Enzotech Ultra-X

 

 

 

Présentation:

 

 

Spécialiste du travail du cuivre et des waterblocks, Enzotech a tenté de mettre son savoir faire eu service des ventirads avec l'Ultra-X. Le résultat est un modèle haut de gamme qu'il faudra payer le prix fort, reste à savoir s'il bénéficie réellement du savoir faire de la marque pour justifier un tel coût.

 

Caractéristiques principales:

  • Compatibilité: S754/775/939/940/AM2
  • Hauteur: 11.6cm
  • Alimentation: 3 pins + potentiomètre
  • Ventilateur: 120mm
  • Prix moyen constaté: 65€

 

L'Ultra-X marque de suite les esprits par... son prix, 65€ en moyenne ce qui est une des sommes les plus élevées actuellement sur le marché des ventirads. Il offre à côté de cela des caractéristiques plaisantes avec une compatibilité tous sockets, une hauteur limitée lui assurant une compatibilité totale avec les boîtiers moyens tours même munis de ventilateurs latéraux et un ventilateur muni d'un potentiomètre pour gérer sa vitesse (important car le ventilateur fourni est donné pour 2500tpm !)

 

 

 

Sous tous les angles:

 

 

L'Ultra-X a plutôt fière allure avec ses 4 gros caloducs et son nom en lettres brillantes sur le côté. L'ensemble respire la qualité de fabrication, dont le summum est la base circulaire, semblable à un gros waterblock, qui est un ouvrage hors pair en cuivre.

 

 

 

Bundle:

 

 

Le bundle de l'Enzotech Ultra-X est complet, avec des kits de fixations avec plaque arrière tant pour AMD que pour Intel, avec même un support avant pour les cartes mères AMD, au cas où votre carte mère n'en possède pas déjà un, ou que celui-ci soit cassé.

 

Deux autres détails sont très appréciables: la présence d'un potentiomètre pour le ventilateur, et d'un tube de pâte thermique et pas des moindres: l'excellente Arctic Silver 5.

 

 

 

Sur la balance:

 

 

Avec tout ce cuivre l'Ultra-X n'est en toute logique pas un poids plume, et c'est sans surprise qu'il affiche 824g à la pesée, soit autant que les gros ventirads au format tour.

 

 

 

Finition de la base:

 

 

La base de l'Enzotech est certainement le plus bel ouvrage actuellement sur ventirad, un magnifique cylindre de cuivre de plus de 5cm de diamètre, à la planéité et à l'effet miroir tous deux parfaits.

 

 

 

Installation S775:

 

 

L'installation S775 de l'Ultra-X est réalisée à l'aide d'une plaque arrière et de 4 vis à main, un montage sur le papier très simple, avec juste 4 rondelles en plastique isolante à placer entre la plaque arrière et la carte mère.

 

 

En pratique, et comme souvent avec les ventirads ayant cette forme, l'installation est plus délicate qu'il n'y paraît, la faute à un passage difficile des doigts sont les ailettes du radiateur pour positionner les vis à main et les serrer.

 

 

 

Mesures:

 

 

Si l'Ultra-X affiche un valorisant 63° en charge à vitesse maximale, il est à noter que la contrepartie est un bruit assourdissant, mesuré à 67dBA ! Le ventirad est donc totalement inutilisable dans ces conditions, et il faudra tout simplement mettre le potentiomètre à son minimum pour obtenir un niveau sonore réellement acceptable. Un comble: au minimum le ventilateur produit un vrombissement désagréable à l'oreille, le tout pour des performances qui restent à peu près correctes, 70°, mais bien loin des meilleurs modèles...

 

 

 

Verdict:

 

L'Enzotech Ultra-X nous a particulièrement déçu. Partant de bonnes impressions visuelles, avec une base exceptionnelle, les performances se sont révélées moyennes et les prestations sonores parmi les pires de notre comparatif, en faisant un ventirad que même à 35€ nous ne vous conseillerions pas. Alors à 65€...

 

 

 

Nous lui attribuons la note de 1 sur 5.

 

 



sommaire


Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 26 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !