• Impact SMT et DDR4

Comme nous l'indiquions en décrivant l'architecture Zen, AMD utilise à présent le Simultaneous Multi Threading pour simuler 2 coeurs virtuels. Pour quels résultats en pratique ? Nous avons mesuré cela en réalisant notre batterie de tests avec SMT, puis après désactivation de celui-ci. Nous exprimons ensuite les résultats en pourcentage par rapport au niveau des premiers en bénéficiant :

 

 

En application, le SMT apporte parfois de gros gains, en particulier avec les tâches fortement parallélisables telles le rendu 3D. La désactivation de cette fonctionnalité entraîne une perte sèche de 16%. Côté ludique, c'est plus compliqué avec des gains, mais aussi parfois des pertes notables. En définitive, sur les 8 jeux composant notre panel, on arrive à une quasi-égalité, les pertes étant compensées par les gains selon les titres. Au global la désactivation du SMT entraîne une perte de 10%.

 

Le lancement de Ryzen a été pour le moins chaotique, en particulier au niveau de la gestion mémoire. Depuis, des mises à jour successives des bios et la commercialisation de kits mémoire dédiés, ont amélioré la situation bien que Ryzen soit encore quelque peu capricieux, au niveau de la gestion DDR4. Pour y voir plus clair, nous avons réalisé les mêmes tests en faisant varier la fréquence mémoire à timing constant (C14) avec notre paire de G.Skill FlareX certifiée à 3.2 GHz, mais aussi les Rank (organisation interne d'une barrette mémoire) par le biais d'une paire de G.Skill Trident Z de 16 Go.

 

 

En définitive, les gains dans les benchs synthétiques peuvent être significatifs, mais c'est moins le cas en pratique. Les jeux sont plus aptes à profiter d'une fréquence mémoire élevée, mais on notera que l'usage d'une configuration Dual Ranked (2 barrettes de 16 Go dans nos tests soit 4 Ranks en tout ) permet à fréquence équivalente de jolis gains malgré le passage automatique en 2T.

 

La montée en fréquence est par contre plus délicate et nos 2 barrettes 16 Go n'ont jamais voulu démarrer à 3.2 GHz qui est pourtant leur fréquence de certification, alors que nous n'avons pas rencontré de problème avec 2 barrettes Single Ranked. Notons que le comportement et les performances sont similaires lorsque l'on dispose de 4 Ranks, que cela soit via 2 barrettes Dual Ranked ou 4 single Ranked.

 

Au final, on notera le côté "capricieux" du contrôleur mémoire de Ryzen, en particulier avec des barrettes mémoires utilisant des fréquences élevées. La situation semble moins problématique avec des barrettes mémoires dédiées pour cette gamme de CPU, il n'en reste pas moins dommage qu'AMD n'ait toujours pas régler ce comportement. Pour ceux intéressés, ci-dessous le détail des impacts mémoire par application..

 

 

Page suivante, passons aux tests synthétiques.





Les 110 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !