• Indices comparatifs

Même si le résultat de chaque test est plus important et judicieux qu'un indice global, qui par essence ne traduit que le comportement moyen des solutions évaluées ici avec ce panel de jeux (et les scènes retenues parmi ces derniers) masquant ainsi des résultats bien différents selon les situations de test, ce dernier permet toutefois en un coup d’œil d'établir une hiérarchie. Voyons donc comment se comporte la nouvelle venue en rastérisation uniquement, pour commencer : nous avons réalisé pour cela un indice comparatif en appliquant une pondération identique pour chaque jeu et exprimé les résultats en attribuant la valeur 100 à la Radeon VII, le précédent flagship des rouges.

 

Pour rappel la RTX 2080 Ti FE est overclockée par défaut par rapport aux spécifications de référence. Sur cet indice, la RX 6800 XT prend un ascendant de presque 71% en QHD et 76 % en UHD, par rapport à la Radeon VII. C'est tout simplement énorme, d'autant plus que le process de gravure utilisé est similaire. Le point fort d'AMD a été d'augmenter considérablement le nombre d'unités de calcul par rapport à Navi 10 (bien plus efficientes que celles de Vega 20), sans changer le bus mémoire. Alors que cela aurait du conduire à un déséquilibre entre bande passante mémoire et puissance de calcul, Infinity Cache permet d'éviter cela conduisant à ces gains épatants.

 

En conséquence, la RX 6800 XT parvient à talonner sérieusement la RTX 3080 FE en QHD sur plateforme Intel, et même à la devancer (+2,8%) sur plateforme X570 avec l'appoint du SAM. En UHD par contre, malgré l'apport de ce dernier, la RTX 3080 FE conserve un avantage de 3,8 % (5,6 % sur plateforme Intel). Plus bas dans la gamme, la RX 6800 dispose d'un avantage compris entre 7 et 10 % sur la RTX 3070 FE tant en QHD qu'en UHD. C'est donc une victoire de la plus petite des RX 6800, qui profite d'une puce haut de gamme castrée, contre un GPU de gamme inférieure, mais presque intégrale. Face à sa grande soeur, elle doit lui concéder une quinzaine de pourcents d'avance.

 

 

Poursuivons avec les performances en Ray tracing cette fois. Nous isolons les 10 jeux retenus pour ce test qui disposent d'un tel rendu, et ce par définition bien sûr en donnant la valeur 100 à la RTX 2080 Ti. Nous avons également ajouté l'indice avec le DLSS actif, puisque ce dernier est une option à ne pas négliger pour améliorer les performances dans cette situation, uniquement du côté vert pour le moment, en l'absence d'équivalent chez AMD. 7 jeux proposent une telle option, à noter toutefois qu'il n'est pas possible d'activer le DLSS sous BF 5 en QHD avec les cartes testées. Le bilan est cette fois bien moins glorieux pour les nouvelles venues sans être désastreux pour autant, puisque la moyenne masque la disparité entre tests. Ainsi, en QHD, la RX 6800 XT parvient à égaler la RTX 3070 FE dans ce domaine et même la devancer en UHD, du fait de sa limitation mémoire sous Watch Dogs: Legion. Toutefois, le comportement des Radeon dans ce jeu (reflets incomplets, voire absents pour certains) incite à la prudence quant à la fiabilité des résultats dans ce domaine... Sa petite soeur finit à une quinzaine de pourcents derrière.

 

 

Voyons à présent ce que pensent les Benchmarks vedettes de notre carte.

 

 

• 3DMark Time Spy, Unigine Superposition & Port Royal

Nous utilisons ici le test Time Spy dédié à DX12 dans 3DMark et nous reportons le score graphique du test. Nous exécutons également le test Superposition en 4K optimized, qui sert de promotion au moteur 3D Unigine 2. 

 

Screen Time Spy [cliquer pour agrandir]

Superposition [cliquer pour agrandir]

 

Même si les résultats en jeu restent bien plus pertinents que de simples benchmarks pour évaluer les différentes cartes, voici les résultats obtenus avec certains d'entre eux pour les amateurs (dont nous ne sommes pas).

 

 

 

• VRMark

VRMark de son côté, dispose de 3 tests : Orange Room plutôt light, Cyan Room moyennement lourd, mais compatible DX12, enfin Blue Room le plus exigeant au niveau de la charge 3D, mais toujours DX11. Nous utilisons les 2 derniers au travers du benchmark en version 1.3.2020.

 

Screen VRMark [cliquer pour agrandir]

 

Si l'on se fie à VR Mark, les nouvelles Radeon s'avèrent redoutables en VR, en particulier sous DX12. C'est moins vrai avec une charge plus lourde sous DX11(Blue Room).

 

 

Passons à l'évolution des fréquences en charge et l'overclocking page suivante.



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 158 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !