• Tests synthétiques

Nous débutons nos tests synthétiques par AIDA64 et ses outils de "bande passante mémoire" dans un premier temps. La configuration retenue pour les processeurs est pour rappel la suivante : 3200 MHz en Dual Ranked et ratio 1:1 pour la DDR4, du côté DDR5 c'est du 4800 MHz, mais en Gear 2 (1:2), seul possible avec notre configuration (comme attendu suivant les informations d'Intel). Sans surprise, la DDR5 augmente considérablement la bande passante mémoire à disposition. Du côté DDR4, le cache L3 du 5800X3D n'a aucun impact sur ces tests de bas niveau, et comme les autres puces Zen 2 / Zen 3 n'utilisant qu'un seul CCD, il s'avère limité au niveau du débit en écriture, du fait de la limitation à 16 octets par cycle au niveau des liens hyper-transport utilisés à cet effet.

 

 

Intéressons-nous à présent à la latence mémoire : cette fois, les puces Alder Lake s'avèrent moins efficaces dans ce domaine que leurs devancières, la DDR5 avec ses caractéristiques actuelles augmentant d'ailleurs ce handicap. Le Ryzen 7 5800X3D est également en recul dans ce domaine.

 

 

Poursuivons avec deux benchmarks synthétiques permettant une comparaison plus aisée des utilisateurs avec leur propre matériel. Le premier test est issu du mondialement célèbre CPU-Z. Nous reportons à la fois les résultats monothread et multithreads. Avec un seul cœur sollicité, le 12900KS prend un avantage de 6% sur sur le modèle K, soit peu ou prou la différence de fréquence maximale pour cette tâche. Lorsque l'on bascule en multithreads, le 12900KS apporte 5% au 12900K, de quoi devancer d'un petit pourcent, le Ryzen 9 5950X. Le 5800X3D ne brille pas par contre, ce test étant fortement indexé sur la fréquence, il lâche entre 5 et 8 % au 5800X.

 

 

Le second test est le non moins célèbre Cinebench R23. À nouveau, le 12900KS apporte aux alentours de 5% de gain par rapport au K, par contre dans ce test plus long et lourd, l'avantage se réduit en multithreads, avec environ 3 % de gain, une tendance que l'on retrouvera page suivante. Du côté du Ryzen 7 5800X3D, pas de miracle au niveau des résultats, puisque son déficit de fréquence n'est pas du tout compensé par l'accroissement du L3 sur ce test. 

 

 

Voilà, c'est terminé pour les benchs synthétiques, passons à présent aux tests pratiques.



Les 52 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !