COMPTOIR

• Protocole de test

Afin de mettre en situation nos cartes tout en permettant de les départager au mieux, nous réduisons au maximum les autres points de limitation des moteurs 3D. Nous avons donc opté pour une configuration particulièrement musclée avec un Core i9 de génération Raptor Lake. Nous désactivons l'HT afin de privilégier la répétabilité des mesures (et une fréquence en jeu plus élevée, l'enveloppe de puissance étant moins sollicitée) et utilisons une grande quantité de mémoire vive pour éviter toute limitation à ce niveau. Nous activons le Resizable BAR dans le bios afin de profiter de cette fonctionnalité pour les cartes le supportant.

 

• Hardware
Intel Core i9-13900K (8+4+4 / HT Off)
ASUS MAXIMUS Z690 Hero
G.Skill Trident Z5 [2 x 16 Go 6000@36-36-36-2T]
Corsair MP 600 - 1 To (OS) / Corsair MP 600 Core - 4 To (Jeux)
BeQuiet! Dark Power Pro 12 - 1200 W
Asus PG43UQ

 

prot 12900ks 4 prot asus z690 hero 4 prot gskill trident z5 4 prot bq dpp12 4

 

pg43uAsus nous a fourni un moniteur ROG Swift PG43UQ pour nos tests. Ce modèle permet de coupler une très confortable diagonale en UHD, avec un taux de rafraîchissement élevé, ce qui n'est pas si courant dans cette définition. L'Adaptive Sync est désactivé, mais nous utilisons la fréquence de rafraîchissement 144 Hz pour les cartes capables d'assurer un tel débit en UHD. Nous ajoutons également la mesure de puissance à 60 Hz au repos, puisque certaines cartes ont à ce niveau, un comportement totalement différent entre cette fréquence "standard" et celles plus élevées.

 

Nous avons réuni pour ce test l'échantillon de cartes suivantes, avec entre parenthèses les fréquences GPU et mémoire maximales en MHz. Pour rappel, la fréquence GPU variera plus ou moins largement à la baisse, pour les cartes dotées d'un "boost" par rapport à cette valeur indiquée, selon la charge, température et/ou consommation. Cette indication max n'est donc là qu'à titre purement informatif et ne correspond pas forcément à la valeur des fréquences appliquées durant les tests (plus de détails un peu plus bas). Pour rappel, la MSI RX 6950 XT Gaming X Trio est un modèle overclocké par défaut et dispose donc d'un avantage comparatif vis-à-vis des autres références, respectant scrupuleusement les spécifications de leur concepteur. Nous testons les prestations des 4080 d'Asus et MSI avec leur bios Quiet & Silent.

 

AMD Radeon RX 6800 (2232/1988)

AMD Radeon RX 6800 XT (2425/1988)

AMD Radeon RX 6900 XT (2532/1988)

MSI RX 6950 XT Gaming X Trio (2620/2238)

NVIDIA GeForce RTX 3080 Founders Edition (1980/1188)

NVIDIA GeForce RTX 3080 Ti Founders Edition (1965/1188)

NVIDIA GeForce RTX 3090 Founders Edition (2025/1219)

NVIDIA GeForce RTX 3090 Ti Founders Edition (2070/1313)

NVIDIA GeForce RTX 4080 Founders Edition (2805/1400)

Asus ROG Strix RTX 4080 Gaming (2910/1400)

Inno3D RTX 4080 iCHILL Black (2880/1400)

MSI RTX 4080 SUPRIM X (2910/1400)

NVIDIA GeForce RTX 4090 Founders Edition (2745/1313)

gpu_boost.jpg

 

Petit aparté concernant GPU Boost et Powertune : nous avons indiqué pour information les fréquences maximales atteignables par les cartes à notre disposition, notons qu'en pratique lors d'une séance de jeu soutenue, l'augmentation de la température GPU et/ou la consommation atteignant les limites fixées par les constructeurs, vont conduire à une baisse plus ou moins sensible des fréquences de fonctionnement. C'est pourquoi nous veillons à "bien faire chauffer" les cartes entre chaque session de bench et ne commençons les mesures de performances des cartes disposant de ces mécanismes de contrôle que lorsque la température de fonctionnement se stabilise, impliquant une baisse des fréquences pour celles ne disposant pas d'un refroidisseur capable de maintenir (avec les réglages par défaut) une température inférieure à ces seuils sous forte charge. Lorsque ce n'est pas possible (comme dans le cas de benchs "automatisés"), nous répétons ces derniers jusqu'à atteindre ces températures lors des passes suivantes et ne comptabilisons les résultats qu'à partir de ce moment.

 

• Software

Windows 11 Pro 22H2

AMD Adrenalin 22.10.3

NVIDIA 526.72 (presse)

Nous utilisons Windows 11, ce qui implique nécessairement une version 64-bit afin d'exploiter une quantité conséquente de mémoire vive et ne pas limiter les jeux qui en auraient besoin à ce niveau. Les dernières mises à jour de l'OS et de DirectX sont bien sûr installées avant de procéder aux séries de tests des cartes graphiques (pas d'évolution logicielle, hormis les pilotes bien entendu, entre toutes les cartes composant l'échantillon retenu) .

 

Côté pilotes, nous employons les derniers disponibles au moment des mesures. Les réglages par défaut sont utilisés pour tous les constructeurs : ils impliquent une optimisation du filtrage trilinéaire et de la Tesselation (uniquement les RADEON pour cette dernière), qui conduit à limiter le facteur maximal de cette dernière, afin d'éviter une amplification géométrique risquant d'engorger le GPU. Voici ce que cela donne pour les cartes du caméléon :

 

Réglages pilotes NVIDIA [cliquer pour agrandir]

Réglages par défaut des pilotes GeFORCE

 

Notez que le panneau de contrôle d'AMD introduit avec les pilotes Crimson est toujours d'actualité avec les Adrenalin 2022. C'est toujours une franche réussite en termes de design et de réactivité, par contre l'accès à certaines fonctionnalités nous semble plus fastidieux. En définitive l'ergonomie nous parait meilleure côté vert, par contre le visuel est largement supérieur côté rouge. Voici les réglages par défaut des RADEON :

 

Réglages pilotes AMD [cliquer pour agrandir]

Réglages par défaut des pilotes RADEON

 

• Protocole

La configuration est installée dans un spacieux boîtier Cooler Master Cosmos II, disposant d'un ventilateur 200 mm en façade, un 140 mm à l'arrière et deux 140 mm au sommet. Concernant les différents benchmarks utilisés, nous exécutons ces derniers au minimum 3 fois et retenons le meilleur score de la série. Pour les performances en jeu cette fois, les résultats ont été obtenus via Frameview 1.4.8212.31920072 (une interface graphique pour PresentMon) sur un déplacement reproductible, et correspondent à la moyenne de 3 "passes" minimum. La température de la pièce est maintenue à 21°C durant tous les tests.

 

L'échantillon de test est composé au total de 25 jeux, ils utilisent pour la plupart un moteur 3D différent, afin de mesurer l'efficacité de nos cartes dans diverses situations. Cela nous permet de tester 20 jeux en rastérisation et 15 utilisant le Ray Tracing. Nous essayons de suivre l'actualité vidéoludique en remplaçant régulièrement des références par de nouvelles, en nous assurant que les titres choisis conviennent à cet exercice (répétabilité, absence de limitation, etc.). Nous avons retenu les définitions 2560 x 1440 (QHD) et 3840 x 2160 (UHD) qui siéent à ces cartes. Enfin, les mesures sont réalisées avec des niveaux de qualité précisés dans les graphiques.



Un poil avant ?

Ventes de jeux vidéo : toujours du Call of, mais...

Un peu plus tard ...

Adaptateur 12VHPWR : deux fabriquants seulement les fournissent, pour deux design différents

Les 100 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !