contre. Allons-nous avoir droit à une mauvaise surprise comme pour le montage fastidieux de l'Infinity ?

 

On retrouve une nouvelle fois sinon la pâte thermique Silmore, peu pratique, et un ventilateur de 120mm de la marque Scythe décrit comme étant silencieux avec ses 1200tpm en 12V, et pas d'accessoire pour le sous-volter.

 

 

 

Sur la balance:

 

 

Le radiateur du Scythe Ninja+ RevB, même s'il est un des plus gros de notre comparatif, affiche un poids élevé mais restant raisonnable avec 621g, surtout comparé à l'Infinity (200g de différence). Le nombre assez réduit d'ailettes en aluminium n'y est certainement pas étranger.

 

 

Dans sa première révision, le Ninja+ était équipé du même ventilateur que le Scythe Infinity, que nous avons mesuré à 148g. Avec le nouveau ventilateur équipant la RevB Scythe à réussi le tour de force d'alléger son ventilateur de près de 20g avec 129g seulement.

 

Résultat le "monstre" Scythe Ninja+ RevB accuse sur la balance finalement un poids total de 750g plutôt bas pour un si gros ventirad. C'est par exemple plus de 215g mieux que l'Infinity et même moins que le Noctua NH-U12F pourtant de dimensions plus réduites.

 

 

 

Finition de la base:

 

 

Fidèle à ce que nous avons déjà pu voir sur l'Infinity et le Katana Cu, Scythe propose une nouvelle fois avec le Ninja+ RevB une base de premier choix, avec un effet miroir saisissant.

 

 

 

Installation S775:

 

 

 

Comme nous le disions lors de la présentation du bundle, l'installation sur S775 (comme pour les autres sockets) ne nécessite que 4 petites vis et le module de rétention adapté au socket d'Intel.

 

Le système en lui même reprend le principe de clips du radbox Intel, une solution déjà adoptée sur l'Infinity avec un résultat pas très heureux...

 

 

Heureusement les choses se passent bien mieux ici. La raison est toute simple: la forme du Ninja+ RevB permet un accès correct aux clips de fixation. Il faut toujours ne pas avoir de trop gros doigts pour mettre le ventirad, en essayant de pousser bien verticalement les clips, mais ce qui était un calvaire sur l'Infinity, le démontage, est ici facilité par la présence d'échancrures aux quatre coins du radiateur. Il est en effet possible avec le Ninja+ RevB de passer le bout d'un tournevis plat pour passer les clips en mode "débloqué", cela peut paraître insignifiant comme détail mais je peux vous assurer qu'à l'usage cela change tout.

 

 

 

Mesures:

 

 

Les mesures avec ventilateurs sont pour le moins surprenantes. En effet alors que l'Infinity était censé être le meilleur modèle de la gamme Scythe, le Ninja+ RevB obtient exactement les mêmes performances, et les mêmes niveaux sonores tant en 12V qu'une fois sous-volté avec un fanmate 2 de Zalman.

 

Le Ninja+ RevB obtient des performances assez bonnes malgré un ventilateur silencieux à 1200tpm seulement, et supporte également très bien le sous-voltage comme le laissais présager sa conception pour le passif.

 

 

Notre Ninja+ RevB confirme ses prédispositions pour le passif avec seulement 52° en idle et un temps moyen de 9 minutes 30 en charge avant que la protection thermique du processeur ne se déclenche, un des meilleurs résultats de notre comparatif.

 

La raison de ces excellentes performances est, comme nous l'évoquions dans la présentation du ventirad, l'écartement des ailettes plus grand que chez ses concurrents directs. Si avec une ventilation forcée des ailettes rapprochées ne posent pas de problème, sans flux d'air elles stockent l'air chaud qui ne parvient pas à s'échapper de cet espace confiné. Cette situation est limitée avec le Ninja+ RevB, et ses nombreux caloducs aident également beaucoup à acheminer la chaleur jusqu'à ces fameuses ailettes.

 

 

 

Verdict:

 

Là où l'Infinity/Mugen échoue, le Ninja+ RevB l'emporte lui... Plus léger, plus facile à installer et désinstaller, le Ninja+ RevB pour un prix un rien plus bas affiche même des performances identiques à celle de l'Infinity/Mugen... voire meilleures en passif !

 

Le Ninja+ RevB est peut-être bien la plus belle réussite de Scythe, un ventirad qui pèche par son bundle mais offre des prestations homogènes à un prix raisonnable et en silence et a lancé définitivement la marque sur le marché des ventirads.

 

Néanmoins l'heure de la retraite a sonné pour le Ninja, et le Ninja 2 est désormais sur le marché, à prix comparable et performances encore un peu meilleures. Le choix d'un Ninja+ RevB n'est donc plus réellement conseillé.

 

 

 

Nous lui attribuons la note de 2 sur 5.

 

 



sommaire


Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 26 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !