Nous l’avions quasiment oublié, mais dans l’APU du Steam Deck se situe une partie graphique RDNA2 — jusque là, tout va bien — ce qui signifie que le bousin possède… des accélérateurs pour le lancer de bâton. Pour autant, le DXR est aux abonnés absents de la console : un fait d’autant plus incompréhensible que les linuxiens équipés de cartes vertes peuvent y gouter depuis un sacré moment déjà.

 

Il ne faut qu’un pas pour en déduire le souci : les pilotes rouges. En dehors du Steam Deck, déjà, la chose n’était pas reluisante aux dernières nouvelles (même si le rendu s’effectue sans artefact majeur), hé bien la situation n’a guère évolué. Toutefois, si vous souhaitez obtenir un avant-goût du rendu (à 3 FPS…), alors les options de lancement VKD3D_CONFIG=dxr RADV_PERFTEST=rt % command % vous conviendront à merveille.

 

Encore loin des 60 FPS constants ! [cliquer pour agrandir]

 

Contrairement à la plupart des soucis de compatibilité, cette fois-ci, Proton, la surcouche de traduction des API Windows/DirectX vers du Linux/Vulkan libre, n’est pas coupable. Le problème se situe en fait au niveau de Black Mesa, le composant chargé des rendus 3D, dont la partie réservée aux cartes rouges, RADV, est loin d’être optimisée en ce qui concerne le Ray Tracing. Un travail long et fastidieux, autant dire qu’un Control ou un Metro Exodus enrichi au niveau de l’éclairage n’est pas à l’ordre du jour, ni même dans un futur proche. Comme quoi, le chemin est encore long pour que Linux offre un environnement de confiance aux joueurs, en dépit de tous les efforts de Valve ! (Source : GamingOnLinux)


Un poil avant ?

Le refresh RDNA 2 financièrement compétitif ?

Un peu plus tard ...

Laptops DELL et Alder Lake : Intel Arc au tournant, et... plus de verrouillage matériel ?

 Il arrive, lentement, au rythme des mises à jour du pilote RADV ! 

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom
Les 4 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !