Philosophie du test

Le protocole n'est pas très différent d'un test de ce type à l'autre. Le but est de mettre en évidence les apports de ces deux technologies, que sont le RT et le DLSS, dans l'amélioration de la qualité d'image. Pour cette licence, ce n'est plus l'IW Engine 8 qui pédale (celui de Modern Warfare), mais un mix entre IW Engine 3 et fonctionnalités de l'IW Engine 8, nommé Black Ops Cold War Engine. Il a des avantages et des inconvénients. Ses points forts sont des graphismes très bons, des représentations et des animations faciales excellentes, un script qui plonge dans l'immersion. Ses inconvénients sont une physique totalement absente. Comme exemple dans Cold War, on peut citer les herbes raides comme des piquets alors qu'elles sont sous les pâles d'un hélicoptère, et la flaque d'eau qui ne vibre même pas quand on y met le pied dedans. Ce côté technique bâclé montre que ce n'est pas la priorité des développeurs, mais ils seraient inspirés d'en prendre note pour transformer le titre de sympa en réussite. Autre point important, le RT dans ce jeu ne se concentre que sur les ombres et occlusions ambiantes, aucune réflexion n'est gérée via cette technique, comme l'année dernière en somme.

 

Nous avons donc, sur une scène précise et le plus possible reproductible (réalisée 4x), mesuré les performances en 1920x1080 (FHD), 2560x1440 (QHD) et 3840x2160 (UHD), détails au maximum (sauf les reflets à l'écran qui ne veulent pas quitter le statut Faible), avec SMAA 2TX Filmique qui constitue l'antialiasing le plus élevé, DLSS mode qualité, et ajout du Ray Tracing sur ces deux modes d'anticrénelage. Les cartes sont les extrêmes de la gamme RTX Turing, à savoir la 2060 et la 2080 Ti, mais aussi la petite dernière alias la RTX 3080 Gaming OC. Il y aura donc ces relevés de performances, mais également les comparatifs d'image fixes et les vidéos en mouvement. À la sortie de cet article, nous devrions être en mesure de dire si ce nouveau DLSS est aussi bon que le prétend Nvidia, et si le lancer de rayons est très bien intégré et apporte quelque chose à ce jeu nerveux.

 

• Hardware
Ryzen 7 5600X @ 4.6GHz sur tous les coeurs
Cooler Master ML360R
MSi B550 Gaming Edge WiFi
G.Skill Trident RGB 2x16Go DDR4 3600 cas 16-16-16-36 1T
ASUS RTX 2060 Strix
Nvidia RTX 2080 Ti FE
GIGABYTE RTX 3080 Gaming OC
SSD WD 750N - 250 Go (OS) / Samsung 860 QVO 2To (Jeux) 
Fractal Design ION+ 860P (pour autant de Watts)
NZXT H710

 

gskill trident z rgb dual    msi b550 gaming edge wifi fractal ion 860w  

 

• Software

Windows 10 (H2) 64-bit

NVIDIA GeForce 457.30
MSi Afterburner 4.6.3 Bêta 2 et RTSS 7.3.0 bêta 6

 

Nous utilisons Windows 10 H2 (Octobre 2020) dans sa version 64-bit afin d'exploiter une quantité conséquente de mémoire vive et ne pas limiter les jeux qui en auraient besoin à ce niveau. Nous avons déjà traité plusieurs jeux, mais avec l'arrivée des rouges, la liste évoluera au gré des sorties de jeux reprenant ces technologies, soit le Ray Tracing, soit le DLSS, soit les deux, et ce plus rapidement à présent. Cyberpunk 2077 ? Assurément !

 

Côté pilotes, nous utilisons les derniers disponibles au moment des mesures. Les réglages par défaut sont utilisés : ils impliquent une optimisation du filtrage trilinéaire. Pas de Low Latency Mode non plus dans les options.



Les 43 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !