• La gamme Rocket Lake

Avant de décrire les processeurs utilisés pour ce test, faisons un rapide tour de la nouvelle série 11 utilisant l'architecture Cypress Cove.

 

RéférenceCœurs / Threads

Fréquence Base / Boost 2.0 Max. / 3.0 Max.

(GHz)

Cache L3

Fréquence Max. Thermal Velocity Boost (GHz)

TDPtarif
i9-11900K 8 / 16 3,5 / 5,1 / 5,2 16 Mo 5,3 125 W 539 $
i9-11900KF 8 / 16 3,5 / 5,1 / 5,2 16 Mo 5,3 125 W 513 $
i9-11900 8 / 16 2,5 / 5,0 / 5,1 16 Mo 5,2 65 W 439 $
i9-11900F 8 / 16 2,5 / 5,0 / 5,1 16 Mo 5,2 65 W 422 $
i9-11900T 8 / 16 1,5 / 4,8 / 4,9 16 Mo Absent 35 W 439 $
i7-11700K 8 / 16 3,6 / 4,9 / 5,0  16 Mo 125 W 399 $
i7-11700KF 8 / 16 3,6 / 4,9 / 5,0 16 Mo 125 W 374 $
i7-11700 8 / 16 2,5 / 4,8 / 4,9 16 Mo 65 W 323 $
i7-11700F 8 / 16 2,5 / 4,8 / 4,9 16 Mo 65 W 298 $
i7-11700T 8 / 16 1,4 / 4,5 / 4,6 16 Mo 35 W 323 $
i5-11600K 6 / 12 3,9 / 4,9 / - 12 Mo 125 W 262 $
i5-11600KF 6 / 12 3,9 / 4,9 / - 12 Mo 125 W 237 $
i5-11600 6 / 12 2,8 / 4,8 / - 12 Mo 65 W 213 $
i5-11600T 6 / 12 1,7 / 4,1 / - 12 Mo 35 W 213 $
i5-11500 6 / 12 2,7 / 4,6 / - 12 Mo 65 W 192 $
i5-11500T 6 / 12 1,5 / 3,9 / - 12 Mo 35 W 192 $
i5-11400 6 / 12 2,6 / 4,4 / - 12 Mo 65 W 182 $
i5-11400F 6 / 12 2,6 / 4,4 / - 12 Mo 65 W 157 $
i5-11400T 6 / 12 1,3 / 3,7 / - 12 Mo 35 W 182 $

 

Au total, la 11ème génération se compose de 19 modèles s’étalant des i5 aux i9. On reste tout de même circonspect quant aux différences de spécifications très faibles séparant les i7 des i9, avec pourtant des tarifs qui s'envolent. Il faut ajouter à cela le rafraîchissement de Comet Lake qui rajoute à l’addition 11 modèles Pentium et i3 — mais toujours sous microarchitecture Skylake, pour le coup.

 

 

• Core i5-11600K

Pour ce test, Intel nous a fourni le Core i5-11600K ainsi qu'un Core i9-11900K, nous nous sommes procuré le troisième larron (Core i7-11700K) par une autre voie. Commençons par le premier cité, dont l'apparence est comme toujours similaire aux puces de cette gamme chez Intel et dont les dimensions sont strictement identiques. La face arrière laisse apparaitre les condensateurs de découplages montés en surface, qui divergent de la génération précédente utilisant un die différent. Le nombre et la position des 1200 contacts ne changent pas, tout comme les détrompeurs, compatibilité avec le socket LGA1200 oblige.

 

11600k recto11600k verso

Core i5-11600K face avant et arrière

 

Voyons ce que CPU-Z peut nous apprendre sur ce processeur. Le TDP officiel est fixé à 125 W, valeur qui ne s'appliquera qu'après un temps (TAU) durant lequel il profitera d'une limite de puissance (PL2) autorisée plus élevée. Intel ne communique pas officiellement sur ces derniers, la carte mère utilisée applique (lorsque l'on désactive les "optimisations") cependant 250 W durant 56 secondes, soit les valeurs du précédent Core i9-10900K. Par rapport à la génération précédente, CPU-Z confirme bien l'augmentation de 50% du cache L1 destiné aux données, le L2 par cœur se voyant doublé de son côté, alors que le troisième niveau de cache unifié reste identique en capacité.

 

Fréquences Core i5-11600K [cliquer pour agrandir]

Fréquences du Core i5-10600K (1 cœur actif, puis tous cœurs actifs sous régime PL2 & PL1)

 

Sous charge modérée (2 cœurs max.), nous avons bien mesuré les 4,9 GHz annoncés au niveau de la fiche technique, puisqu'il est privé à la fois de Turbo Boost Max. 3.0 et de Thermal Velocity Boost. Sous charge sévère (tous cœurs à 100%), la fréquence baisse quelque peu à 4,6 GHz tant qu'il est sous régime PL2. Toutefois, une fois les 56 secondes de TAU écoulées, le CPU doit se "contenter" de 125 W, ce qui engendre de nouvelles baisses pouvant aller jusqu'à 200 MHz (oscille entre 4,4 et 4,5 GHz).

 

Nous avons également décidé de vérifier le comportement des fréquences en s'appuyant sur un test intégré à notre image Linux, afin de vérifier l'impact des threads sur ces dernières. Jusqu'à 2 threads, le 11600K parvient à rester au-delà des 4,8 GHz, au-delà il chute à 4,6 GHz voir même en deçà à partir de 7 tâches simultanées.

 

 

 

• Core i7-11700K

Ce second processeur monte un échelon dans la hiérarchie, même si visuellement, la face avant est identique aux autres CPU testés, à l'exception du marquage. La face arrière présente un assortissement identique de condensateurs de découplage en comparaison du 11600K, ils utilisent donc le même die, même si ce dernier a vu des désactivations de transistors appliquées au moins onéreux des deux.

 

11700k recto11700k verso

Core i7-11700K recto et verso

 

CPU-Z nous confirme un TDP officiel identique à 125 W, la fréquence de base (3,6 GHz) est en conséquence réduite de 300 MHz du fait de l'augmentation du nombre de cœurs dans la même enveloppe thermique. Le cache L3 progresse à 16 Mo, suivant lui aussi l'inflation d'un tiers du nombre de cœurs actifs.

 

Sous une charge ne sollicitant pas plus que 2 cœurs, la fréquence peut atteindre jusqu'à 5 GHz, Intel l'ayant doté de Turbo Boost Max 3.0 qui apporte un gain de 100 MHz pour les 2 meilleurs d'entre eux. En pleine charge, les 4,6 GHz sont tenus tant que PL2 est actif, ensuite la fréquence chute nettement pour même flirter avec les 4 GHz par moment.

 

Core i7-11700K : les fréquences [cliquer pour agrandir]

Fréquences du Core i7-11700K (1 cœur actif, puis tous cœurs actifs sous régime PL2 & PL1)

 

Nous réutilisons donc notre routine de tests rapportant la médiane des fréquences appliquées et ce par nombre de threads utilisés, même si l'intérêt est plus limité que sur plateforme AMD  du fait d'une gestion du boost différente, et d'une granularité moindre (fréquence évoluant par "pas" de 100 MHz contre 25 MHz pour les Ryzen).

 

 

 

• Core i9-11900K

Dernier processeur présenté ce jour, le Core i9-11900K ne se démarque bien entendu en rien visuellement, puisque c'est à nouveau une copie carbone des autres références de ce dossier, hormis le marquage bien entendu. Pas de doute non plus quant au die utilisé, puisqu'il s'agit bien là aussi du même que celui de ses petits frères.

 

11900k recto11900k verso

Core i9-11900K recto et verso

 

CPU-Z indique à nouveau un TDP officiel fixé à 125 W, identique à tous les processeurs K de cette génération. La fréquence de base est par contre légèrement moindre que sur le 11700K, avec qui il partage pourtant le même nombre de cœurs. Pour le reste tout est identique, si ce n'est justement les fréquences appliquées. Si on pouvait comprendre la dénomination i9 sur la précédente génération, elle est bien plus difficile à justifier ici. Alors bien entendu, Intel active cette fois le Thermal Velocity Boost, ce qui apporte encore 100 MHz supplémentaires à Turbo Boost Max 3 lorsque la température ne dépasse pas 70°C.

 

Mais c'était déjà le cas pour la génération précédente, alors que 2 cœurs séparaient les i9 des i7, justifiant davantage une segmentation qui n'a ici qu'un intérêt mercantile pour les bleus !  Intel probablement gêné aux entournures, a toutefois décidé d'ajouter un nouveau type de Turbo (encore un !) pour tenter de justifier un peu plus l'appellation i9, via l'Adaptive Boost Technology. Kesako ? Eh bien il s'agit en fait de la possibilité lorsque 3 cœurs ou plus sont sollicités, de ne pas se limiter au coefficient normalement dévolu par Turbo Boost 2.0 pour cette situation, mais d'aller au-delà si les conditions s'y prêtent (s'il reste du budget côté puissance principalement). C'est en fait une transposition de Precision Boost 2 existant sur les Ryzen depuis Zen+, mais avec une granularité moindre (coefficients processeur entiers).

 

Core i9-11900K : les fréquences [cliquer pour agrandir]

Fréquences du Core i9-11900K (1 cœur actif, puis tous cœurs actifs sous régime PL2 & PL1)

 

Avec un ou deux cœurs actifs, on parvient à mesurer les 5,3 GHz attendus. Tous cœurs sollicités, la fréquence parvient à conserver 5,1 GHz pendant les 56 secondes de TAU, ensuite la chute est sévère pour se conformer aux 125 W de PL1, avec un minima pouvant aller jusqu'à 4,2 GHz, même si cela ne dure qu'un instant.

 

La présence d'ADT implique à présent un comportement plus proche des Ryzen contemporains. Nous avons donc une fois encore exécuté notre outil de mesures et reporté les fréquences mesurées suivant le taux de sollicitation des cœurs dans le tableau suivant. Par rapport au 11700K, le flagship permet donc de conserver une fréquence supérieure de 250 à 300 MHz, bien maigre consolation au regard du tarif en hausse de 35% 

 

 

Voilà, c'est terminé pour les processeurs, passons au descriptif du chipset ainsi que de la carte mère reçue pour ce test page suivante.




Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Les 81 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !