• Performances productives

Les gains obtenus sont variables selon les applications, néanmoins, le 11900K peine à suivre la cadence du 10900K dans les applications tirant fortement parti de la parallélisation, du fait d'un déficit de 2 cœurs. C'est mieux face aux octocores 10700K et Zen 2, mais Zen 3 ne s'en laisse pas compter et le 5800X est régulièrement devant. On notera d'ailleurs que cette architecture progresse avec le protocole rafraichi utilisant également des AGESA plus récents.

 

 

C'est donc sans surprise, au vu des résultats précédents, que le Core i9-11900K s'incline devant le Ryzen 9 5800X, mais aussi son devancier, qui conserve 3% d'avance. Même si c'est marginal, c'est tout de même un signal peu brillant renvoyé. Il est probable qu'avec un procédé 10 nm plus abouti, Intel eût été capable de faire tenir 10 cœurs dans une enveloppe thermique acceptable, et ainsi devancer son prédécesseur, mais la réalité est bien différente. Les Ryzen 9 sont donc intouchables, et ce jusqu'à l'avènement d'Alder Lake il semble. A noter que le 5800X à 8 cœurs, parvient à devancer le 10900K et ses dix cœurs pour des tâches productives.

 

 

Voilà pour les tâches que l'on qualifiera de sérieuses, mais comment diable se comportent nos nouveaux venus quand il s'agit de s'adonner à des activités plus fun ? Voyons cela page suivante.




Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 77 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !