COMPTOIR

×
×
×
×
×
×
×
×
×
×

Test • 21 cartes graphiques modifiées
Point of View GTX 680 TGT Beast : face avant
Point of View GTX 680 TGT Beast : face arrière
Point of View GTX 680 TGT Beast : connecteurs
Point of View GTX 680 TGT Beast : alimentation
Point of View GTX 680 TGT Beast : refroidisseur
Point of View GTX 680 TGT Beast : carte nue
Point of View GTX 680 TGT Beast : étage dalimentation
Point of View GTX 680 TGT Beast : puces mémoire
Imagerie Thermique Point Of View GTX 680 TGT Beast au repos
Imagerie ThermiquePoint Of View GTX 680 TGT Beast en charge

• Point of View GTX 680 TGT Beast

Point Of View très souvent abrégé POV est un constructeur batave ayant connu son heure de gloire lorsqu'il livrait ses cartes avec un bundle composé d'un ou plusieurs hits du moment, un petit Never Settle avant l'heure quoi ! La carte qu'il nous a livrée est une GTX 680 overclockée disposant d'une conception maison. Le dissipateur n'utilise pas un ou deux ventilateurs, mais trois : tous axiaux, 2 modèles ayant un diamètre de 75mm à 9 pâles low profiles alors que le troisième situé au centre dispose de 11 pâles plus épaisses et d'un diamètre de 85mm. La carte comporte à l'arrière une plaque métallique la rigidifiant puisqu'elle pèse 960g, soit bien moins que le modèle d'Asus, mais proche du kg tout de même ! Comme toute GTX 680 qui se respecte, on retrouve deux connecteurs SLi.

 

Point of View GTX 680 TGT Beast : face avant [cliquer pour agrandir]Point of View GTX 680 TGT Beast : face arrière [cliquer pour agrandir]

La GTX 680 TGT Beast de Point Of View faces avant et arrière - Cliquer pour agrandir

 

Côté panel c'est du standard pour une GTX 600 avec 2 connecteurs DVI Dual Link en sus des HDMI 1.4a high speed et Display Port 1.2. L'évacuation de l'air chaud est limitée à la demi-équerre supérieure et on constate que ce modèle dispose d'un refroidisseur dépassant allègrement le second slot, bref il s'agit à l'instar du modèle d'Asus d'une carte triple slot et ce malgré la présence de seulement 2 équerres de fixation. Côté alimentation, le parallèle avec sa concurrente du jour ne s'arrête pas là puisque l'on retrouve un connecteur 8 pins en sus d'un second à 6 pins, les deux positionnés comme il se doit sur la tranche de la carte.

 

Point of View GTX 680 TGT Beast : connecteurs [cliquer pour agrandir]Point of View GTX 680 TGT Beast : alimentation [cliquer pour agrandir]

Connecteurs et alimentation - Cliquer pour agrandir

 

Détaillons à présent le refroidisseur : une base en cuivre d'où s'extraient 5 caloducs répartissant la chaleur dégagée par le GPU au sein de 2 imposants radiateurs en aluminium surplombés par les 3 ventilateurs. En dessous, une plaque en aluminium en contact avec les puces mémoires et les transistors de puissance sert de dissipateur à tout ce beau monde. La carte une fois dénudée laisse apparaitre le GPU entouré des puces mémoires et l'étage d'alimentation à droite.

 

Point of View GTX 680 TGT Beast : refroidisseur [cliquer pour agrandir]Point of View GTX 680 TGT Beast : carte nue [cliquer pour agrandir]

Le refroidisseur et la carte dénudée - Cliquer pour agrandir

 

Ce dernier emploie 5 phases basées sur un triplet de transistors dédié au GPU, la mémoire comme à l'accoutumée se contente de 2 phases spécifiques. Côté puces GDDR5, c'est à nouveau le modèle R0C certifié à 1,5 GHz qui a été retenu sur cette POV TGT Beast.

 

Point of View GTX 680 TGT Beast : étage dalimentation [cliquer pour agrandir]Point of View GTX 680 TGT Beast : puces mémoire [cliquer pour agrandir]

L'étage d'alimentation et la mémoire - Cliquer pour agrandir

 

Qu'apprend-t-on de plus via GPU-Z sur la carte ? Il s'agit bien sûr d'une version intégrale du GK104, mais pour les fréquences de ce dernier, POV s'est totalement lâché avec 1163 MHz pour le GPU et un Turbo garanti à 1229 MHz soit 2 bin de plus que la carte d'Asus. Sur notre modèle, le Turbo se fixait finalement à 1280 MHz soit cette fois encore 2 bin de plus que la GTX 680 DirectCU II TOP. Pour la mémoire POV est resté conservateur avec 1,5 GHz comme le préconise nVIDIA et conformément à la certification des puces utilisées.

 

GPU-Z Point Of View GTX 680 TGT Beast

La carte vue par GPU-Z

 

Comment se comporte le refroidisseur de ce modèle ? Au repos c'est encore l'étage d'alimentation qui mène le bal avec déjà 56,9°C, mais ce n'est rien en comparaison de presque 94°C atteints en pleine charge pour ce dernier. Le GPU de son côté est aux environs de 67°C soit une température très correcte par contre.

 

Imagerie Thermique Point Of View GTX 680 TGT Beast au repos [cliquer pour agrandir]Imagerie ThermiquePoint Of View GTX 680 TGT Beast en charge  [cliquer pour agrandir]

Thermographie infrarouge au repos et en charge - Cliquer pour agrandir

 

Voyons si notre TGT Beat en a encore sous la semelle : affirmatif mon commandant avec un Turbo qui frise les 1360 MHz soit le GPU disposant de la plus haute fréquence de notre panel après overclocking. La mémoire suit, elle, la tendance des puces R0C avec 1710 MHz, conduisant à un gain de plus de 13% en jeu et ce assorti d'une surconsommation de 21W.

 

GPU-Z Point Of View GTX 680 TGT Beast overclockée

GPU-Z : overclocking

 

Voyons l'ASIC Quality de notre GPU : 84,3% soit un peu mieux que la GTX 680 d'Asus tout comme c'est le cas lors de notre séance d'overclocking.

 

GPU-Z Point Of View GTX 680 TGT Beast : ASIC

GPU-Z : ASIC Quality

 

3 étoilesQuel est donc notre point de vue (je sais, elle était facile) sur cette GTX 680 TGT Beast ? En fait cette carte étant presque introuvable sur l'hexagone, l'avis sera donc purement théorique. Annoncée à 560 € le prix est à mettre en relation avec les performances c’est-à-dire élevées. C'est d'ailleurs la carte qui a atteint la plus haute fréquence GPU lors de nos tests ce qui montre son excellente conception à ce niveau bien que l'on puisse être déçu par la température relevée au niveau de l'étage d'alimentation ou les nuisances sonores au repos, les pires de notre panel alors qu'en charge elle s'en sort fort bien. Bien sûr on peut piloter manuellement les ventilateurs, mais faut-il encore aimer "mettre les mains dans le cambouis" et ce n'est pas toujours le cas des acquéreurs de carte pré-overclockées... Bref une carte taillée pour la vitesse pure, mais qui n'est pas parfaite loin de là, en conséquence nous n'attribuons que 3 étoiles à ce modèle intéressant, mais pas suffisamment abouti sur divers points (gestion des ventilateurs, dimensionnement/refroidissement de l'étage d'alimentation) !

 

C'est tout pour la carte de POV passons à la dernière de notre panel en provenance de Zotac.



Un poil avant ?

MSI GX70 3BE : un 17.3" gaming avec AMD Richland A10-5750M et HD 8970M

Un peu plus tard ...

NZXT H630 : l'heure du verdict pour la grande tour sobre de NZXT


Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 48 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !