COMPTOIR

×
×
×
×
×
×
×
×
×
×

Test • 21 cartes graphiques modifiées
Asus GTX 670 DirectCU II TOP : face avant
Asus GTX 670 DirectCU II TOP : face arrière
Asus GTX 670 DirectCU II TOP : connecteurs
Asus GTX 670 DirectCU II TOP : alimentation
Asus GTX 670 DirectCU II TOP : refroidisseur
Asus GTX 670 DirectCU II TOP : carte nue
Asus GTX 670 DirectCU II TOP : étage dalimentation
Asus GTX 670 DirectCU II TOP : puces mémoire
Imagerie Thermique Asus GTX 670 Direct CU II TOP au repos
Imagerie Thermique Asus GTX 660 Direct CU II TOP en charge

• Asus GTX 670 DirectCU II TOP

Dès le déballage de la carte on retrouve le style des Asus DirectCU II, en effet les caractéristiques propres à ce dissipateur sont bien présentes à savoir un carter métallique ainsi que 2 ventilateurs axiaux low profile de 75 mm et 11 pâles. La carte utilise un PCB noir de 25 cm, le refroidisseur dépasse de 2cm à l'extrémité de ce dernier. Contrairement à sa petite soeur, on retrouve 2 connecteurs SLi cette fois, GTX 670 oblige. La carte dispose d'une plaque métallique recouvrant le dos et rigidifiant donc ce beau bébé de 820g à la pesée, on regrette que des pads thermiques n'assurent pas le contact entre cette dernière et les 4 puces mémoires présentes sur cette face arrière afin de les refroidir.

 

Asus GTX 670 DirectCU II TOP : face avant [cliquer pour agrandir]Asus GTX 670 DirectCU II TOP : face arrière [cliquer pour agrandir]

La GTX 670 DirectCU II d'Asus faces avant et arrière - Cliquer pour agrandir

 

Côté panel c'est toujours classique chez nVIDIA : 2 connecteurs DVI Dual Link en sus des HDMI 1.4a high speed et enfin Display Port 1.2. L'évacuation de l'air chaud n'utilise donc que la moitié de l'équerre supérieure ce qui n'a pas grande importance avec des ventilateurs axiaux. Côté alimentation, la carte d'Asus nécessite 2 connecteurs à 6 pins, positionnés sur la tranche de la carte sous le refroidisseur, le retrait des connecteurs s'avère de ce fait un tantinet difficile si vous avez des grosses paluches façon Thibaut (NDTG : pas facile quand on a que des grosses extrémités) (NDPM : s'il n'y avait que ça ...).

 

Asus GTX 670 DirectCU II TOP : connecteurs [cliquer pour agrandir]Asus GTX 670 DirectCU II TOP : alimentation [cliquer pour agrandir]

Connecteurs et alimentation - Cliquer pour agrandir

 

Jetons un coup d'oeil au refroidisseur : une base en aluminium où s'encastrent 3 caloducs en cuivre en contact direct avec le die du GPU et répartissant la chaleur dégagée par le GPU au sein du radiateur en aluminium surplombant cette dernière. Le flux d'air généré par les deux ventilateurs axiaux faisant le reste ! Notons la présence d'un petit radiateur en aluminium spécifique pour l'étage d'alimentation du GPU qui se retrouve à nouveau côté équerre de fixation. 4 puces mémoires entourent le GPU sur cette face, les 4 autres sont au verso, enfin, à droite sur le PCB, notons la présence des 2 phases dédiées à ces dernières.

 

Asus GTX 670 DirectCU II TOP : refroidisseur [cliquer pour agrandir]Asus GTX 670 DirectCU II TOP : carte nue [cliquer pour agrandir]

Le refroidisseur et la carte dénudée - Cliquer pour agrandir

 

L'étage d'alimentation justement emploie en sus de ces 2 phases mémoires, 6 phases numériques pour le GPU. Pour la mémoire sur ce modèle, Asus abandonne Samsung pour revenir à Hynix et ses puces R0C certifiées 1,5 GHz.

 

Asus GTX 670 DirectCU II TOP : étage dalimentation [cliquer pour agrandir]Asus GTX 670 DirectCU II TOP : puces mémoire [cliquer pour agrandir]

L'étage d'alimentation et la mémoire - Cliquer pour agrandir

 

Au tour de GPU-Z d'entrer en piste : on retrouve un GK104 bien sûr amputé d'un SMX ce qui lui confère 1344 unités de calcul et 112 TMU, le bus mémoire est complet à 256-bit. Du côté des fréquences, Asus a cadencé sa carte à 1059/1137 MHz pour le GPU/Turbo garanti, ce dernier atteint même 1293 MHz si la consommation n'outrepasse pas le TDP ! La mémoire suit par contre les spécifications du caméléon et la certification des puces.

 

GPU-Z Asus GTX 670 Direct CU II TOP

La carte vue par GPU-Z

 

Comment se comporte le refroidisseur DirectCU II de ce modèle ? Pour cela rien ne remplace la thermographie infrarouge bien que la plaque métallique au dos gène la lecture. Au repos, on notera simplement un point plus chaud au niveau de l'étage d'alimentation du GPU, comme par hasard. En charge, tout ce beau monde s'échauffe logiquement et on retrouve une température de 72°C au dos du GPU et 82°C pour les puces mémoires sur cette face.

 

Imagerie Thermique Asus GTX 670 Direct CU II TOP au repos [cliquer pour agrandir]Imagerie Thermique Asus GTX 660 Direct CU II TOP en charge  [cliquer pour agrandir]

Thermographie infrarouge au repos et en charge - Cliquer pour agrandir

 

Peut-on encore pousser davantage une telle carte ? Ne rêvons pas, avec une telle valeur de Turbo nous n'avons réussi qu'une petite trentaine de MHz soit trois bin, la mémoire se stabilise quant à elle aux environs de 1700 MHz, classique pour des puces Hynix R0C. Mine de rien, cela permet des gains d'environ 12% en jeu pour 5W de plus, le GK104 profite à plein d'une bande passante plus élevée !

 

GPU-Z Asus GTX 670 Direct CU II TOP overclockée

GPU-Z : overclocking

 

Concluons par l'ASIC Quality de notre GPU toujours selon GPU-Z, l'indice atteint 89,4% sur notre exemplaire de quoi expliquer les 1300 MHz en Turbo Boost !

 

GPU-Z Asus GTX 670 Direct CU II TOP : ASIC

GPU-Z : ASIC Quality

 

4 étoilesAlors que dire de cette Asus GTX 670 DirectCU II TOP ? Une carte de tous les extrêmes puisqu'elle se permet le luxe de devancer en performances pures les GTX 680 et HD 7970 de référence ! Elle dépasse d'ailleurs également la première en charge côté consommation. Son refroidisseur est toutefois très bien calibré et permet à la carte de conserver des températures GPU très correctes et ce dans une réelle discrétion en charge comme au repos. D'un point de vue tarifaire, elle se négocie généralement moins chère que les GTX 680 et peut donc constituer une alternative, c'est moins le cas vis-à-vis des HD 7970, coincée entre le modèle GHz à tarif similaire, mais plus performant ou la première sortie, moins chère et équivalente ou presque. Face aux autres GTX 670, elle se retrouve presque 70 € plus chère que les premiers prix employant certes le design de référence pas forcément exceptionnel et non overclockées, mais qui montent généralement très bien également sans pour autant atteindre ce niveau. Bref un positionnement compliqué et si les prestations sont indéniablement là, nous enlevons 1 étoile pour les raisons évoquées précédemment !

 

C'est tout pour cette GTX 670 d'Asus, voyons ce qu'il en est d'un modèle Gainward en page suivante.



Un poil avant ?

MSI GX70 3BE : un 17.3" gaming avec AMD Richland A10-5750M et HD 8970M

Un peu plus tard ...

NZXT H630 : l'heure du verdict pour la grande tour sobre de NZXT


Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 48 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !