• Performances en production

Côté performances en production, le Core i9-12900KS se comporte comme attendu :  des gains réduits face au K dès l'instant où la charge s'avère sévère. Plus intéressant, le comportement du Ryzen 7 5800X3D va vraiment dépendre du type de tâches qui lui sont demandées. Il s'avère particulièrement redoutable sous Tensor Flow par exemple, mais aussi Lightroom. Il n'a également rien à envier à la version X sous PhotoLab, les tâches de compression ou d'encodages vidéo, voire de compilation du noyau Linux. Pour le reste, il doit composer avec son handicap de fréquence face au 5800X.  

 

 

Sans surprise au vu des résultats précédents, le Core i9-12900KS propose 3 % de mieux que le modèle K, s'adjugeant ainsi la place de leader au sein de notre échantillon de test. Le Ryzen 7 5800X3D ne joue pas dans les mêmes eaux, il parvient toutefois à faire aussi bien voir légèrement mieux que le R7 5800X en moyenne, grâce à ses quelques coups d'éclat. Pas si mal sachant qu'il n'est pas attendu dans ce domaine, mais plutôt celui ludique.

 

 

Voilà pour les tâches que l'on qualifiera de sérieuses, mais comment diable se comportent nos nouveaux venus quand il s'agit de s'adonner à des activités plus fun ? Voyons cela page suivante. 



Les 61 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !