• Quoi qu’on fait, alors ?

Avant de chercher à convertir votre système en mode UEFI, il va falloir vérifier que votre Windows est bien en BIOS. Pour cela, rendez-vous dans le système de gestion de disque, le plus simple étant d’aller le trouver via la barre de recherche.

 

disc manager find

 

Vous devrez ensuite vous trouver face à une fenêtre de ce style :

 

disc manager bios

 

Si, comme dans l’image ci-dessus, vous n’observez pas de partition nommée « partition système (EFI) » de listée sur votre disque système (ici en position 0), vous êtes bien en BIOS. Dans le cas contraire — illustration ci-dessous -, vous pouvez d’ores et déjà stopper votre lecture : vous êtes déjà en mode EFI : aucune conversion n’est nécessaire !

 

disc manager efi

 

Si vous être bien en mode BIOS, pas de panique ! Le comptoir vous guidera tout au long de ce tutoriel pour convertir votre installation. Attention, bien que cette méthode soit censée préserver vos données, pensez à sauvegarder vos documents importants avant toute chose, le comptoir déclinant toute responsabilité en cas de métamorphose de votre disque en brique de construction hi-tech.

 

Fondamentalement, la conversion s’effectue en trois étapes :

  • Un premier repartitionnement sous Linux
  • La conversion du disque en elle-même, toujours sous Linux
  • L’installation du composant de Windows gérant le démarrage UEFI.

Ainsi, il vous faudra deux clefs USB, l’un pour une version de Linux live permettant de modifier l’organisation du disque (hors Windows), et l’autre pour y fourrer le disque d’installation de Windows, nécessaire à la troisième étape.

 

Dès la première étape passée, Windows ne sera plus en mesure de démarrer votre ordinateur tant que le processus ne sera pas terminé ! Assurez-vous donc d’avoir 1 à 2 heures devant vous en cas de pépin...

 

Création d’une clef d’installation de Windows

Pour créer une clef d’installation (et donc de récupération) de Windows, le processus a été peaufiné par la Raymonde, et respire donc la simplicité. Commencez par allez sur le site officiel pour chopper l’utilitaire, c’est par ici !

 

windows media creation tool license

 

Par la suite, laissez-vous guider par l’installeur en sélectionnant votre clef USB, puis en attendant que la copie des fichiers se termine.

 

windows merdia creation tool

windows merdia creation tool 2

 

Windows est paré ? C’est parfait, maintenant, direction Linux !

 

Création d’une clef d’installation de Linux Mint

Si vous avez parcouru notre tutoriel sur le jeu sous Linux, alors vous êtes déjà familiers avec la distribution que nous allons utiliser aujourd’hui : Mint. Pour la création du média d’installation, nous vous invitons ainsi à suivre la démarche de création de la live USB, qui est ici strictement identique.

 

tux ski

Pour patienter, voici une image 100 % réaliste de Tux qui fait du snow (copyright fidget 1999)

 

Une fois vos deux clef en main, vous pouvez redémarrer sous Linux. Branchez la clef Linux Mint, sélectionnez-là dans votre UEFI (par là pour une petite description du procédé), puis laissez le temps au PC d’arriver au bureau. Lorsque que cela est achevé, direction la page suivante !



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !