• Bilan

aerobicOn arrive à une conclusion plus évidente cette fois que pour nos articles précédents portant sur les ajouts DLSSiens ET RTXistes. Pour Control, l'intégration du Raytracing apportait une belle plus-value visuelle et un DLSS encore perfectible. Pour Call of Duty Modern Warfare 2019, on ne voyait pas franchement d'apport du Raytracing, hormis quelques ombres plus précises. Deliver us the Moon devient, à cette date, la meilleure intégration du DLSS et du Raytracing. Si sur les images fixes on voit un peu de lissage sur les textures, mais pas de flou comme on a vu sur Tomb Raider, le DLSS nouvelle génération semble donc plus abouti, telle que la promesse fut faite à son lancement. En mouvement, par contre, ça ne se voit pas, et c'est quand même le principal. Eu égard aux apports en matière de performances, il serait vraiment dommage de s'en passer, surtout avec le Raytracing. En revanche, sans raie tracée, les moyennes en TAA sont suffisantes, mais comme on l'a vu, le DLSS pousse toujours un peu plus.

 

C'est la double première fois : première intégration de ce nouveau DLSS, et nouvelle implémentation du Raytracing sur l'Unreal Engine 4. Elle en appellera d'autres étant donné que ce moteur se démocratise partout. Le seul regret que nous pouvons avoir, et c'est la même chose pour Wolfenstein YoungBlood pour lequel on finalise l'article, c'est que cet environnement DLSS/RT arrive bien tard par rapport au lancement initial. Quand Nvidia et les développeurs seront capables de synchroniser lancement de jeu et patch RT/DLSS ou pilotes, alors tout cela fera mouche. Cela montre quand même que la technologie est suivie, même si elle est encore à un stade quasi natal. Elle n'est pas partie pour devenir une passade type PhysX, mais bien un environnement qui pourrait bien s'imposer sous la houlette de Microsoft DXR, ou des outils propres à Vulkan. Ceux qui veulent par contre essayer ce jeu, et qui aiment le genre, alors il ne faut pas trop hésiter surtout à ce tarif même si l'aventure est relativement courte -entre 4 et 5 heures-. Et dans la mesure où le RT apporte une touche de réalisme aux graphismes, ceux pourvus en Turing peuvent tenter le coup sans se poser de questions. Pour les cartes Pascal, c'est beaucoup plus limité effectivement.

 


Logo Asus Logo G Skill bequiet 40 msi 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test



Les 9 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !