En effet, il faut ensuite passer véritablement la carte de partition du disque en mode GPT, et, pour cela... direction la ligne de commande. Bien que le comptoir vous guide dans ces étapes, c’est ici que le risque de perdre vos données est maximal : réfléchissez bien avant de tenter quelque chose hors de ce tutoriel si vous n’êtes pas sûr de vous !

 

Nous commençons avec du « facile » : lister ses disques avec la commande suivante :

sudo fdisk -l

 

Dans les textes affichés, cherchez votre disque système. Pour le reconnaitre, regardez la ligne « Disk Model » (contenant ici VBOX HARDDISK) et vérifiez que la capacité correspond bien à votre disque C:\ sous Windows. Notez bien son identifiant, écrit en début de paragraphe — Disk  : <capacité> GiB, blablabalabla —, il sera requis à l’étape suivante.

 

mint fdisk l

 

Normalement, votre disque système a gardé le même identifiant que celui spécifié en haut à droite de GParted, ici /dev/sda.

 

Lançons ensuite l’utilitaire qui servira à la conversion, gdisk (bien entendu, remplacez/dev/sda par votre identifiant trouvé à l’étape précédente) :

sudo gdisk /dev/sda

 

gdisk welcome

gdisk n’aime pas le MBR : nous non plus !

 

Tapez simplement « w », et voilà, votre disque est en GPT.

 

gdisk write

Pas de souci Houston, on rentre à la base !

 

Vous pouvez le vérifier avec fdisk à nouveau :

sudo fdisk -l

 

fdisk gpt

 

Une fois l’opération terminée, félicitations ! Votre disque est prêt pour l’UEFI, il ne reste plus qu’à passer par la clef d’installation de Windows pour s’occuper de la partition EFI et de son paramétrage.



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !