• Verdict

Nous voici parvenus au terme de ce dossier, que penser alors de la RX 6700 XT ? C'est indéniablement une très bonne carte, mais elle ne provoque pas tout à fait le même enthousiasme qui avait été le notre avec les RX 6800. La principale raison est le contexte, puisque à l'instar des cartes du concurrent, difficile de faire abstraction de la pénurie incessante qui prive les joueurs ou spolie ceux qui n'ont d'autres choix que d'investir maintenant et n'ont pas eu la chance de trouver un modèle respectant son MSRP. La seconde raison est plus pragmatique : AMD n'a jamais été vraiment "largué" dans ce créneau, les RX 400/500 puis 5000 ayant "fait le job", alors que ce n'était plus le cas en haut de gamme. Détaillons tout cela en commençant pas le GPU.

 

Radeon RX 6700 XT [cliquer pour agrandir]

 

• NAvi 22

navi22 mini

Cette seconde puce RDNA2 constitue une remise au goût du jour de Navi 10, qui avait signé le renouveau de la division graphique d'AMD mi-2019. Ce dernier s'avérait en effet capable de lutter voir dépasser les cartes s'appuyant sur GA106 en rastérisation, mais accusait des retards importants en termes de fonctionnalités, comme le support du Ray Tracing, mais aussi la prise en charge du VRS, des Mesh Shader, etc. Navi 22 revient donc à niveau dans ce domaine, mais n'a pas oublié les performances en rastérisation pour autant. Le couple cache L3 et augmentation sensible de la fréquence, permet un gain d'une grosse trentaine de pourcents par rapport à Navi 10, dans une enveloppe de puissance finalement en hausse modérée. Qui plus est, il s'avère plus compétitif vis-à-vis de la concurrence verte, puisque s'il est légèrement devancé par GA104, son prédécesseur ne luttait lui qu'avec TU106. Bien sûr, comparaison n'est pas raison, et TU106 était plus ambitieux que ne l'est GA106. Il n'empêche que sur les gammes contemporaines, AMD est à présent capable de lutter en rastérisation, à armes égales avec le caméléon, quel retour en grâce ! Mais tout n'est pas parfait pour autant, puisqu'il est difficile de passer sous silence le retard récurent des rouges au niveau des performances en Ray Tracing. On peut trouver que pour un premier jet, ce n'est pas si mal, ce qui est foncièrement vrai, d'autant que la technologie n'intéresse pas forcément tout le monde. Toutefois, la concurrence ne s'est pas arrêtée à Turing, puisqu'Ampere permet de profiter de manière bien plus confortable des titres déjà sortis, à fortiori avec l'appoint du DLSS lorsque c'est nécessaire. Il reste donc à attendre l'équivalent annoncé par AMD et observer si la présence de hardware AMD au sein des consoles Next Gen, ne va pas permettre l'émergence de jeux tirant parti de manière plus adéquate de l'implémentation des rouges. L'avenir nous le dira.   

 

 

• Radeon RX 6700 XT

Alors que penser de la nouvelle-née d'AMD ? C'est une carte bien née, qui s'avère capable de proposer un niveau de performance supérieure à la RTX 2080 SUPER, une carte haut de gamme l'an passée. Bien sûr, elle a affaire à présent à une concurrence renouvelée, mais il est aussi important de rappeler d'où l'on vient. A 479 €, cette carte dispose d'un bon rapport performance prix, même si dans cette gamme de prix, notre préférence va toujours à la RTX 3060 Ti, sensiblement moins chère, très proche en rastérisation et notablement plus performante en RT. La RX 6700 XT a tout de même pour elle une capacité mémoire plus confortable, de quoi assurer potentiellement une pérennité supérieure à celui désireux de conserver quelques temps sa carte graphique. Cet argument est aussi valable face à la RX 3070, qui est certes plus performante, mais aussi plus onéreuse. Nous avions déjà fait cette remarque lors du test de la RTX 3060 Ti, mais cette 3070 manque d'arguments pour justifier son surcoût face à ces 2 cartes, avec 16 Go au même tarif, notre avis eut été bien différent.

 

Quoi qu'il en soit, ce lancement permet un choix plus vaste dans cette gamme de cartes, chacune ayant ses avantages et inconvénients, l'acquéreur potentiel pourra en conséquence opter pour le modèle convenant le plus à l'usage envisagé. Mais ce nouveau lancement nous rappelle aussi à quel point la situation est cruelle, puisque jamais la concurrence n'a été aussi exacerbée dans le domaine depuis des années, et pourtant les tarifs réels, lorsque les cartes sont en stock, sont totalement indécents. Il faudra donc jouer de chance pour parvenir à obtenir le précieux sésame directement auprès d'AMD à partir du 18/03, sous peine de devoir subir une tarification totalement injustifiée, qui n'offre malheureusement qu'une seule alternative, le report d'achat, en espérant que, enfin le marché se normalise à nouveau. lorsque ce sera le cas, ce dernier comptera une autre référence intéressante, qu'il sera difficile de ne pas prendre en considération, avant d'arrêter son choix.

 

amd 40 bequiet 40 Logo G Skill intel 40 asus 40 nvidia 40

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test

 


• Les tarifs dans la vraie vie ?

 



Les 53 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !