• Silence, moteur !

Voici les vidéos de ces scènes (enfin pas toutes les mêmes que celles des images comparatives). Le but est de voir en temps réel les différences de visuels, apprécier ou pas les apports du DLSS et du FSR sur une scène en mouvement. Si c'était assez limpide comme différences sur les images fixes, qu'est-ce que cela donne en jeu ?

 

Ce que nous avons vu en images se répercute sur les vidéos. Certes la compression YouTube rend un peu plus compliquée l'analyse du DLSS et du FSR, mais ça se ressent lorsqu'on passe du TAA au DLSS, et du DLSS au FSR. DLSS vs FSR, c'est un rendu qui n'a rien à voir. Sur la dernière vidéo, on peut voir que le FSR, rouge ou vert, affiche le même niveau qualitatif.

 

 

 

 



Les 11 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !