Scythe Andy Samurai Master

 

 

 

Présentation:

 

 

Avec le Andy Samurai Master, Scythe entend clairement concurrencer les radiateurs tels que le Thermalright SI-128 avec cette forme bien particulière qui fait que le ventilateur, comme sur les radbox, souffle vers la carte mère. La mission est-elle accomplie ?

 

Caractéristiques principales:

  • Compatibilité: S478/754/775/939/940/AM2
  • Hauteur: 12.8cm
  • Alimentation: 3 pins
  • Ventilateur: 120mm
  • Prix moyen constaté: 40€

 

Avec ses 12.8cm, le Andy Samurai Master possède une hauteur tout à fait raisonnable et sera compatible avec la totalité des boîtiers moyen tours, un bon point pour ce modèle tout comme sa compatibilité tous sockets, même le S478.

 

Autre bon point: son prix moyen de 40€, un prix raisonnable étant donné qu'un ventilateur de 120mm silencieux est fourni avec le radiateur.

 

 

 

Sous tous les angles:

 

 

Scythe nous livre ici un travail de qualité, avec un radiateur à la finesse de conception impressionnante. Les ailettes sont extrêmement fines et soigneusement taillées, doublées même au niveau des caloducs. Sous les ailettes principales de dissipation on retrouve un bon gros radiateur en contact avec le CPU, l'ensemble offre une saisissante sensation de performances.

 

Les 6 caloducs viennent encore accentuer cette bonne impression qui ne demande qu'à être confirmée par les tests pratiques.

 

 

 

Bundle:

 

 

Le bundle de l'Andy Samurai Master est un plaisir pour les yeux puisqu'il ne comporte pas la moindre vis. Les différents modules de rétention se clipsent juste sur la base du radiateur.

 

A noter la présence d'un sachet de pâte thermique SilMore, une pâte à la présentation peu pratique et aux performances assez moyennes.

 

 

 

Sur la balance:

 

 

Le radiateur du Scythe Andy Samurai Master affiche 568g sur notre balance, un poids assez raisonnable pour un radiateur aussi imposant.

 

 

Une fois surmonté de son ventilateur le ventirad affiche alors 702g, un poids dans la moyenne basse des modèles les plus imposants, Scythe a bien limité le poids de son modèle.

 

 

 

Finition de la base:

 

 

La qualité de la base de l'Andy Samurai Master est très bonne, la surface est parfaitement lisse et l'effet miroir très bon. Par contre il s'avère que sur notre modèle testé la base a un défaut de coloration et l'autocollant de protection a laissé une marque indélébile sur la base du radiateur, étonnant...

 

 

 

Installation S775:

 

 

Un simple module de rétention en 2 parties et qui se positionne sans vis est nécessaire à l'installation sur notre carte mère S775.

 

 

Ces 2 parties se fixent donc de chaque côté de la base du radiateur dans des encoches prévues à cet effet (attention il faut forcer assez fort pour les clipser).

 

 

L'installation se passe ensuite comme pour le radbox Intel avec ces 4 fameux clips en plastique. Il faut comme toujours bien faire attention à avoir relevé les clips et les avoir mis en position de serrage (sens inverse de la flèche) avant de tenter d'installer le ventirad.

 

L'installation en elle-même n'est pas trop compliquée car le Andy Samurai Master est assez haut ce qui laisse la place de passer les doigts sous son radiateur principal pour pousser sur les clips.

 

 

 

Mesures:

 

 

Les performances de l'Andy Samurai Master sont plutôt bonnes d'origine, surtout qu'il est équipé d'un ventilateur qui même en 12V n'est qu'à 50dBA, un niveau sonore que nous qualifierons de "silencieux".

 

Une fois le ventilateur sous-volté, les températures montent par contre assez vite, le radiateur ne semble pas adapté aux flux d'air trop faibles.

 

 

En passif le radiateur ne se débrouille pas trop mal, surtout pour un modèle de hauteur raisonnable (à peine plus de 10cm). Il pourra ainsi très bien convenir pour des boîtiers HTPC par exemple tolérant cette hauteur, pour peu que le processeur utilisé ait un dégagement thermique faible.

 

 

 

Verdict:

 

Avec le Andy Samurai Master, Scythe signe un ventirad intéressant. Il ne parvient pas à détrôner les meilleurs modèles au format tour du marché, il n'y arrive d'ailleurs même pas au sein de la propre gamme Scythe.

 

Mais le Andy Samurai Master ne joue pas tout à fait dans le même cours, il est plutôt à comparer à des références comme le Thermalright SI-128 de par sa forme, et là le ventirad Scythe montre toute son efficacité puisque rares sont les modèles de cette forme parvenant à le surpasser.

 

Ils existent néanmoins, et ceci associé aux performances qui baissent fortement avec le ventilateur sous-volté nous oblige à exclure l'Andy Samurai Master des prétendants au podium Puissance-PC.

 

 

 

Nous lui attribuons la note de 2 sur 5.

 

 



sommaire


Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 26 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !