Spire DiamondCool

 

 

 

Présentation:

 

 

Spire est une marque peu connue en matière de ventirad d'une manière générale. Elle est pourtant assez prolifique avec une bonne dizaine de modèles sur le marché public des refroidissements pour CPU.

 

Pour notre comparatif nous avons jeté notre dévolu sur le DiamondCool, un modèle de milieu de gamme de la marque entièrement en cuivre.

 

Caractéristiques principales:

  • Compatibilité: S775
  • Hauteur: 9cm
  • Alimentation: 3 pins
  • Ventilateur: 80mm
  • Prix moyen constaté: 30€

 

Le Spire DiamondCool est un ventirad compact compatible uniquement avec le socket 775. Ses caractéristiques sont pour le moins classiques avec une hauteur réduite de 9cm, et un ventilateur de seulement 80mm. Sur le papier il semble plutôt se destiner à être une solution de remplacement du radbox Intel plus qu'un modèle performant, mais son prix de 30€ paraît alors assez élevé. Le DiamondCool cacherait-il son jeu ?

 

 

 

Sous tous les angles:

 

 

Autant le dire tout de suite: si le Spire DiamondCool cache son jeu, il le cache vraiment bien alors... En effet si la conception full cuivre du radiateur est plaisante à l'oeil, elle ne laisse planer le doute que quelques secondes car ce radiateur est de dimensions très réduites et surmonté d'un ventilateur de 80mm de diamètre seulement.

 

On peut compter également 4 caloducs, ce qui serait très bien... s'ils n'étaient pas de si petit diamètre.

 

La finition globale de l'ensemble est bonne par contre.

 

 

 

Bundle:

 

 

Le bundle du DiamondCool est pour le moins minimaliste.

 

Il faut dire que le ventirad n'est compatible qu'avec le socket 775, résultat le module de rétention est d'origine fixé sur la base du radiateur, il ne restait plus à Spire qu'à fournir une plaque arrière, et un tube de pâte thermique.

 

 

 

Sur la balance:

 

 

Avec son radiateur en cuivre, le DiamondCool affiche 540g sur notre balance. Il s'agit d'un poids tout à fait raisonnable, surtout pour un modèle avec radiateur en cuivre.

 

 

 

Finition de la base:

 

 

La base du DiamondCool est assez catastrophique, avec des stries droites très marquées.

 

 

 

Installation S775:

 

 

Comme le bundle le laissait présager, l'installation du DiamondCool est une formalité. Il suffit de positionner la plaque arrière, puis de poser le ventirad et visser jusqu'à la butée des vis.

 

Nous avons malheureusement rencontré des difficultés de montage avec notre Spire DiamondCool. Il nous fut en effet impossible d'avoir un bon contact entre le ventirad et le processeur.

 

 

Voici par exemple le résultat, avec un serrage à fond des vis, lorsque nous mettons l'habituelle très fine couche de pâte thermique qu'il est conseillé d'appliquer. Ce n'est vraiment pas brillant.

 

Après plusieurs montages nous avons pu constater qu'en mettant une grosse quantité de pâte il était malgré tout possible de mettre finalement en contact entièrement le processeur et le ventirad, nous avons donc tout de même procédé à quelques mesures, sans nous faire néanmoins d'illusions.

 

 

 

Mesures:

 

 

C'est sans surprise, vu les problèmes de montage rencontrés, que le DiamondCool affiche des performances atroces. Les températures obtenues sont supérieures à celles du radbox Intel, et le ventirad de Spire est également plus bruyant.

 

Avec 86° en 12V nous n'avons même pas procédé à des tests avec le ventilateur sous-volté, ils auraient inévitablement aboutit à une mise en protection du processeur.

 

 

 

Verdict:

 

Que dire d'un tel ventirad que le Spire DiamondCool ? Tout d'abord que nous sommes peut-être, certainement même, tombés sur un modèle ayant un défaut de fabrication. Ceci étant cela ne pardonne pas le fait que nous avons ici entre nos mains un ventirad aux performances désastreuses, et quiconque en achète un peut donc se retrouver dans la même situation, il n'y a pas de raison que cette situation ne se produise qu'avec un seul ventirad vendu, et comme par hasard le nôtre.

 

Il nous paraît également clair que même sans ce problème de contact entre la base du radiateur et notre processeur, le DiamondCool n'aurait de toute façon pas fait preuves de très bonnes performances et aurait bataillé avec le radbox Intel alors qu'il coûte 30€.

 

Un modèle à éviter...

 

 

 

Nous lui attribuons la note de 0 sur 5.

 

 



sommaire


Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 26 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !