• NAvi 22

Si vous êtes intéressés par les détails de l'architecture RDNA2, nous vous invitons naturellement à consulter la partie correspondante dans le dossier consacré aux RX 6800. Comme nous l'indiquions en débutant cet article, la nouvelle venue intronise le GPU Navi 22. C'est le descendant direct de Navi 10, dont il reprend bon nombre de caractéristiques.

 

Navi 22RX 6700 XT
Shader Engine 2
CU 40
SP 2560
TMU 160
RT Accelerator 40
ROP 64
L2 (Mo) 3
L3 (Mo) 96
Bus mémoire (bits) 192

 

Ainsi, le nombre d'unités élémentaires de calcul reste inchangé, tout comme les ROP où TMU. Bien-sûr, RDNA2 oblige, les fonctionnalités d'accélération du Ray Tracing (mais aussi prise en charge du VRS, Mesh Shader, etc.) font leur apparition dans la même proportion que pour le haut de gamme, soit un accélérateur par Compute Unit. C'est au niveau du sous système mémoire que les modifications sont les plus profondes, le bus passant de 256-bit à 192-bit. AMD lui applique toutefois la même recette que pour le haut de gamme, c'est à dire l'adjonction d'un cache L3 nommé Infinity Cache, d'une capacité totale de 96 Mo, soit la même quantité par contrôleur mémoire que sur Navi 21. A noter que le L2 est lui aussi indexé sur la largeur du bus, passant ainsi à 3 Mo au lieu de 4 sur Navi 10 / 21 (hormis sur la 5600 XT dont le bus a été réduit à 192-bit). Les rouges ne fournissant pas de diagramme pour ce GPU, nous avons modifié celui de Navi 21, pour tenter de représenter tant bien que mal le nouveau venu. 

 

Diagramme logique Navi 22 [cliquer pour agrandir]Le diagramme de Navi 22 (depuis celui de Navi 21 modifié par nos soins)

 

A noter que l'usage d'un tel bus mémoire, conduit AMD à opter pour 6 ou 12 Go de GDDR6. C'est la seconde option qui a été retenu à l'instar de la RTX 3060. Les rouges ayant été plus généreux que le caméléon sur le haut de gamme, cela ne conduit pas ici à des situations délicates à expliquer pour le profane, telles qu'une RTX 3080 disposant de moins de mémoire que la carte 3 rangs plus bas dans la hiérarchie financière. Au niveau des fonctionnalités, Navi 22 reprend tout ce qu'a apporté son grand frère, à commencer par l'HDMI 2.1 ainsi que le nouveau décodeur vidéo prenant en charge l'AV1. Voilà pour le nouveau GPU d'AMD, qui réclame pas moins de 17,2 Milliards de transistors, soit peu ou prou la quantité intégrée dans la puce concurrente GA104 (17,4 Milliards). Le procédé de gravure utilisée est toujours le 7 nm de TSMC, AMD conserve donc à ce niveau toujours un avantage de densité et performance des transistors par rapport à son concurrent, dont la puce est 17 % plus grande. Il est par contre difficile d'extrapoler les coûts de production respectifs, puisque les rendements et tarification par Wafer restent confidentiels. 

 

Gravure
GPUNombre de transistorsSuperficie Die

Densité (Millions de transistors / mm²)

7 nm TSMC GA100 54.2 Milliards 826 mm² 65,6
7 nm TSMC Navi 21 26,8 Milliards 520 mm² 51,6
7 nm TSMC Navi 22 17,2 Milliards 335 mm² 51,3
8 nm Samsung GA106 13,3 Milliards 276 mm² 48
8 nm Samsung GA102 28,3 Milliards 628 mm² 45
8 nm Samsung GA104 17,4 Milliards 392 mm² 44,4
7 nm TSMC Navi 10 10,3 Milliards 251 mm² 41
7 nm TSMC Vega 20 13.2 Milliards 331 mm² 39,9
16 nm TSMC GP102 12 Milliards 471 mm² 25,5
14 nm GF Vega 10 12.5 Milliards 495 mm² 25,3
16 nm TSMC GP100 15,3 Milliards 610 mm² 25,1
12 nm TSMC TU104 13,6 Milliards 545 mm² 25
12 nm TSMC TU102 18,6 Milliards 754 mm² 24,7
12 nm TSMC TU106 10,8 Milliards 445 mm² 24,3

 

A noter tout de même qu'entre Navi 10 et 22, la densité progresse de 25 %. Il se peut que cela soit du au progrès du 7 nm (puisqu'il n'y a pas "un" mais "des" 7 nm chez TSMC, AMD ne précisant pas celui utilisé), mais aussi probablement par des organisations plus denses, à l'instar de celle constituant l'Infinity Cache par exemple. Malgré cela, la taille de Navi 22 progresse de 33% par rapport à Navi 10, du fait de l'explosion du nombre de transistors nécessaires aux nouvelles fonctionnalités.



Les 53 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !