• Overclocking

L'overclocking des R9 290/290X diffère quelque peu de celui précédent au niveau de Powertune : il suffisait en effet de bouger le slide pour autoriser une enveloppe TDP plus importante et ensuite sélectionner la fréquence. A présent on déplace un curseur jouant sur les deux composantes simultanément pour le GPU, par contre côté ergonomie on a déjà vu mieux puisque tout est affiché sous forme de pourcentage et non de fréquence. La mémoire conserve un fonctionnement plus classique mais là-aussi exprimé en pourcentage... Enfin, un mauvais choix de placement du curseur GPU peut entrainer un overclocking instable et un plantage sous le bureau, pourtant cette valeur est réutilisée dès que l'on redémarre la machine et qu'on lance de nouveau le CCC (passage en mode sans échec obligatoire et tripatouillage ensuite de la base de registre pour désactiver l'overdrive pour accéder à nouveau au CCC), bref ce point est à corriger par AMD  

 

Nous avons réussi à gagner près de 20% au niveau de la mémoire, il nous a par contre été impossible d'atteindre les 1500 MHz, des artefacts envahissant l'écran juste avant ce seuil. Du côté du GPU ce n'est pas folichon puisque au-delà de 1040 MHz, la fréquence n'est pas stable et chute régulièrement (ça arrive très légèrement à 1040 MHz avec parfois des micro chutes à 1015 MHz visibles sur la capture de GPU-Z). A partir de 1080 MHz, c'est un plantage direct, bref AMD est visiblement très proche des limites de sa puce par défaut, si bien qu'il ne reste pas beaucoup de marge pour l'overclocking standard. Au final, ce sont 8% de performances grapillées pour près de 30 W supplémentaires absorbés. La R9 290 arrive à des résultats similaires tout en partant de plus loin, les gains sont donc de 12% avec 37 W consommés en sus.

 

overclocking R9 290X [cliquer pour agrandir]GPU-Z R9 290X Overclockée [cliquer pour agrandir]GPU-Z R9 290X Overclockée [cliquer pour agrandir]

Les R9 290X et 290 overclockée - cliquer pour agrandir

 

• Nuisances sonores

Nous laissons le boîtier ouvert et positionnons le sonomètre à 20 cm de la carte graphique à la même hauteur. Afin de limiter au maximum les nuisances externes aux cartes, nous coupons temporairement pendant la mesure les ventilateurs du boitier, du CPU et de l'alimentation (via l'intégration d'un interrupteur sur cette dernière).

 :

Sonomètre

Au repos, le niveau sonore du modèle de référence est bien contenu puisqu'elle s'avère un peu plus discrète que la HD 7970 GHz de référence. En charge, le niveau sonore atteint en mode Uber est catastrophique puisque l'on frôle les 57 dBA rendant la HD 7970 GHz presque supportable en comparaison, c'est dire ! En mode quiet, le niveau sonore se "limitait" à 46,8 dBA mais les performances étaient alors en baisse de 10% en moyenne et la chute est bien plus sévère dans les jeux lourds. Les derniers pilotes 13.11 Beta 9.2 apportent des performances en hausse mais c'est au prix de nuisances en hausse aussi (51.1 dBA) !! Enfin la R9 290 avec ces mêmes drivers se situe entre les 2 modes de la 290X, c'est à dire difficilement supportable. C'est donc une réelle déception de ce côté-là chez AMD, ces dernières cartes ne soutiennent absolument pas la comparaison avec les cartes concurrentes sur ce point !

 

Nuisances sonores

 

Voilà, pour les nuisances sonores, il est temps de passer aux températures à présent.



Les 270 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !