• DiRT 5

DiRT 5 est le petit dernier de Codemasters, utilisant non pas l'EGO Engine, mais bien l'Onrush Engine, du fait du développement du jeu par l'équipe de Cheshire, précédemment aux manettes du jeu Onrush. Cela se ressent visuellement avec moins de classe, il suffit de voir les cockpits pour verser de grosses larmes chaudes. Espérons qu'en passant sous le giron Take-Two, Codemasters aura plus d'ambition pour développer un nouveau moteur 3D, ou enrichir l'EGO Engine, mieux adapté à ce genre vidéoludique. AMD nous a fourni un accès à une version bêta, permettant d'activer le Ray Tracing, la licence étant depuis des années, un porte-étendard des Radeon et des Ryzen. Nous utilisons ensuite le benchmark intégré afin de mesurer via Frameview une séquence reproductible, tous détails au maximum.

 

DiRT 5 [cliquer pour agrandir]

Comment voulez-vous réussir un jeu de course sans y inclure une BX !

 

Comme lors de notre test des RX 6800, les Radeon sont devant les GeForce sur cet accès bêta. Que faut-il en conclure ? La qualité visuelle ne nous parait pas altérée cette fois avec ces pilotes, mais l'activation du RT n'est pas flagrante au niveau du ressenti visuel, et ce des 2 côtés. Il semble donc que les développeurs ont veillé à faire un usage parcimonieux des effets RT afin de limiter l'impact sur les Radeon, ou tout du moins mieux s'adapter à leur hardware, comme c'est le cas par exemple pour Shadow of the Tomb Raider. Au final, la RTX 3080 FE peine à suivre la RX 6800 dans ces conditions, et la RTX 3090 FE se voit devancer par les RX 6800 XT et 6900 XT (+ 13% au mieux).

 

 

 

• Ghostrunner

Ghostrunner est un mélange de Shinobi et de Mirror's Edge, le tout sous couvert d'une ambiance cyberpunk qui nous rappelle que, sans un énième report, la référence attendue du genre serait déjà présente chez de nombreux joueurs. Mais l'attente ne sera plus bien longue cette fois. Le moteur utilisé est le célèbre UE4, il dispose dans ce cas d'une intégration du Ray Tracing, à l'instar des Bright Memory ou autres Deliver us the Moon. Nous utilisons un déplacement reproductible en mesurant la séquence via Frameview, toutes options au maximum.

 

Ghostrunner [cliquer pour agrandir]

Et là, tu la vois bien ma main !?

 

Visuellement, cet univers cyberpunk est un paradis pour le Ray Tracing, seulement ce n'est pas gratuit, très loin de là. Du côté du rapport de force, on se retrouve à nouveau avec une 6900 XT proche de la RTX 2080 Ti, les cartes Ampere largement devant malgré un framerate faible dans l'absolu pour ces dernières aussi. Elles peuvent toutefois compter sur une intégration du DLSS 2.0, afin de rendre tout cela bien plus jouable. 

 

 

Finissons avec 2 autres jeux utilisant le Ray Tracing page suivante.



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 43 ragots
Les ragots sont actuellement
Prévention fanboysouverts aux ragoteurs logués