• Tests synthétiques

Nous débutons nos tests synthétiques par AIDA64 et ses outils de "bande passante mémoire" dans un premier temps. La configuration retenue pour les processeurs est pour rappel la suivante : 3200 MHz en Dual Ranked et ratio 1:1. Du côté des débits, les Rocket Lake ne vont pas transformer les prestations de leurs devanciers dans ces tests de bas niveau, on notera tout de même des gains lors des opérations de copie.

 

 

Intéressons-nous à présent à la latence mémoire : les puces Intel récentes se tiennent dans un mouchoir de poche, les nouveaux venus lorsque utilisant la même fréquence mémoire que leurs devanciers (qui en sont tout à fait capables malgré l'absence de certification d'Intel), ne sont pas avantagés à ce niveau.

 

 

Suite à plusieurs demandes, nous avons décidé d'intégrer 2 benchmarks synthétiques permettant une comparaison plus aisée des utilisateurs. Le premier test est issu du mondialement célèbre CPU-Z. Nous reportons à la fois les résultats monothread et multithreads. Avec un seul cœur sollicité, Intel parvient avec son 11900K à ravir la première place au nez et à la barbe des Ryzen 5000. Par contre, s'il parvient à faire mieux que le 5800X avec qui il partage le même nombre de cœurs en multithreads, il ne peut rien face aux références plus richement dotées, y compris son devancier !

 

 

Le second test est le non moins célèbre Cinebench R23. A nouveau le 11900K s'impose en monothread, mais il doit s'incliner en multithreads, y compris vis-à-vis du 5800X cette fois (et bien sûr toutes les puces plus richement dotées en cœurs).

 

 

Voilà, c'est terminé pour les benchs synthétiques, passons à présent aux tests pratiques.




Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 77 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !