La prochaine génération EPYC, connue sous le nom « Milan », exploitera Zen 3 et succédera à EPYC « Rome » Zen 2. Elle est imminente, AMD a confirmé pendant l'annonce de ses résultats trimestriels que la nouvelle gamme est planifiée pour mars. Une date sûrement pas choisie au hasard, puisque c'est pendant cette même période que les Xeon Ice Lake-SP sont (enfin) censés faire leur début (pour de vrai) chez Intel.

VideoCardz aurait réussi à mettre la main sur le détail de l'ensemble de la première fournée, en même temps qu'un slide explicatif de la nomenclature d'EPYC. Cette dernière est toujours un poil "complexe", au moins autant que celle des Xeon Intel, mais c'est probablement le domaine qui veut ça, car si c'est trop simple à prononcer, à retenir, et ne nécessite pas de PowerPoint pour être compris, ça ne fait pas pro et ça n'aide pas à justifier ses qualifications, na ! Mais on exagère un peu, les numéros ont tout de même un poil plus de signification que ceux purement marketing d'une référence mainstream. Retrouvez ci-dessous la gamme supputée en question, elle comptabiliserait 13 modèles pour l'instant, de 64 cœurs à 8 cœurs :

 

EPYC Milan
zen 3
configurationFréquences base/boostTDPCACHE L3
7763 64c/128t 2.45 / 3.5 GHz 280 W 256 Mo
7713(P) 64c/128t 2.0 / 3.675 GHz 225 W 256 Mo
7643 48c/96t 2.3 / 3.6 GHz 225 W 256 Mo
75F3 32c/64t 2.95 / 4.0 GHz 280 W 256 Mo
7543(P) 32c/64t 2.8 / 3.7 GHz 225 W 256 Mo
7513 32c/64t 2.6 / 3.65 GHz 200 W 128 Mo
74F3 24c/48t 3.2 / 4.0 GHz 240 W 256 Mo
7443(P) 24c/48t 2.85 / 4.0 GHz 200 W 128 Mo
7413 24c/48t 2.65 / 3.6 GHz 180 W 128 Mo
73F3 16c/32t 3.5 / 4.0 GHz 240 W 256 Mo
7343 16c/32t 3.2 / 3.9 GHz 190 W 128Mo
7313(P) 16c/32t 3.0 / 3.7 GHz 155 W 128Mo
72F3 8c/16t 3.7 / 4.1GHz 180 W 256 Mo

 

Pour la comparaison, on vous invite à revisiter cette brève du lancement d'EPYC Rome, sans oublier que d'autres modèles avaient été ajoutés les mois suivants. Sous réserve que le compte soit bon et les caractéristiques correctes, il y aurait donc au départ sensiblement moins d'EPYC Zen 3 qu'il n'y avait eu d'EPYC Zen 2, au nombre de 19 le jour du lancement, et c'est probablement tant mieux. Sur le papier, la progression ressemblerait assez à celle constatée de prime abord avec les Ryzen 5000, avec une hausse moyenne des fréquences de 200 MHz et parfois un cache doublé, et un TDP ajusté en conséquence. Contre 225 W maximum auparavant, le plus gros des EPYC Milan affiche désormais 280 W.

 

Mais la fréquence n'est qu'une fraction de l'évolution, car c'est évidemment Zen 3 qui apportera et représentera le gros des améliorations, et quand on voit ce que l'architecture a permis de faire avec les derniers Ryzen, il y a des chances que les nouveaux EPYC puissent à leur tour porter le coup de grâce à Intel sur leur segment, du moins selon le domaine d'application et les optimisations logicielles. Au CES 2021, AMD a vanté un EPYC Milan 32 cœurs supérieur à un Xeon Gold 6258 (Cascade Lake) de 68 % dans le benchmark WRF CONUS 2,5 km. À voir dans quelle proportion Ice Lake-SP pourra réduire cet écart, dont le plus gros Xeon n'aurait toutefois « que » 38 cœurs, mais aussi une architecture différente. Il reste aussi à espérer pour AMD que TSMC sera en mesure de produire le nécessaire et rapidement, sous risque de ne pas être en position de grignoter du terrain face à une offre Intel potentiellement inférieure, mais en principe moins sujet à des contraintes de production (cela reste néanmoins à voir avec le 10 nm SuperFin). 

 

amd epyc milan comprendre nomenclature

Facile !


Un poil avant ?

Bilan 2020 de l'Epic Games Store, merci les jeux gratuits ?

Un peu plus tard ...

RX 6700 XT, pour bientôt ?

 Bientôt, les professionnels aussi vont pouvoir faire joujou avec Zen 3 et avec la gamme EPYC suivante...  

Sur le comptoir, au ~même sujet

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

afficher plus de prixAffichez donc moi tout, nom de nom

Les 5 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !