Les derniers chiffres trimestriels de Mercury Research sur le marché du CPU x86 sont de sortie, il s'agit de ceux pour le dernier trimestre de l'année 2020, une année qui aura vu pas mal de choses, dans un camp comme dans l'autre. Chez AMD, c'était l'année des Ryzen 5000 Zen 3 pour desktop et des APU 4000 pour le marché mobile, chez Intel, elle fut marquée par l'arrivée d'une gamme Comet Lake peu inspirée et du 10 nm avec Tiger Lake pour les plateformes mobiles.

Mais Q4 2020 fut aussi période de pénurie pour le catalogue AMD, pile pendant la période assez critique des fêtes, en partie à cause d'un TSMC trop sollicité et qui a du mal à satisfaire tout le monde, devant faire face à une demande qui a littéralement explosé sur de nombreux marchés. Ceci n'avait pas empêché AMD de s'offrir une année 2020 record, et de voir les Ryzen 5000 doubler les chiffres de ventes du lancement des générations Ryzen précédentes, ce qui aura permis à l'entreprise de voir son revenu annuel des ventes de processeur grimper de 50 %, quand bien même le marché du PC n'avait enregistré qu'« une » croissance annuelle de 13 %.  

 

logo amd intel amtel

 

En observant les chiffres ci-dessous, on constate qu'AMD a virtuellement perdu du terrain sur certains segments face à Intel, sauf sur le marché du serveur que les EPYC continuent à grignoter inlassablement et la génération EPYC Milan imminente pourrait d'ailleurs y donner une nouvelle impulsion. Par contre, ces évolutions sont à mettre en perspective, car l'ensemble du marché du processeur x86 aurait augmenté de pas moins de 20,1 % au dernier trimestre, ce qui se traduirait logiquement par une forte hausse du marché total disponible pour AMD comme pour Intel.

La différence, c'est que le fondeur de Santa Clara, disposant de la flexibilité de ses propres moyens de production et d'une capacité désormais doublée depuis sa pénurie de 2018, a visiblement été en bien meilleure position pour en profiter (ce que ses propres résultats records démontrent aussi très bien), contrairement à AMD dont l'évolution reste essentiellement contrainte par son fournisseur TSMC. Bien entendu, les puces d'AMD s'arrachent et la croissance par rapport au même trimestre de l'année dernière est flagrante !

 

Pour la suite, les prochains chiffres de Q1 2021 devraient entre autres nous raconter le début de la lutte des Ryzen 5000 contre les Core 11000 « Rocket Lake », ainsi que l'entrée en jeu de l'offre Ryzen 5000 « Cezanne » pour le marché mobile et pour un duel avec Tiger Lake. En sachant qu'AMD n'anticipe pas un retour à la normale de l'approvisionnement avant la deuxième moitié de 2021, la situation pourrait toutefois encore un peu jouer en faveur d'Intel et contenir le potentiel de croissance d'AMD. (Source)

 

AMD (vs Intel)% Desktop% Notebook/Mobile% Serveur

% Total "Client

(Ryzen, Epyc)

% Total CPU x86
Q4 2020 19,3 19,0 7,1 ~ 19,0 21,7
Q3 2020 20,1 20,2 6,6 ~ 20,0 22,4
Q2 2020 19,2 19,9 5,8 19,7 18,3
Q1 2020 18,6 17,1 5,1 17,5 14,8
Q4 2019 18,3 16,2 4,5 17,0 15,5
Q3 2019 18,0 14,7 4,3 15,8 14,6
Q2 2019 17,1 14,1 3,4 15,0 13,9

Q1 2019

17,1 13,1 2,9 - -
Q4 2018 15,8 12,2 3,2 13,5 12,3
Q3 2018 13 10,9 1,6 11,6 10,6
Q2 2018 12,3 8,8 1,4 -
Q1 2018 12,2 - - -
Q4 2017 12 - 0,8
Q3 2017 10,9 - - -
Q2 2017 11,1 - - -
Q1 2017 11,4 - - -
Q4 2016 9,9 - - -
Q3 2016 9,1 - - -

Un poil avant ?

Vissles-V1, un premier clavier sans-fil débarque au format XD84 !

Un peu plus tard ...

Des fuites sur la RX 6700 XT et du stock à venir pour RDNA2

Les 7 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !