Gigabyte Volar

 

 

 

Présentation:

 

 

Avec le Volar, Gigabyte s'est lancé sur le marché très concurrentiel des ventirads CPU. D'un design original qui lui permet de se démarquer, et d'assurer un bon refroidissement des composants proches du CPU, Ce ventirad de milieu de gamme permet-il à Gigabyte de transformer son coup d'essai en coup de maître ?

 

Caractéristiques principales:

  • Compatibilité: S754/775/939/940/AM2
  • Hauteur: 13.7cm
  • Alimentation: 3 pins + module
  • Ventilateur: 120mm
  • Prix moyen constaté: 37€

 

Compatible socket S775 chez Intel et tout socket chez AMD, le Volar est un ventirad aux dimensions raisonnables pour un modèle que nous qualifierons tout de même de "tour" malgré son inclinaison.

 

Son prix le place lui juste dans la moyenne du marché, et l'on note la présence d'une alimentation classique 3 pins, mais avec un module pour sous volter le 120mm annoncé à 2000tpm d'origine (ouf).

 

 

 

Sous tous les angles:

 

 

Le look global du Volar est, dans son syle, plutôt plaisant, et la finition tout à fait correcte.

 

Mais des détails ne manquent pas de sauter aux yeux dans la conception, à commencer par les caloducs qui, bien qu'au nombre de 4, semblent bien seuls et petits pour ce ventirad. Les ailettes également surprennent, en reprenant le principe du radbox Intel: des lamelles en "Y" très épaisses. Une copie quasi conforme en plus gros, ce qui n'inspire pas forcément confiance étant donné que le radbox est tout sauf une référence.

 

 

 

Bundle:

 

 

Le bundle du Volar est très simple, ce qui n'est pas pour déplaire. Un kit de fixation S775 avec vis, un pour AMD lui sans vis, mode d'emploi et pâte thermique, en sachet par contre, dommage.

 

Le petit plus du bundle est, comme nous le disions en présentation le module d'alimentation optionnel qui permet de sous-volter le ventilateur 120mm du Volar.

 

 

 

Sur la balance:

 

 

Avec 617g ventilateur compris, le Volar fait plutôt partie des modèles légers, pas de souci de poids en perspective et un système de fixation simple type radbox est tout à fait suffisant.

 

 

 

Finition de la base:

 

 

La base du Volar n'est vraiment pas un modèle du genre. Des stries assez marquées et pas d'effet miroir, une base comparable à ce que l'on trouve généralement sur les modèles d'entrée de gamme près de 2 fois moins cher.

 

 

 

Installation S775:

 

 

Le kit de fixation S775 est classique, avec 2 pattes à fixer sur la base du radiateur à l'aide de vis.

 

 

Le système est alors du même principe que celui des radbox Intel.

 

 

L'accès aux clips en plastique est aisé grâce à la forme du Volar, les mettre ou retirer n'est donc pas une corvée comme parfois sur certains modèles où le ventilateur voire même les ailettes gênent le passage des doigts.

 

 

 

Mesures:

 

 

Les performances du Volar ne sont vraiment pas en sa faveur. Très bruyant en 12V, il n'offre pourtant pas des performances de haut vol avec 70°. Une température que plusieurs modèles de sa gamme de prix atteignent une fois sous-voltés pour des niveaux sonores de l'ordre de 45 ou 47dBA là où le Volar est à 64dBA...

 

Une fois sous-volté avec le module fourni, le niveau sonore baisse forcément mais... reste trop élevé à notre goût. A 56dBA on entend toujours très clairement le ventilateur, même dans une boîtier fermé pour peu que la configuration soit articulée autour de composants de niveaux sonores raisonnables. Les performances ne sont par contre que très peu impactées par le sous-voltage, mais rien n'y change puisque la concurrence fait toujours bien mieux.

 

 

 

Verdict:

 

Coup d'essai mais pas coup de maître, le Volar est un ventirad trop bruyant et aux performances très moyennes qui ne justifie pas de débourser près de 40€. Le design sympathique et l'orientation pour refroidir les composants de la carte mère partaient d'une bonne idée, mais les résultats ne suivent pas derrière et ne justifierai qu'à peine un prix divisé par 2...

 

 

 

Nous lui attribuons la note de 0 sur 5.

 

 



sommaire


Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 26 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !