Sonomètre

• Nuisances sonores

Nous laissons le boîtier ouvert et positionnons le sonomètre à 15 cm de la carte graphique, à la même hauteur. Afin de limiter au maximum les nuisances externes aux cartes, nous coupons temporairement pendant la mesure, les ventilateurs du boîtier, du CPU et de l'alimentation (via l'intégration d'un interrupteur sur cette dernière). Nous utilisons un sonomètre Casella Tech CEL-620A1, certifié et calibré pour une plage de mesures comprises entre 20 et 140 dBA.

 

Au repos, toutes les cartes de référence de cette génération ont adopté l'arrêt des ventilateurs, il était temps. Du coup elles sont inaudibles et la RTX 2080 Ti parait bien esseulée. Ce test au repos pourrait donc disparaitre à l'avenir si cette voie est poursuivie. En charge, pas de miracle : même refroidisseur que la RTX 3080 avec une consommation supérieure, il faut faire des compromis sur la température ou les nuisances sonores. Ce sera les 2 mon capitaine avec une RTX 3080 Ti qui va se positionner entre les RTX 3080 et 3090 sur ces deux critères. On est loin du niveau des 6800 XT & 6900 XT, bien plus agréables à ce niveau.

 

 

 

• Températures

Nous utilisons les sondes internes monitorées via GPU-Z en tâche de fond, durant 20 min de charge GPU sévère, pour mesurer la température des processeurs graphiques. Nous laissons ensuite les cartes au repos durant 20 min, avant de relever à nouveau la température des GPU. Les cartes sont installées dans notre boîtier Cooler Master Cosmos II, spacieux et disposant d'une ventilation efficace. Nous reportons systématiquement la température du GPU le plus chaud, s'il y en a plusieurs. Au repos, les cartes coupant leur ventilation atteignent logiquement des valeurs plus élevées, c'est le cas de toutes les dernières cartes testées, à l'exception de la 2080 Ti.

 

En charge, la température GPU de la RTX 3080 Ti progresse de 2°C par rapport à celle mesurée pour la 3080. Cela la positionne au niveau de la concurrence, mais bien loin de la RTX 3090. Il est intéressant de noter que les verts n'ont pas mis à profit l'embonpoint du refroidisseur de la RTX 3090 pour baisser les nuisances sonores, mais bel et bien la température, soit la stratégie inverse de celle retenue par AMD entre RX 6800 et RX 6800/6900 XT.

 

 

Caméra thermique

• Imagerie thermique

Pour préciser notre avis quant à l'efficacité thermique du refroidisseur de la RTX 3080 Ti, rien de mieux qu'une petite séance d'imagerie infrarouge à l'aide de notre caméra thermique Fluke Ti110.

 

Du fait de sa conception double face, il n'est pas possible de démonter le refroidisseur sans altérer son fonctionnement, limitant d'autant la pertinence des images thermiques. Au repos, la carte conserve une température très contenue, et ce malgré la ventilation coupée. En charge à présent, la face arrière oscille selon les endroits entre 65 °C et 73°C. Le PCB visible dépasse les 70°C, et d'après les relevés de GPU-Z, la GDDR6X atteint 96°C. Bref ça chauffe dure là-dedans et on comprend pourquoi Nvidia a du déployer une ingénierie innovante pour maintenir des nuisances sonores acceptables au sein d'un refroidisseur limité à 2 slots.

 

Image thermique de la RTX 3080 Ti FE au repos [cliquer pour agrandir]Image thermique de la RTX 3080 Ti FE en charge [cliquer pour agrandir]

Images thermiques de la GeForce RTX 3080 Ti FE (au repos et en charge)

 

Finissons nos mesures par la consommation des cartes testées.



Les 44 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !