Pour ceux qui n'auraient pas encore entendu parler de l'individu, David Wang est le successeur de Raja Koduri après le départ de ce dernier pour Intel, il y occupe désormais la position de Senior Vice President du Radeon Technologie Group aux côtés Mike Rayfield. Ce n'est pas un nouveau venu pour autant; d'une part très expérimenté avec pas moins de 25 ans au compteur, David Wang avait aussi déjà contribué 14 ans au service d'AMD par le passé avant de partir chez Synaptics de 2012 à 2018. En tant que SVP du RTG, David a bien évidemment fait une apparition lors du Computex - malgré un focus de la conférence sur Threadripper 2, et très peu au sujet des Radeon - où il s'est aussi entretenu directement avec les journalistes. PC World a relevé quelques remarques particulièrement intéressantes tenues par le SVP :

 

“I think the important thing was that Scott [Herkelman, senior vice president and GM of AMD Radeon Gaming] mentioned about having some sort of consistency, delivering something to our customers so that you keep stimulating the excitement.  I think that’s how you make this so business so exciting, so interesting.
That’s how it makes the gamers so excited about [it], every year. I think, you know, that we lost momentum in all of the media, spending all our energy in chasing AI. What I'm trying to say is that we want to go back to that cadence to make this business more fun".

 

Des propos assez révélateurs, alors que la roadmap GPU présentée à nouveau par AMD au Computex n'affiche toujours rien de neuf, hormis le combo habituel Vega - Vega 7nm - Navi 7nm et la "Next-gen" en 7nm+ encore inconnue au bataillon. Par ces remarques, on pourrait toutefois en déduire que David Wang serait assez critique envers une orientation commerciale (trop ?) largement en faveur du développement de Radeon dédiées à l'intelligence artificielle et au deep learning, tel que la gamme Radeon Instinct. Il est vrai qu'il peut-être relativement frustrant pour les adeptes du gaming de voir ainsi défiler les nouveautés sur ces segments - y compris chez le concurrent - aux dépens d'un catalogue joueur pas des plus jouissifs ces derniers temps.

 

Ainsi, David Wang parait être déterminé à vouloir changer quelque peu la donne. Il aurait affirmé face aux journalistes qu'il s'engagerait désormais à livrer un nouveau produit (sous-entendu, un GPU gaming) chaque année et de maintenir ce rythme annuel réglé comme une horloge. Une belle promesse venant compléter celle de Lisa Su (CEO, AMD) qui affirma - après avoir présenté la Radeon Instinct avec Vega 7nm - qu'une déclinaison de Vega 7nm finira par arriver auprès des joueurs.

Des propos autrement plus "précis" quand ils sont comparés à ceux d'un CEO de NVIDIA se contentant d'affirmer que les nouveaux GPU du caméléon seraient encore loin. Mais rien ne dit qu'AMD sera le premier à dégainer prochainement pour autant. Néanmoins, l'année est encore loin d’être terminée, et malgré une roadmap résolument peu informative, dans l'absolu rien n’exclurait un lancement inopiné d'un refresh de Vega avant 2019 et Navi. En tout cas, on s'efforce encore d'y croire...

 

david wang roadmap amd computex

Toujours la même roadmap de 2017...

 L'intervention de David Wang au Computex permet-elle d'apporter enfin un souffle d'optimisme pour le futur des Radeon gaming ?  

Sur le comptoir, au même sujet

 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Plus d'infos avec le comptoir de l'info

Voir plus de news
Les 19 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
prévention anti troll, loguez-vous !ouverts aux ragoteurs logués

 

Test • GeFORCE GTX 1070 Ti

Tueuse de VEGA ?   En mai 2016, NVIDIA lançait son architecture Pascal destinée aux joueurs via un premier GPU, alias GP104. Deux cartes graphiques furent c...

 

Test • RADEON RX VEGA 56

Un VEGA 10 plus pertinent ?   Après avoir laissé NVIDIA seul maître du segment haut de gamme pendant près de 15 mois, AMD a enfin lancé mi-août son nouv...

 

Test • Intel Z370 / Core i7-8700K / i5-8400 / i3-8350K

Coffee Lake, l'anti Ryzen d'Intel ?   Durant les années 2000 et consécutivement à l'échec de Netburst, Intel a mis en place la stratégie du Tick Tock, co...