• Repartitionner ? Pourquoi ?

Avant de convertir votre disque, il faut lui libérer de l’espace. En effet, l’UEFI va, pour démarrer un OS, chercher un programme d’amorçage situé dans une partition dédiée, nommé « Partition EFI », qui n’est évidemment pas présente sur les systèmes BIOS. Ici, nous allons donc pousser vos données pour faire un peu de place (500 Mio suffisent amplement, pas de panique) pour la création future de la partition EFI. Suivant la taille de votre disque, l’opération pourra prendre plus ou moins de temps, et ne pourra pas être interrompue. Vous avez été prévenus !

 

Attention, par défaut, votre clavier sera en QWERTY sous Mint : pensez à passer par le centre de configuration pour changer cela, ou effectuez les premières étapes de l’utilitaire d’installation jusqu’au choix de la disposition clavier, puis quittez le logiciel.

 

Une fois sur le bureau de Linux Mint, cherchez GParted dans le menu principal.

 

gparted find

 

Lancez l’application : vous devez arriver directement sur votre disque. Pensez bien à vérifier que le modèle et sa capacité correspondent avec votre C:\, il serait dommage de modifier votre disque de données... Dans ce cas, sélectionnez le bon disque à l’aide du menu déroulant situé en haut à droite, puis sélectionnez la plus grande partition disponible, cliquez droit dessus, et sélectionnez l’option « Resize/Move ».

 

Ici, le disque est détecté comme étant dans /dev/sda ; mais, si vous avez plusieurs médias de stockage, ce peut être /dev/sdb, /dev/sdc ou encore /dev/nvme0n1 si vous être sur un SSD PCIe.

 

gparted resize

 

Une fenêtre s’ouvre alors : entrez « 500 » dans la ligne Free Space Preceding (MiB) afin de libérer de l’espace pour notre future partition EFI, puis cliquez sur « Resize/Move ». 

 

gparted resize window

 

Vous êtes accueilli par un message indiquant que votre OS ne pourra plus booter suite à ces modifications : effectivement, c’est bien ce que l’on désire. Cliquez sur « ok ».

 

gparted warning

 

Maintenant, il faut appliquer les changements et écrire physiquement sur le disque, opération qui s’effectue en cliquant sur l’icône de validation. Attention, l’opération peut être très longue et n’est pas annulable. À partir de ce moment, vous ne pourrez plus utiliser Windows jusqu’à la fin du tutoriel !

 

gparted apply

 

Une charmante fenêtre vous indique le temps restant. Sortez la cafetière et un journal, cela peut être très long !

 

gparted wait

 

Une fois l’opération terminée, vous pouvez quitter GParted, qui ne nous est plus d’aucune utilité, et passer à la page suivante, qui consistera à changer votre carte de partition.



Les 12 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !