COMPTOIR

Pour une fois, ce trimestre n'est pas du tout comme les autres ! En effet, Intel a totalement raté son objectif prévisionnel de résultat et a vu ses résultats dévisser, avec à la clé sa première perte depuis de nombreuses années ! Que s'est-il donc passé ? Intel cite un marché faiblard et « un déclin très rapide de l'activité économique » à cause de l'inflation, mais aussi des tensions géopolitiques, sans oublier la guerre en Ukraine. Certes, la perte de 500 millions de dollars après impôts est à tempérer, tout d'abord parce que c'est une période sur laquelle Intel a dû préparer ses stocks pour les lancements à venir, ce qui génère toujours des pertes sur le bilan. Ensuite, ce trimestre, le taux d'imposition d'Intel a aussi été de 50,1 %, alors qu'il est habituellement bien plus bas.

 

Bien entendu, d'autres facteurs sont évidemment à prendre en compte. Ainsi, les livraisons de Core et de Xeon ont chuté également pour la première fois depuis longtemps. La division CCG, habituellement la première machine à sous, a donc vu ses résultats se tasser, une évolution liée à une baisse de la demande sur le marché du PC et parce que les OEM sont incertains quant à l'avenir de la demande pour les trimestres suivants, ils achètent donc moins de matériel et préfèrent vider leurs stocks (certainement encore assez conséquents à ce stade). 

Déclin aussi du côté de la vision DCAI, comme vous pourrez le voir dans le (fantastique) tableau ci-dessous. Intel reconnait trois raisons majeures pour cette contre-performance : la concurrence d'AMD, une baisse du prix moyen de vente et des OEM cherchant à vider leurs inventaires avant d'acheter du neuf. 

On en vient au groupe NEX, l'une des rares à avoir été dans le vert pendant ce trimestre. Les bons résultats de cette branche d'activité d'Intel ont été attribués aux bonnes ventes des solutions 5G d'Intel et des produits Ethernet. C'est aussi sur cette période qu'Intel a commencé à livrer son IPU Mount Evans 200 Gb et à augmenter celles des Xeon Ice Lake-D D-1700/2700.

Restons dans le positif avec Mobileye, qui a également su tirer son épingle du jeu pendant ce trimestre, notamment grâce à une très forte demande pour les produits EyeQ. 

 

Intel Q2 2022 [cliquer pour agrandir]

 

Sans surprise, IFS n'est toujours pas rentable, avec une perte de 155 millions de dollars, ce qui en soi n'est pas anormal pour une activité émergente. Malgré les succès récents avec les signatures de commandes pour les acteurs majeurs que sont Qualcomm, Amazon AWS et MediaTek, il y a encore beaucoup de travail à faire pour qu'IFS devienne une grosse affaire pour Intel et il faut évidemment continuer à beaucoup investir. Intel a aussi admis que la demande a baissé pour ses outils d'écriture de photomasques.  Sinon, sachez que le procédé Intel représente à ce jour 35 millions d'unités en agrégé, que l'Intel 4 est prêt pour une production en volume durant cette moitié de 2022 et qu'Intel 3, 20A et 18A sont a priori dans les délais, voire en avance.

Mais le véritable gouffre à thunes fut incontestablement le bébé de Raja Koduri, à savoir la division AXG ! L'un des derniers projets le plus ambitieux d'Intel a tout de même couté au fondeur une perte de 507 millions de dollars, avec un chiffre d'affaires (légèrement en hausse) de 186 millions. Néanmoins, il faut préciser que cette perte fut principalement générée par des investissements additionnels en R&D, la conception de nouveaux prototypes et la constitution d'un inventaire pour le lancement - supposément en volume - d'Arc désormais planifié pour le troisième trimestre. C'est aussi pendant ce second trimestre qu'Intel a commencé à augmenter les livraisons des premières Arc, débuter celles de son nouvel ASIC de minage Blockscale et de ses premiers produits pour le supercomputing. On peut donc estimer que les résultats devraient être meilleurs la prochaine fois. 

 

Autre nouvelle très importante, Intel a confirmé pour de bon la fin de l'aventure Optane et l'arrêt de R&D sur sa technologie 3D XPoint ! On savait déjà depuis un moment que cette activité n'allait pas très fort, Intel avait déjà arrêté Optane pour le mainstream en janvier 2021. Il y avait ensuite eu une poignée de petits signes de vie en janvier dernier, puis il y a quelques semaines avec l'émergence d'un DDR5 Optane, mais il faut se rendre à l'évidence qu'il n'en sera rien. Il s'avère d'ailleurs qu'Intel n'a plus activement fabriqué de 3D XPoint depuis un certain temps et que le fondeur avait essentiellement continué à servir sa clientèle avec les stocks amassés par Micron avant le divorce et la vente de l'usine commune (aujourd'hui entre les mains de Texas Instruments). Il resterait d'ailleurs à Intel encore plusieurs années d'inventaire de 3D XPoint...

Cette décision, que Pat Gelsinger a justifiée notamment par la transition de l'industrie vers le standard CXL, coutera 559 millions de $ au fondeur. Naturellement, le fait que la rentabilité n'ait jamais été au rendez-vous et la difficulté de concurrencer désormais les dernières générations de NAND ont certainement aussi contribué à motiver ce choix. Bref, c'est la fin d'une aventure : 2015-2022, Optane et 3D XPoint c'est définitivement terminé !

 

Quid des perspectives pour le reste de l'année ? Sans surprises, suite à ce trimestre pour le moins « catastrophique » et face aux nombreuses incertitudes macroéconomiques, elles ne sont dans l'ensemble pas très bonnes. Pat Gelsinger se dit toutefois prêt à relever le défi et à faire le nécessaire pour traverser cette période de troubles. Pour y aider, Intel planifie désormais une réduction de ses dépenses à court terme et examine aussi des mesures de réductions des couts de production - soudainement, la rumeur d'une hausse générale des prix chez Intel parait d'autant plus crédible. Et effectivement, cette dernière a essentiellement été confirmée par le CFO d'Intel : les prix (tous ?) vont grimper à partir de Q4 ! En sus, son budget CapEx 2022 va passer de 27 à 23 milliards de dollars (pour payer des dividendes, parait-il...). Par contre, le fondeur n'a aucune intention de réduire ses dépenses sur le long terme ni de sacrifier ses gros projets de construction en Europe et aux USA ! (Source)

 

Intel

(EN milliard de $ et GAAP)

Q1 2020

Q2 

2020

Q3 2020Q4 2020Q1 2021Q2 2021Q3 2021Q4 2021Q1 2022Q2 2022Q3 2022

Revenu Brut

(Chiffre prévisionnel)

19.8 

(19,0)

19,7

(18,5)

18.3

(18,2)

20.0

(17,4)

19,7

(18,6)

19,6

(18,9)

19,0

20,5

(19,2)

18.4

(18,3)

15,3 (15-16)

Dépenses R&D + MG&A

(Marketing, Administratif...)

4,8  4,8 4,7 5,4 5,0 4,8 5,5 6,0 6,1 6,2 -
Revenu Opérationnel (perte) 7,0  5,7 5,1 5,9 - - 5,2 5,0 4,3 (0,7) -

Revenu Net

(perte) 

5,7  5,1 4,3 5,9 3,4 5,1 6,8 4,6 8,1 (0,5) -
Marge Brute 60,6 % 53,3 % 53,1 % 56,8 % 55,2 % 53,5 % 56,0 % 53,6 % 50,4 % 36,5 % 43,2 %

Client Computing/CCG

9,8  9,5 9,8 10,9 10,6 10,1 9,7 10,1 9,3 7.7 -
Data Center 
7,0 7,1 5,9 6,1 5,6 6,5 6,5 7,3 - - -
Datacenter et IA/DCAI - - - - - - - - 6,0 4,6 -
IoT
0,883  0,670 0,677 0,777 0,914 0,984 1,0 1,1 - - -
Network and Edge/NEX - - - - - - - - 2,2 2,3 -

Non-Volatile Memory Solution

1,3  1,7 1,2 1,2 1,1 1,1 1,1 1,0 - - -
Accelerated Computing Systems and Graphics/AXG - - - - - - - - 0,219 0,186 -
Programmable Solutions 0,519 0,501 0,411 0,422 0,486 0,486 0,478 0,484 - - -
Mobileye 0,254 0,146 0,234 0,333 0,377 0,327 0,326 0,356 0,394 0,460 -
Intel Foundry Services/IFS - - - - - - - - 0,283 0,122 -
Un poil avant ?

Un accélérateur de machine learning à venir dans les prochains CPU bleus ?

Un peu plus tard ...

Le CHIPS Act des USA et ses 76 milliards de $ pour le semiconducteur sur le point d'être adoptés

Dur trimestre pour le fondeur, qui continue également à faire du tri dans ses affaires !

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !