• Metro Exodus

Dernier acte de la trilogie Metro (s'appuyant sur le roman Metro 2035), Exodus conduira à explorer de nouveau le Metro malsain de Moscou suite à une apocalypse nucléaire. Toutefois, des escapades dans la Taïga permettront d'égayer un peu les décors au cours de l'avancement du jeu. Ce dernier repose à nouveau sur le moteur 4A Engine, qui propose cette fois une version DX12, offrant les mêmes performances que DX11, un point à saluer sachant que c'est loin d'être une généralité. Il intègre également des effets DXR utilisables par les seules RTX pour l'heure, de quoi permettre un rendu bien plus précis des éclairages, permettant aux designers de jouer sur la pénombre de manière bien plus efficace qu'en "simple" rastérisation. Le jeu est agréable visuellement mais aussi très gourmand, comme pratiquement tous les Metro à leur sortie. Nous utilisons le benchmark intégré avec le profil Medium, le jeu étant bien entendu maintenu à jour via l'Epyc Store.

 

Metro Exodus [cliquer pour agrandir]

T'as pas une gueule de porte bonheur !

 

Cette licence et son moteur ont toujours bien aimé les rouges, ce dernier opus ne changeant pas la donne. La puissance de calcul mais aussi la bande passante mémoire interviennent largement, ce qui conduit à des RX 570 ne faisant qu'une bouchée de la GTX 1650. A noter qu'avec ces réglages, les cartes ne disposant que de 2 Go souffrent beaucoup, malgré la réduction de la qualité des textures.

 

 

 

• Shadow of the Tomb Raider

Le jeu surfe sur le succès du précédent reboot et de sa suite, ce qui n'est pas du goût de tous et pourra décevoir certains ne voyant qu'une énième resucée du même jeu. Les fans apprécieront par contre de pouvoir prolonger les aventures d'une Lara plus jeune, avec un résultat visuel au niveau des précédents, même si un effet de flou prononcé avec les options graphiques élevées, pourra là aussi diviser. Il s'appuie toujours sur le Foundation Engine et a vu apparaître par le biais d'un patch, la prise en charge des effets RT via DXR et du DLSS. Nous testons le jeu (maintenu à jour via Steam) dans sa version DX12, la plus performante quelle que soit la marque, à l'aide du benchmark intégré et le profil haut, couplé au TAA.

 

Deux comptoiroscopes : à gauche, nous comparons les presets graphiques, à droite DX11 vs DX 12

shadow of the tomb raider [cliquer pour agrandir]

Tu as bien raison de porter un masque Matthieu !

 

Jeu TWIMTBP, il n'est pour autant pas favorable aux verts, tout du moins Pascal puisque Turing s'en sort un peu mieux. La GTX 1650 doit malgré tout abandonner 17% aux RX 570, sa grande sœur sauvant l'honneur avec 4% d'avance sur la RX 590 OC de Sapphire.

 

 

Page suivante, la division par 2 de Washington DC.




Les 15 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !