• Verdict

Nous voici parvenus au terme de ce dossier et à l'instar de sa grande soeur, la RTX 3070, la nouvelle RTX 3060 Ti remplit parfaitement les objectifs que lui avait assignés Nvidia. En effet, désignée pour occuper le terrain des cartes dédiés au 1080P, elle s'avère redoutable dans toutes les conditions et n'a même pas peur du Ray Tracing dans cette définition. Mais elle fait peut-être trop bien, puisqu'elle s'avère très proche de la RTX 3070 pour un prix inférieur de 20 %, retirant une bonne partie de l'attrait de cette dernière. Toutefois, 2 points dicteront son futur succès, qu'il est impossible d'ignorer au vu de l'actualité. Qu'en sera-t-il de la disponibilité réelle des cartes en boutique, et à quel niveau sera la concurrence une fois la disponibilité assurée ? Détaillons donc tout cela en débutant par le GPU utilisé. 

3060 ti mini

Elle ne vous rappelle pas quelque chose cette carte ?

 

  

• GA104-200

ga204 200

Cette seconde révision de la puce GA104, s'avère parfaitement calibrée pour le jeu en QHD et FHD y compris avec Ray Tracing pour cette dernière. La désactivation d'un GPC complet et d'un TPC dans un second, n'a finalement pas un impact très important sur les prestations globales. Cela s'explique par une bande passante inchangée, cette dernière étant à priori insuffisante pour permettre à la 3070 de libérer son plein potentiel. C'est là qu'on constate que Nvidia aurait pu opter pour les mêmes puces mémoires qu'AMD sur ses RX 6800, et ainsi proposer 16 Go de mémoire couplés à une bande passante mémoire en hausse de 14%. Sachant que GA104 coûte probablement moins cher à produire que Navi 21, vu la différence de taille et de process, le caméléon avait la place pour conserver une marge suffisante tout en restant moins cher que la RX 6800... Il a peut-être voulu s'éviter d'avoir à justifier une quantité de mémoire moindre sur la RTX 3080 que le modèle inférieur. Bref, peut-être pour un futur refresh ou RTX 3070 Ti, mais en attendant la RTX 3070 n'a qu'une grosse dizaine de pourcents de performance supplémentaire, pour justifier l'écart de cent euros séparant les 2 cartes. La version de GA104 retenue pour la RTX 3060 Ti, n'utilise "que" 79 % des unités présentes au sein du die. Cela permet donc d'augmenter significativement le nombre de puces répondant aux critères de sélection par rapport à sa grande soeur, qui nécessite, elle, 96% de la puce activés. Le rendement des GPU utilisables par wafer (disque de silicium sur lesquels sont gravés les semi-conducteurs) progressent en conséquence, entraînant une réduction substantielle des coûts de production. Pour autant, les désactivations effectuées ne conduisent pas à un déséquilibre de la carte l'utilisant, bien au contraire. Qui plus est, le TGP fixé à 200 W ne s'avère pas trop limitant, tout en facilitant l'accès pour ceux disposant d'un bloc d'alimentation plus modeste, sans compter la diminution des nuisances et surcoûts liés à une consommation plus importante. Son efficacité énergétique progresse d'ailleurs légèrement concernant les modèles FE, mais à l'instar des autres versions d'Ampere, la marge disponible pour l'overclocking, s'avère extrêmement réduite. 

  

 

• GeFORCE RTX 3060 Ti

Annoncée à un tarif de 419 € pour la Founders Edition, la RTX 3060 Ti FE est, comme l'était la 3070 à son lancement, le meilleur choix à ce niveau de tarification, et ce sans la moindre contestation possible. Seulement, une fois cela écrit, demeure la problématique de disponibilité actuelle. Si cela ne change rien au tarif de la Founders Edition, lorsqu'il sera possible de mettre la main dessus, ce n'est pas le cas des cartes partenaires, souvent plus chères par défaut et dont le tarif gonfle encore du fait de la pénurie. Clairement, nous vous déconseillons d'opter pour un modèle custom bien plus cher que la FE, les prestations de cette dernière étant très satisfaisantes à tout niveau, difficile d'imaginer dépenser 100 à 150 € de plus (35% d'augmentation), sans en retirer d'avantages flagrants et dépassant même le tarif de la RTX 3070 FE plus performante. Compte-tenu de la pénurie, et si vous ne pouvez absolument pas attendre, un surcoût d'une cinquantaine d'euros nous parait le maximum envisageable, mais dans la situation actuelle, vouloir acheter conduit surtout à accepter le tarif de ce que l'on trouve, même si ce n'est pas raisonnable... Reste maintenant à connaitre la réplique d'AMD, qui déterminera totalement la pertinence ou non de cette RTX 3060 Ti, en espérant que l'année 2021 permette de retrouver une certaine normalité au niveau des approvisionnements, et ainsi autoriser les potentiels acquéreurs à ne pas opter pour un choix par défaut (le seul accessible au moment T), mais bien pour le modèle répondant au mieux à leurs besoins ! Au-delà des prestations évoquées au sein de ce dossier, l'écosystème Nvidia utilisant le remarquable encodeur vidéo intégré et à présent Broadcast, est un atout pour les sessions de streaming live, en particulier avec des cartes de cet acabit. Notons également que le caméléon offre pour l'acquisition d'une RTX 3060 Ti, un an d'abonnement "Fondateur" à son service de Cloud Gaming, GeForce Now. Ce dernier permet de simuler dans le Cloud un PC performant et compatible RT, associable à vos comptes Steam, Ubisoft Connect ou Epyc Store. Si ce choix peut paraitre surprenant en bundle d'une carte disposant justement de la puissance nécessaire pour s'en passer, cela permettra à certains de pouvoir jouer aussi à leurs titres préférés sur un PC portable bien plus faiblard ou même sur la TV à l'aide d'une Shield TV ou autres boitiers Android TV compatibles et d'une connexion internet (très) robuste.

 

amd 40 bequiet 40 Logo G Skill logo Intel asus 40 nvidia 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 


• Les tarifs dans la vraie vie ?

 



Les 77 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !