COMPTOIR

Alors que le mariage NVIDIA-Arm a capoté, cela n’a pas empêché les verts de se faire des bouliches en or pour l’année fiscale 2022. Pour autant, la chose n’est, semble-t-il, pas suffisante puisque le caméléon est en route pour conquérir un nouveau marché : celui des CPU.

 

En effet, à l’occasion de la GTC 2021, la firme avait annoncé vouloir s’attaquer aux processeurs pour serveurs avec Grace, un projet se faisant sur l’ISA Arm pour designer un CPU maison dont le but est de goinfrer le plus vite possible les GPU de la firme en données. Désormais, la chose se précise : NVIDIA annonce qu’aucun retard n’est pour le moment à prévoir pour son bébé, qui devrait naître dans un an à peu près (peut-être au CES 2023 ?). Cependant, la série de processeurs ne compte pas s’arrêter là, tonton Jensen ayant de la suite dans les idées. Hé oui, le caméléon a en fait investi dans une licence autorisant sa boite à produire des bousins dérivés d’architecture Arm pour les 20 ans à venir. Pour le moment, il n’est pas encore clair si NVIDIA compte reprendre un cœur existant (typiquement le Cortex-X2) et l’adapter en profondeur à ses besoins, ou partir de quasiment zéro pour obtenir une microarchitecture entièrement maison — bien que la première possibilité soit la plus vraisemblable au vu des délais annoncés.

 

Au niveau des produits, les verts voient large : leurs SoC seraient amenés à s’étendre de la haute performance (a.k.a. Grace, pour le moment) aux puces embarquées destinées à la robotique — voilà qui n’est pas sans rappeler les plateformes type Jetson embarquant des Tegra au TDP d’une petite dizaine de Watts. Pour nous, joueurs et clients grand public, il n’est pas clair que cette direction de développement ait un quelconque impact : bien qu’une version Windows 11 Arm existe ; aucun élément ne garantit son extension dans les années à venir, d’autant plus dans un domaine gourmand en performance comme le jeu. Autant dire qu’un Crysis sous Grace-Gamers devrait passer par de l’émulation pour être compatible avec l’ISA... même si le GPU poutre sa maman et que le CPU roxxe un poney, la chose risque d’être difficile. Bref, voilà une nouvelle qui saura intéresser les professionnels ; mais probablement qu’eux ! (Source : Tom’s Hardware)

 

nvidia arm presentation

Un poil avant ?

Les NUC Alder Lake Dragon Canyon approchent

Un peu plus tard ...

Gamotron • Sur la grille de départ !

Bien que la fusion ne soit plus à l'ordre du jour, le caméléon développerait en interne sa propre série de processeurs.

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 18 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !