• AMD RADEON R9 290X

Au premier coup d'oeil, on reconnait une RADEON à son mélange de noir et rouge. Cette couleur étant de mise pour les nervures présentes sur le capot supérieur de la carte, démontable à l'instar des GeFORCE récentes pour assurer le dépoussiérage. À l'arrière de la carte, on retrouve une turbine de 70 mm rappelant furieusement celles des HD 7970 de référence, pas forcément un bon souvenir... La carte reprend des dimensions proches des concurrentes avec 27,6 cm au total, mais un PCB de 26,7 cm. Sur la balance, nous mesurons un poids de 1020g.

 

RADEON R9 290X recto [cliquer pour agrandir]RADEON R9 290X verso [cliquer pour agrandir]

La RADEON R9 290X de référence - Cliquer pour agrandir

 

Notons enfin l'absence de tout connecteur CrossFireX, AMD assure à présent que sa technologie peut s'en passer via l'utilisation du bus PCIe 3.0 et ce sans perte de performance par rapport à un pont dédié. Le double bios sélectionnable via un switch dédié est bien sûr présent. La qualité de fabrication est tout à fait satisfaisante, toutefois on reste encore relativement loin de ce que le caméléon a réalisé avec ses GTX 780 et Titan de référence ! La R9 290X nécessite pour son alimentation un connecteur à 8 pins et un second à 6 pins logiquement placés sur la tranche de la carte. Côté panel, la carte de référence reprend la dotation des autres série R c'est à dire identique aux cartes du caméléon depuis que la limitation d'Eyefinity a été levée avec les Catalyst 13.11. On retrouve donc 2 ports DVI Dual Link, un Display Port 1.2 et un HDMI. En sus de la demi-équerre supérieure, AMD a pratiqué de nombreuses découpes dans celle inférieure pour assurer l'évacuation de l'air chaud.

 

RADEON R9 290X : alimentation [cliquer pour agrandir]RADEON R9 290X : panel [cliquer pour agrandir]

Les connecteurs d'alimentation & vidéo de la RADEON R9 290X

 

En démontant le ventirad, on retrouve la base de la chambre à vapeur en cuivre surplombée d'ailettes en aluminium qui sont traversées par le flux d'air en provenance du ventilateur radial. Les puces mémoires et les composants sensibles de l'étage d'alimentation sont en contact avec le refroidisseur par le biais de pads thermiques. La carte débarrassée de son radiateur laisse apparaitre le GPU relativement imposant pour AMD, entouré de 16 puces mémoires pour assurer les 4 Go adressés avec une largeur de bus 512-bit. L'alimentation du ventilateur est assurée par un connecteur à 4 pins.

 

RADEON R9 290X : ventirad [cliquer pour agrandir]RADEON R9 290X : carte nue [cliquer pour agrandir]

Le ventirad et la carte dénudée

 

L'étage d'alimentation dispose de 5 phases dédiées au GPU, 1 additionnelle se charge de goinfrer d'électrons la mémoire. Pour cette dernière, AMD s'est tourné vers des modèles Elpida ayant moyenne presse face aux Hynix ou autres Samsung en termes de fréquence maximale atteignable. Là n'était de toute façon pas le but d'AMD, qui a opté pour des puces alimentées sous 1,35v contre 1.5v afin de diminuer la consommation électrique, les contrôleurs mémoire ne semblant de toute façon pas être taillés pour les fréquences élevées du fait de leur cure d'amincissement.

 

RADEON R9 290X : étage alimentation [cliquer pour agrandir]RADEON R9 290X : GPU et mémoire [cliquer pour agrandir]

Le GPU et la mémoire - Cliquer pour agrandir

 

Continuons la description de notre carte au travers de GPU-Z : ce dernier ne supporte pas encore Hawaï et seules les fréquences sont correctement identifiées  MAJ du 03/11 : utilisation de GPU-Z 0.7.4 supportant la R9 290X. Pas de panique donc, notre carte dispose bien des 2816 unités de calcul, 176 TMU, 64 ROP et de ses 4 Go de GDDR5 à 1250 MHz adressés en 512-bit.

 

GPU-Z RADEON R9 290X

GPU-Z : caractéristiques et fréquences

 

Au repos, les fréquences sont toujours celles par défaut des RADEON, à savoir 300 MHz pour le GPU et 150 MHz pour la mémoire. La température de fonctionnement nominale est de 94°C selon AMD, point que nous avons effectivement vérifié. Notons que la carte dispose de 2 bios différents : le mode Uber permet au ventilateur de grimper jusqu'à 55% (3000 RPM) ce qui permet d'obtenir les performances maximales dans pratiquement tous les jeux (quelques chutes à 915 MHz très brèves lors des passages les plus lourds), toutefois, le second mode dit Quiet limite le ventilateur à 40% entrainant ainsi une baisse de fréquence qui peut être notable pour ne pas excéder les 95°c. Nous avons ainsi mesuré sous Anno 2070 une chute à 727 MHz avec des performances dans les eaux de la HD 7970 à la clef... MAJ : Avec les pilotes 13.11 beta 9.2, l'augmentation de la vitesse de rotation du ventilateur limite la chute de fréquence de la R9 290X en mode Quiet, puisque dans les même conditions, la carte ne chutait plus en-deçà de 815 MHz.

 

GPU-Z RADEON R9 290X : Fréquences au repos [cliquer pour agrandir]GPU-Z RADEON R9 290X ; fréquences en charge [cliquer pour agrandir]GPU-Z RADEON R9 290X : Throttle [cliquer pour agrandir]

GPU-Z : Fréquences au repos, en charge et en "Throttle"

 

C'est tout pour la présentation de notre carte, voyons page suivante le protocole de test retenu.



Les 270 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !