COMPTOIR

Sonomètre

• Nuisances sonores

Nous laissons le boîtier ouvert et positionnons le sonomètre à 15 cm de la carte graphique, à la même hauteur. Afin de limiter au maximum les nuisances externes aux cartes, nous coupons temporairement pendant la mesure, les ventilateurs du boîtier et du CPU. Nous utilisons un sonomètre Casella Tech CEL-620A1, certifié et calibré pour une plage de mesures comprises entre 20 et 140 dBA.


Au repos, toutes les cartes à l'exception de l'iCHILL Black coupent leur ventilation, elles sont donc totalement inaudibles, ce qui est une très bonne chose. Concernant l'Inno3D, les ventilateurs installés sur le radiateur tournent vraiment au ralenti (240 rpm) et sont à la limite extrême de l'audible à 15 cm, ce n'est par contre pas le cas de la pompe, dont le ronronnement est clairement audible. Ajoutons également que du fait d'une consommation élevée à 144 Hz au repos, il arrive que les Radeon redémarrent leur ventilation, induisant alors un léger souffle. En jeu, nous ne mesurons qu'un écart très réduit entre les 4080 FE et 4090 FE, malgré une puissance à dissiper notablement moins élevée du côté de la nouvelle venue.

 

Plusieurs facteurs expliquent cela : d'une part une consigne de température plus élevée côté 4090, facilitant le travail du refroidisseur, mais aussi une surface contact plus importante (taille des dies respectifs), favorisant le transfert des joules vers le radiateur. Les modèles customs s'en sortent encore mieux, avec une mention spéciale à la carte de MSI, rivalisant avec les Radeon de référence, tout en étant plus efficace côté température, comme vous le verrez plus bas. Bien aidée par son watercooling, l'iCHILL Black est quant à elle la plus discrète de l'échantillon de test.

 

 

 

• Températures

Nous utilisons les sondes internes monitorées via GPU-Z en tâche de fond, et ce durant 20 min de charge GPU sévère, avant de mesurer la température des processeurs graphiques. Nous laissons ensuite les cartes au repos durant 20 min, avant de relever à nouveau la température des GPU. Les cartes sont installées dans notre boîtier Cooler Master Cosmos II, spacieux et disposant d'une ventilation efficace. Nous reportons systématiquement la température du GPU le plus chaud, s'il y en a plusieurs.

 

Au repos, toutes les cartes s'en sortent bien, les 4080 & 4090 profitant de leurs énormes radiateurs pour faire un peu mieux que le gros du troupeau, à l'exception du modèle MSI. La raison se trouve page suivante. À noter aussi que ces valeurs s'entendent pour une fréquence verticale fixée à 60 Hz. En charge, les températures des RTX 4080 sont remarquablement sous contrôle, on n’en attendait pas moins avec de tels gabarits. De quoi laisser la place à de l'optimisation acoustique, pour ceux privilégiant à tout prix le silence, la carte d'Asus ayant à ce niveau un beau potentiel, vu la température GPU obtenue, équivalente à celle du modèle Inno3D refroidit par eau (mais notablement plus discrète).

 

 

 

Caméra thermique

• Imagerie thermique

Pour préciser notre avis quant à l'efficacité thermique du refroidisseur des cartes évaluées ce jour, rien de mieux qu'une petite séance d'imagerie infrarouge à l'aide de notre caméra thermique Fluke Ti110.

 

Commençons par la FE : au repos, rien à signaler de particulier, la température du carénage se stabilisant aux alentours des 34°C. En charge, les températures augmentent significativement (en toute logique), mais rien d'excessif pour du haut de gamme. Du fait de sa conception, il est impossible d'avoir une vue directe sur le dos du PCB, qui nous en apprendrait surement davantage sur les différents points chauds.

 

Image thermique de la RTX 4080 FE au repos [cliquer pour agrandir]Image thermique de la RTX 4080 FE en charge [cliquer pour agrandir]

Images thermiques de la GeForce RTX 4080 FE (au repos et en charge)

 

Quid de l'Asus ROG Strix Gaming cette fois ? Les résultats sont du même ordre, avec une température au repos de la plaque arrière variant entre 30 et 36°C. En charge, cette dernière monte à 47°C au maximum, autant dire que c'est plus que correct, avec les composants au dos du GPU se limitant à moins de 61°C.

 

Image thermique de l'Asus ROG Strix RTX 4080 Gaming au repos [cliquer pour agrandir]Image thermique de l'Asus ROG Strix RTX 4080 Gaming en charge [cliquer pour agrandir]

Images thermiques de l'Asus ROG Strix RTX 4080 Gaming (au repos et en charge)

 

Poursuivons avec l'iCHILL Black d'Inno3D. Son carénage intégral ne permet pas de se faire une idée très précise des éventuels points chauds. Quoi qu'il en soit, rien à signaler de particulier au repos, tandis qu'en charge le carénage ne dépasse pas les 43°C. Le PCB est par contre plus chaud à 56°C près du port PCIe et le connecteur 16 pins atteint de son côté 46°C.

 

Image thermique de l'Inno3D iCHILL Black au repos [cliquer pour agrandir]Image thermique de l'Inno3D iCHILL Black en charge [cliquer pour agrandir]

Images thermiques de l'Inno3D iCHill Black (au repos et en charge)

 

Finissons par la MSI RTX 4080 SUPRIM X. Cette dernière affiche des températures plus élevées au repos (cf. page suivante), mais aussi en charge, puisqu'elle va privilégier les nuisances sonores (et donc un flux d'air moindre) aux températures. À l'instar de la carte d'Asus, le dos du GPU est découvert et affiche un peu moins de 66°C en charge.

 

Image thermique de la MSI RTX 4080 SUPRIM X au repos [cliquer pour agrandir]Image thermique de la MSI RTX 4080 SUPRIM X en charge [cliquer pour agrandir]

Images thermiques de la MSI RTX 4080 SUPRIM X (au repos et en charge)

 

Poursuivons nos mesures par la consommation en charge des cartes testées.



Un poil avant ?

Ventes de jeux vidéo : toujours du Call of, mais...

Un peu plus tard ...

Adaptateur 12VHPWR : deux fabriquants seulement les fournissent, pour deux design différents

Les 100 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !