Thermalright Ultra-120 eXtreme

 

 

 

Présentation:

 

 

L'Ultra 120 eXtreme est la "révision 2007" de L'Ultra 120, qui comme nous venons de le voir a de très bonnes performances mais ne parvient pas à distancer ses concurrents directs. Les 4 caloducs de l'Ultra 120 étaient, sur le papier, une des principales caractéristiques où il était dépassé, avec 5 voire 6 caloducs chez ses adversaires.

 

Thermalright a donc répondu du tac au tac en dotant son Ultra 120 de 6 caloducs: l'Ultra 120 eXtreme est né, et nous allons pouvoir juger de ses capacités.

 

Caractéristiques principales:

  • Compatibilité: S775/AM2
  • Hauteur: 16.1cm
  • Alimentation: non
  • Ventilateur: non
  • Prix moyen constaté: 50€

 

L'Ultra 120 eXtreme fait comme son petit frère 16.1cm de haut et domine à ce niveau notre comparatif, donc attention à la compatibilité avec votre boîtier.

 

Il n'est compatible qu'avec les derniers sockets d'Intel et AMD: les sockets 775 et AM2. Pour les autres sockets, principalement le S939, il faudra acheter séparément un kit de fixation pour pouvoir monter l'Ultra 120 eXtreme.

 

Concernant son prix, l'Ultra 120 eXtreme affiche un prix assez déraisonnable de 51€... sans ventilateur.

 

 

 

Sous tous les angles:

 

 

La seule différence entre l'Ultra 120 eXtreme et l'Ultra 120 réside donc dans la présence de 2 caloducs supplémentaires.

 

Le résultat est saisissant, avec 6 caloducs qui viennent traverser la base en se frottant les un aux autres et dans un désordre qui donne presque l'impression qu'il n'y avait pas assez de place... mais que Thermalright à sorti les pinces pour que cela passe tout de même.

 

L'ensemble est donc assez étonnant à voir, mais donne définitivement l'envie de vérifier rapidement ce que cela peut donner, car on sent que cela peut donner des performances... eXtrêmes.

 

 

 

Bundle:

 

 

Sa compatibilité étant limitée à deux sockets, le bundle de l'Ultra 120 eXtreme est comme on pouvait s'y attendre plutôt réduit avec seulement deux modules de maintien, pour AM2 et S775 donc, ainsi qu'une plaque arrière pour le socket d'Intel.

 

A côté de cela on retrouve comme toujours chez Thermalright les tiges de fixation pour ventilateur, compatibles uniquement avec les ventilateurs sans entretoises aux coins (cf. la fiche de l'Ultra 120 ou du SI-128) ainsi que la pâte thermique de la marque, dont la principale caractéristique est sa forte contenance permettant de faire des dizaines de processeurs si on est précautionneux.

 

 

 

Sur la balance:

 

 

Pas de surprise sur la balance: l'Ultra 120 était déjà très lourd, et l'eXtreme l'est encore plus avec 780g. On peut estimer donc le poids avec ventilateur à environ 930g, quasiment autant que l'Infinity, qui pourtant est bien plus volumineux.

 

 

 

Finition de la base:

 

 

La base de l'Ultra 120 eXtreme est exactement comme celle de son petit frère: excellente au niveau de la qualité de sa surface, il lui manque tout de même un effet miroir pour la valoriser aux yeux de l'acheteur.

 

 

 

Installation S775:

 

 

Le système de fixation S775 se compose comme pour l'Ultra 120 d'un module de rétention associé à une plaque arrière et 4 vis.

 

 

La principale différence tient en la forme du module de rétention, et ce pour une raison bien précise: avec les 6 caloducs, il aurait été impossible de faire passer le module de rétention tel qu'il avait été conçu à l'époque de l'Ultra 120, avec sa partie centrale pleine. Aucun souci avec ce nouveau système, que l'on déplie une fois glissé entre les caloducs, avant de le visser avec les 4 vis à ressort prévues à cet effet.

 

 

 

Mesures:

 

 

Avec ventilation, nous avons ici un monstre de refroidissement. Il parvient à passer sous la barre des 60° ce que très peu de modèles parviennent à réaliser.

 

En fait l'Ultra 120 eXtreme réagit à peu près comme son petit frère l'Ultra 120, mais avec systématiquement 2 ou 3 degrés de mieux, le voici le gain apporté par les 2 caloducs supplémentaires donc.

 

 

En passif les caloducs améliorent la situation de manière très intéressante, si l'Ultra 120 eXtreme n'arrive toujours pas à se hisser au niveau du Scythe Ninja+ RevB, il talonne par contre l'Infinity/Mugen et le Noctua NH-U12F par exemple avec 56° en idle et 7 minutes 30 en moyenne avant la mise en sécurité du processeur en pleine charge. Les caloducs semblent également améliorer de manière sensible les performances du radiateur en passif, et compenser un peu le rapprochement exagéré des ailettes.

 

 

 

Verdict:

 

L'Ultra 120 eXtreme est un des tous meilleurs radiateurs actuels. Son gain par rapport à l'Ultra 120 est de l'ordre de 2 à 3 degrés, ce qui peut paraître peu, mais lui permet de réaliser ce que l'Ultra 120 ne parvenait pas à faire: se détacher du gros du peloton des "bons" ventirads tour. Seul l'IFX-14 parvient à lui tenir tête dans la gamme Thermalright, mais au prix de dimensions énormes et d'une compatibilité problématique de son module arrière.

 

Si le prix de l'Ultra 120 Extreme fut longtemps justifié par ses performances de haut vol, depuis plusieurs modèles sont parvenus à l'acrocher, et ce à des prix souvent inférieurs. Il glisse donc peu à peu dans le classement en toute logique.

 

 

 

Nous lui attribuons la note de 3 sur 5.

 

 



sommaire


Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 26 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !