• HIS RADEON HD 7870 IceQ Turbo

Après la 7850, voici la HD 7870 made in HIS. Toutefois, alors qu'il s'agissait du modèle le plus poussé dans la gamme inférieure, ce n'est pas le cas ici comme en témoigne l'absence de X (non ce n'est pas ce à quoi tu penses Thibaut !) dans la désignation. Cette HIS HD 7870 IceQ Turbo, emploie un refroidisseur relativement imposant basé sur une turbine de 65mm. Le PCB arborant toujours le traditionnel bleu cher à HIS, mesure 24,5cm, toutefois la carte dépasse quant à elle les 28cm, la faute à l'IceQ... La carte accuse 820 g à la pesée, cela commence à devenir conséquent, notons d'ailleurs la présence d'une équerre pour rigidifier le PCB qui comporte toujours un seul et unique connecteur CrossFireX :

 

HIS RADEON HD 7870 IceQ Turbo : face avant [cliquer pour agrandir]HIS RADEON HD 7870 IceQ Turbo : face arrière [cliquer pour agrandir]

L'HIS HD 7870 IceQ Turbo faces avant et arrière - Cliquer pour agrandir

 

Côté panel, on retrouve celui caractéristique des HD 7000 à savoir un connecteur DVI Dual Link, un HDMI 1.4a high speed et enfin deux mini Display Port 1.2. L'évacuation de l'air chaud est réalisée via les découpes sur l'intégralité du slot supérieur du bracket. Pour l'alimentation, cette HIS utilise 2 connecteurs à 6 pins à l'instar des HD 7870 de référence. Ils sont placés à 90° sur le PCB, juste sous le refroidisseur astucieusement bombé à cet effet.

 

HIS RADEON HD 7870 IceQ Turbo : connecteurs [cliquer pour agrandir]HIS RADEON HD 7870 IceQ Turbo : alimentation [cliquer pour agrandir]

Connecteurs et alimentation - Cliquer pour agrandir

 

Puisque l'on parle de ce dernier, hormis le ventilateur radial de 65 mm déjà évoqué, il est constitué d'une base en cuivre encastrée dans un bloc d'aluminium sur lequel sont rattachées de nombreuses ailettes composées du même matériau. 4 caloducs permettent la transmission de la chaleur à dissiper de manière uniforme sur le radiateur. Les puces mémoire sont en contact direct avec le refroidisseur, ce n'est pas le cas de l'étage d'alimentation qui doit se contenter du flux d'air en provenance de la turbine.

 

HIS RADEON HD 7870 IceQ Turbo : refroidisseur [cliquer pour agrandir]HIS RADEON HD 7870 IceQ Turbo : carte nue [cliquer pour agrandir]

Le refroidisseur et la carte dénudée - Cliquer pour agrandir

 

Ce denier (à nouveau placé juste derrière l'équerre de fixation) utilise 5 phases pour le GPU auxquelles il faut en adjoindre 2 pour la mémoire. Pas de chichi de ce côté puisque HIS fait de nouveau appel à Hynix et ses puces T2C certifiées à 1,25 GHz, 8 en tout soit un total de 2 Go.

 

HIS RADEON HD 7870 IceQ Turbo : étage dalimentation [cliquer pour agrandir]HIS RADEON HD 7870 IceQ Turbo : puces mémoire [cliquer pour agrandir]

L'étage d'alimentation et les puces mémoire - Cliquer pour agrandir

 

Poursuivons la description de notre carte avec un petit tour dans ses entrailles via GPU-Z : le GPU est cadencé à 1,1 GHz, soit 10% de mieux que le modèle de référence, la mémoire reste quant à elle inchangée à 1,2 GHz. S'agissant ici d'une HD 7870, c'est un Pitcairn complet qui officie avec ses 1280 unités de calcul et 80 TMU.

 

GPU-Z HIS HD 7870 IceQ Turbo

La carte vue par GPU-Z

 

Comment se comporte le refroidisseur spécifique du constructeur sur ce modèle ? Pour cela nous utilisons notre Fluke TI110 afin de réaliser des clichés de thermographie infrarouge. Au repos, on notera toujours et encore 2 points légèrement plus chaud au niveau de l'étage d'alimentation du GPU. En charge, le PCB s'échauffe et on mesure une température de l'ordre de 65°C au dos du GPU, la valeur extrême se situant au niveau de l'étage l'alimentation avec 84°C.

 

Imagerie Thermique HIS HD 7870 IceQ Turbo au repos [cliquer pour agrandir]Imagerie Thermique HIS HD 7870 IceQ Turbo en charge  [cliquer pour agrandir]

Thermographie infrarouge au repos et en charge - Cliquer pour agrandir

 

Petite séance d'overclocking maison. La carte d'HIS proposant déjà 100 MHz de plus que le modèle générique, peut-on aller plus loin ? Eh bien oui avec 110 MHz côté GPU (encore 10%) et 185 MHz pour la mémoire qui n'était pas overclockée soit + 15%. En jeu, c'est + 11% avec cette fois 17W supplémentaires engloutis.

 

GPU-Z HIS HD 7870 IceQ Turbo overclockée

GPU-Z : overclocking

 

L'ASIC Quality de notre GPU toujours selon GPU-Z est de 81,1 % soit un très bon score.

 

GPU-Z HIS HD 7870 IceQ Turbo : ASIC

GPU-Z : ASIC Quality

 

4 étoilesQue peut-on conclure sur cette carte ? Eh bien du tout bon, les performances sont à l'avenant d'origine et il est possible de maximiser ces dernières via une marge d'overcloking plus ou moins grande selon l'exemplaire. Les températures sont parfaitement maitrisées tout comme le sont la consommation ou les nuisances sonores en charge. C'est bien moins le cas au repos et cela coûte sa cinquième étoile à cette carte qui réclame une dizaine d'euros supplémentaires par rapport à un modèle générique, un coût justifié à notre sens au vu de l'efficacité globale de ce modèle qui devient toutefois un peu plus difficile à trouver ce qui peut avoir des conséquences néfastes sur sa tarification.

 

C'est tout pour cette première HD 7870, voyons en une seconde en provenance d'XFX cette fois et ce page suivante.



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 48 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !