• Évolution des fréquences

Pour jauger l'ampleur des éventuelles baisses de fréquences induites par les limites de température et consommation imposées à la RX 6800, nous avons mesuré la fréquence de son GPU en tâche de fond, sous forte charge (The Witcher III en UHD) soutenue durant 30 min. Nous affichons ensuite les résultats dans le graphique suivant. La courbe de fréquence est accidentée durant les 15 premières minutes, puis elle semble se stabiliser durant la seconde partie. On ne note par contre pas de baisse de fréquence progressive, la carte ne semblant donc ni limitée par sa consommation, ni par sa température. Nous obtenons une fréquence moyenne de 2205 MHz durant les 30 min du test. Côté consommation du GPU (et pas de la carte graphique), la courbe oscille autour des 200 W.

 

log freq 6800

Évolution de la fréquence GPU de la RX 6800 sous forte charge

 

Quid de la 6800 XT à présent ? Cette fois on retrouve une courbe plus classique des cartes contemporaines, bridées par leur enveloppe de puissance. Ainsi, la courbe de fréquence démarre au-delà des 2,3 GHz, pour décroitre lentement dans un premier temps, suivie d'une phase plateau et enfin d'une nouvelle baisse. La fréquence moyenne mesurée est de 2226 MHz et une consommation du GPU flirtant avec les 260 W. En activant le preset Rage (voir la description dans la section overclocking), la fréquence évolue alors de manière plus erratique avec une amplitude de 300 MHz. En définitive, la valeur moyenne reste très proche durant le même test, puisque nous mesurons 2237 MHz. 

 

Suivi de la fréquence GPU RX 6800 XT [cliquer pour agrandir]

Évolution de la fréquence GPU de la RX 6800 XT sous forte charge - Cliquer pour voir le Rage mode

 

Nous avons également mesuré la fréquence moyenne du GPU durant l'exécution des séquences de test en QHD, sachant que ces dernières durent généralement entre une à quatre minutes. Les résultats sont reportés dans le tableau suivant pour les deux cartes.

 

Jeux
RX 6800 : Frequences GPU (Mhz)RX 6800 XT : Frequences GPU (Mhz) 
Anno 1800 2166 2196
Assassin's Creed Valhalla 2227 2385
Battlefield V 2225 2288
Borderlands 3 2207 2253
Call od Duty Modern Warfare 2216 2301
Control 2178 2241
Detroit Become Human 2204 2386
DiRT 5 2221 2303
DiRT Rally 2.0 2158 2211
Doom Eternal 2190 2245
Flight Simulator 2219 2285
Ghostrunner 2016 2193
Hitman 2 2182 2229
Horizon Zero Dawn 2213 2292
Metro Exodus 2160 2219
Minecraft 2221 2274
Project Cars 3 2153 2221
Red Dead Redemption 2 2203 2172
Shadow of the Tomb Raider 2194 2236
The Division 2 2093 2142
The Riftbreaker 2194 2295
The Witcher III 2127 2171
Troy 2219 2357
Watch Dogs: Legion 2219 2338

 

 

• Overclocking

Jusqu'où peut-on pousser nos cartes ? AMD autorise bien entendu l'overclocking (sans garantir la carte si on s'adonne à cette activité toutefois), mais comme nous l'avons identifié précédemment, la RX 6800 XT est totalement limitée par sa limite de puissance. Ce n'est pas le cas de la RX 6800 par contre, mais d'un côté comme de l'autre, la limite peut être relevée de 15 %. Côté mémoire, AMD limite aussi la valeur maximale accessible à 2150 MHz (2138 MHz appliqués réellement). Les deux cartes n'ont aucun souci pour passer cette valeur. Reste à présent le GPU et le comportement va différer sensiblement entre les 2 cartes. Ainsi, sur la RX 6800 XT, on va pouvoir sélectionner des valeurs très élevées (2600 MHz), ces dernières ne vont toutefois pas s'appliquer en charge car instantanément bridées par la limite de consommation, fût-elle relevée ainsi que la température (Hotpoint). Ainsi, sous The Witcher III, si notre GPU affiche plus de 2,5 GHz pendant quelques instants, il revient systématiquement aux alentours de 2,3 GHz pour ce jeu.

 

La solution pour aller plus loin consisterait à appliquer un offset sur la courbe fréquence/tension en sous-voltant le GPU, malheureusement nous n'avons pas eu le temps nécessaire pour mener à bien ces essais. En l'état, l'overclocking cumulé GPU + mémoire sur la 6800 XT permet des gains limités à 3,7% sous The Witcher III, pour une consommation qui bondit de 52 W et des nuisances sonores progressant de 10,4 dB. C'est donc tout sauf rentable, à l'image des RTX 30. La RX 6800 de son côté est moins handicapée par des problèmes de consommation ou température du fait des unités désactivées. Il nous a donc été possible de stabiliser une fréquence GPU plus élevée, aux alentours des 2380 MHz. Toutefois, ce n'est pas mirobolant du côté des gains, puisqu'après overclocking du GPU et de la mémoire, on ne gagne en définitive qu'à peine plus, avec + 5,4% pour 33 W de plus et + 2,1 dB (la carte part de plus haut comme vous le verrez page suivante). 

 

RX 6800 & 6800 XT overclockées [cliquer pour agrandir]

A gauche la RX 6800 XT overclockée, à droite la RX 6800

  

Comme nous l'indiquions précédemment, AMD introduit également avec la RX 6800 XT un mode Rage. Kesako ? Il s'agit en fait d'un profil d'overclocking automatique, qui est couvert dans le cadre de la garantie. Pour cela, la ventilation adopte un comportement plus agressif et la limite de puissance est augmentée. Le résultat pratique est toutefois très limité, puisque la fréquence moyenne sur une charge soutenue ne progresse qu'à peine, et sur notre séquence de test plus brève, le gain se limite à 1,2 %. Tout ça n'est pas gratuit, puisque la consommation progresse de 21 W et surtout la carte devient bien plus audible (+ 8,2 dB au bout des 30 min). Bref, difficile d'y voir un réel intérêt à nos yeux. 

 

Rage mode [cliquer pour agrandir]

A gauche la RX 6800 XT overclockée, à droite la RX 6800

 

Page suivante, passons aux mesures de bruit et températures.



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 168 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !