• La Base Station V2 Chroma & un Firefly V2

 

Base Station V2 Chroma

Survolons rapidement cet accessoire, puisque vous vous doutez bien qu'il n'y a pas vraiment grand-chose à raconter sur ce genre d'objet, dont le rôle premier est de servir de repose-casque. Heureusement, Razer a pensé à rendre l'objet un peu plus utile et lui a aussi donné la capacité de servir de hub USB, avec la présence de deux ports USB-A 3.1 Gen1, bien pratiques pour brancher d'autres accessoires, comme notre casque USB. Surtout, la Base Station intégrée également un DAC compatible surround 7.1, exploitable via le port jack audio 3,5 mm situé sur le côté. Cette Base Station est donc un 4 en 1 plutôt sympathique et pratique à l'usage, mais c'est aussi un gadget qui se fait payer assez chèrement à 89,99 €. En complément, considérant la surface plane disponible, on y aurait bien vu un chargeur sans-fil pour charger son téléphone pendant ses sessions de jeu. Peut-être pour une V3 ?

 

razer base station [cliquer pour agrandir]razer base station [cliquer pour agrandir]

 

Livré bien emballé dans une bien grosse boite, l'objet en lui-même est de bonne facture, solide et principalement fait de métal, sa hauteur est de 278 mm et le poids de 460 g. Le câble USB — plutôt épais et rigide — affiche une longueur standard de 1,8 m, il est blanc comme le reste de la base. Celle-ci affiche un diamètre de 120 mm et est antidérapante, comme la petite portion supérieure où viendra se reposer l'arceau d'un casque. Du RGB à signaler ? Bien sûr que oui ! À l'image de l'écran, l'éclairage compatible Chroma est intégré dans la base, pour un éclairage diffus et lumineux, mais discret du bureau. Ces loupiottes sont personnalisables au même titre que le reste des objets Chroma, ce que nous verrons plus tard.

 

Razer Firefly V2

Petite présentation très brève du tapis de souris retenu pour cette présentation, un Firefly V2. C'est un tapis de taille standard mesurant 355 x 280 mm, et l'épaisseur de la surface de glisse est de 3 mm seulement. Il dispose d'une surface dure microtexturée procurant une bonne glisse et une assez bonne précision, mais l'usage ne sera pas particulièrement silencieux, avec des bruits de frottement assez présents (certes, c'est inaudible avec un casque sur les oreilles). La base du tapis est antidérapante, sa tenue est donc très bonne. L'autre « attrait » du tapis est son illumination ARGB avec Razer Chroma, ce qui implique qu'il doit bien évidemment être branché par USB pour en profiter — chouette, un câble de plus ! Le câble est tressé et de bonne facture, comme le reste du tapis par ailleurs. Razer a aussi prévu une prise de câble pour la souris, afin de réduire la trainée lors des mouvements. Le Firefly jouera donc aussi le rôle de tendeur pour souris, ce qui à l'usage est tout de même plus pratique qu'on aurait pu l'imaginer sans l'avoir essayé. La bordure éclairée est bien lumineuse, l'éclairage visible même dans la lumière ambiante, d'autant plus si le bureau est noir. Certainement pas indispensable, mais mignon. Le hic, c'est que ça coute 60 €.

 

razer firefly v2 [cliquer pour agrandir]

 

razer fiesta [cliquer pour agrandir]



Les 8 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !