Qui est le meilleur joueur ?

 

Début novembre, Intel lançait sa douzième génération de processeurs "Core" pour PC de bureau, intronisant ainsi la microarchitecture Alder Lake et son procédé de fabrication Intel 7 (10 nm) pour puces de bureau, qui plus est associable à la nouvelle DDR5. De quoi reprendre la couronne des performances, tant en production qu'en jeu. Ce fut toutefois au prix d'une consommation gargantuesque. Pas de quoi effrayer le fondeur pour autant, qui en rajoute une couche avec le Core i9-12900KS, une puce encore plus véloce, par le biais d'une sélection des meilleurs dies pour atteindre la fréquence vertigineuse de 5,5 GHz en pointe. De quoi affirmer encore plus sa domination dans le domaine ludique avec ce processeur à 739 $ ? AMD ne l'entend pas de cette oreille, et lance ce jour au tarif bien plus accessible de 449 $, le Ryzen 7 5800X3D, nouvelle référence au sein de sa gamme Zen 3, destiné à contester le leadership dans ce domaine. Derrière cette référence, AMD inaugure un tout nouveau die, utilisant une technique de superposition de couches pour multiplier la capacité du cache L3, sur une même superficie de silicium. Cette technique engendre toutefois une dissipation thermique plus difficile, conduisant AMD a revoir à la baisse les fréquences de fonctionnement, et interdire tout overclocking à ce niveau. Le doublement du cache de niveau 3 permet-il de passer outre et d'améliorer les performances ? Quid du duel l'opposant au 12900 KS, presque 300 $ plus cher ? Qu'en est-il des consommations réelles et des températures ? Réponses à toutes ces questions dans ce dossier.

 

test 3800x3d and 12900ks

 

 

• Côté street price, ça dit quoi ?

 



Les 60 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !