COMPTOIR

• Consommation & efficacité

Intéressons-nous à présent au besoin énergétique des différents processeurs. Nous mesurons ici la consommation totale à la prise, mais aussi sur les lignes 12 V de la carte mère. Les parties iGPU des CPU en disposant sont "désactivées" dans le BIOS.

 

Centrale nucléaire

 

Au repos, les nouveaux venus ne se différencient par vraiment de leurs prédécesseurs, même si on peut noter des valeurs légèrement moindres en 12 V. Alder Lake se montre toutefois bien plus économe à ce niveau que son concurrent, mais dans ces conditions uniquement.

 

 

Car en charge cette fois (H.264), ce n'est plus du tout la même limonade, et le Core i9-12900KS se montre encore plus gourmand que ne l'est le modèle K malgré une limite de consommation maximale similaire. HWiNFO nous confirme que le nouveau venu sature systématiquement son enveloppe alors que ce n'est pas le cas du K, expliquant ce delta de plus de 40 watts (+17 %) mesurés sur les lignes 12 V, lors de la seconde passe H.264. En comparaison, le Ryzen 7 5800X3D consomme tout simplement deux fois moins. Il s'avère ainsi moins gourmand que le 5800X (-12 %), revenant au niveau de consommation du 3800X.

 

 

 

• EFFICACITÉ énergétique

L'efficacité énergétique du Core i9-12900KS est dégradée de 10 % par rapport au 12900K, voilà ce qu'il en coûte de pousser un processeur à sa limite. Le Ryzen 7 5800X3D progresse lui de 10 % par contre par rapport au 5800X, les fréquences en berne permettant d'améliorer l'efficience globale de ce CPU.

 

  

 

• Températures

Finissons notre évaluation des protagonistes du jour par un rapide coup d’œil aux différentes températures relevées durant les tests. Les refroidisseurs utilisés sont décrits en page protocole, quant à la pâte thermique, il s'agit d'ARCTIC MX-4.

 

barbecue steaks

 

Vu les consommations atteintes par le 12900KS, il ne faisait pas beaucoup de doute quant à la nature des valeurs qui allaient être mesurées. Rendez-vous compte, en utilisant un refroidisseur à air parmi les meilleurs qui soient, il est impossible de garder cette puce systématiquement sous la température de 99 °C, impliquant une baisse temporaire de fréquence pour rester dans normes acceptables. Certes, c'est très bref et il faut le vérifier avec HWiNFO pour s'en rendre compte, qui plus est cela ne touchait qu'un seul des 8 cœurs "performance", les autres étant 3 à 4 °C plus frais. Reste que nous ne sommes pas en plein été, quid en période de canicule ? Nous trouvions déjà le 12900K déraisonnable, ce modèle KS dépasse amplement cet adjectif. Le Ryzen 7 5800X3D n'atteint pas ces extrêmes, mais il n'empêche que sa température de fonctionnement interpelle également, avec 90°C mesurés. On comprend beaucoup mieux pourquoi AMD n'autorise pas l'overclocking sur une telle puce, la température s'avèrerait bien trop limitante.  

 

 

 Voilà ce que nous pouvions vous dire sur ces nouveaux processeurs, passons au verdict page suivante.



Un poil avant ?

GIGABYTE RX 6950 XT en vente, souffre du syndrôme RTX 3090 Ti

Un peu plus tard ...

Les glorieux joueurs PC ont droit à une souris ergonomique, la Model I

Les 63 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !