• Bilan

cs go failLe nouveau Call of Duty Black Ops Cold War est arrivé, et force est de constater que si nous attendons encore l'effet décoiffant, l'intégration est tout de même de meilleure qualité que ce qu'on a vu sur Modern Warfare. Certes la physique du jeu reste désespérément rigide et sans vie, mais le Ray Tracing apporte son lot de réalisme supplémentaire. Des années durant, la rastérisation malgré ses progrès constants, n'a pu qu'approximer les effets d'éclairage et de réflexion, et a configuré notre cerveau à accepter ce compromis. Le travail des développeurs sera important pour remettre de l'ordre, et ce n'est pas parce que l'image sous rastérisation parait plausible que ça l'est. Le RT va apporter cette rigueur dans la cohérence de la scène, certains jeux y parviendront plus que d'autres, à ce titre il y a fort à parier que Cyberpunk 2077 marquera les esprits, comme Control avait su le faire en son temps. C'est un vœu que nous n'espérons pas pieux.

 

Si on regarde d'un peu plus près les résultats visuels du DLSS, on constate que malgré le léger lissage qu'il entraine sur ce titre, il est d'une excellente qualité. Lissage, oui, mais pas de réel flou associé, en tout cas pas plus qu'un TAA voire moins. Les premiers jets tels que Shadow of the Tomb Raider ou Battlefield V semblent si loin désormais. La technologie a bien évolué visuellement. Techniquement, le gain qui y est associé est une bouffée d'oxygène pour les cartes graphiques, surtout celles qui sont limites dans une définition, ou qui veulent une dose de Ray Tracing, ou pour tous ceux qui jouent sans écran VRR. C'est le seul cas où un anticrénelage ne fait pas perdre de la performance ni de la qualité visuelle. Aussi, il parait indispensable pour tout possesseur de RTX, on verra si le caméléon est capable de fournir des Tensor Cores à toutes ses GeForce, y compris les plus basses. Il n'y était pas parvenu avec Turing en déclinant la GTX 1660 Ti et inférieur. C'est donc bien parti pour le DLSS, on aurait bien du mal à comprendre si Nvidia cessait la chose dans un avenir, ou s'il n'équipait pas toute sa gamme RTX 30 de tels transistors dédiés.

 

Pour conclure sur ce jeu : c'est du Call of Duty dans l'âme, scripté mais immersif, graphiquement bien abouti, mais qui est miné par une physique peu enviable ni tolérable en 2020. Le RT ne provoque pas de gros chamboulements visuels, mais il se voit à l'écran par le réalisme et la cohérence qu'il apporte dans la gestion des ombres et de l'occlusion ambiante. Il lui faut à présent intégrer les réflexions, leur absence amène à des cas impossibles comme notre exemple visuel d'un autre temps (celui de la bibliothèque est édifiant). Préférez le mode moyen a minima pour jouer, les modes en dessous vous permettent de progresser trop rapidement. Ce jeu devrait, techniquement, marquer le coup face à Cyberpunk dans un peu plus de 10 jours, nous ferons tout pour vous proposer un tel article dans les temps, car la curiosité est grande, et l'enjeu important. Si Cyberpunk, avec son aura, ne peut intégrer du RT à la hauteur des attentes, qui le pourra ?

 


Logo Asus Logo G Skill bequiet 40 msi 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test



sommaire

Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 43 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !