Avec les tentatives de percée des services de streaming de jeux vidéos « traditionnels » comme GeForce Now et Stadia — qui peinent encore à décoller, outre un certain succès durant le confinement, mais potentiellement que temporaire —, la prochaine étape de leur évolution serait de proposer le streaming de titres en réalité virtuelle ! 

L’intérêt d’une telle solution paraitrait déjà évident, le ticket d’entrée pour la VR étant encore assez élevé, imposant l’achat d’un kit complet avec casque et de disposer d’un PC suffisamment costaud pour gérer convenablement la chose. Éliminer ce dernier prérequis en confiant le travail de rendu à des serveurs testicouillus lointains faciliterait l’accès à ce type de divertissement. Enfin surtout en théorie, puisqu’il resterait dans tous les cas la grosse problématique épineuse de la qualité de la connexion internet d’un bout un l’autre, point qui pose souvent déjà problème avec le streaming actuel de jeu, sans parler du fait que ces plateformes de streaming — tous types confondus — sont déjà régulièrement pointées du doigt pour être de véritables ogres en bande passante impactant la qualité du réseau. Bref, ce n’est vraiment pas gagné.

 

En attendant, cela n’empêche pas les différents acteurs de bouger en ce sens, la volonté y est ! Par exemple, Google aurait déjà l’ébauche d’un casque VR spécial Stadia en tête, même si encore très embryonnaire. Chez Nvidia, on parle plutôt du SDK CloudXR, un ensemble d’outils permettant aux opérateurs réseau d’offrir des capacités de streaming AR/VR dans les nuage, et qui vient de passer en version 1.0 à l'ombre du lancement d'Ampere, suivant une introduction en early access l’année dernière. C’est une solution spécialisée pour répondre aux exigences de latence et de performance spécifiques et uniques du streaming de réalité augmentée et virtuelle.

 

nvidia cloudxr diagram

 

Selon Nvidia, la nouvelle version serait désormais prête pour un déploiement initial dans de vrais réseaux, l’objectif du Caméléon étant d’accompagner la prolifération des grands réseaux de serveurs edge computing équipés de GPU de dernière génération (et maintenant aussi infusés de RTX) et des appareils 5G. Nvidia explique qu’un système CloudXR peut diffuser n’importe quel contenu SteamVR sous Windows ou Android sans nécessiter une modification spéciale de l’application, et fonctionne autant pour la diffusion de divertissement que de contenu à vocation professionnelle (visualisation 3D, outil de conception immersive, etc.). De plus, la solution est conçue pour fonctionner sur des ensembles larges de serveurs, pouvant ainsi gérer de nombreux clients simultanément. Nvidia offre également un kit clé en main hardware/software « RTX Server CloudXR 5G MEC DevKit » pour les opérateurs souhaitant tester la chose dans leur datacenter.

 

Bon, si l’intérêt du streaming de jeu vidéo n’a de loin pas encore convaincu toutes les foules, le salut de la réalité virtuelle viendra peut-être tout de même de ce genre de solutions potentiellement plus abordables pour l’utilisateur final, à condition de régler l’ensemble des problématiques en amont et en aval de la chaine. De là à penser qu’émergeront progressivement des offres cloud multiplateformes tout en un, il n’y a qu’un pas, mais qui ne serait pas franchi avant plusieurs années encore, vu le niveau requis d'infrastructure — et ça aussi, ça aura un coût non négligeable. (Source : RoadtoVR et NVIDIA)

 

nvidia cloudxr key visual

C.O.N.N.E.C.T.E.D !

 Une nouvelle étape vers le streaming de jeu VR avec GeForce Now ?  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 3 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !