• Verdict

ken survivantCe n'est pas à proprement parler un verdict, mais plutôt une constatation liée à des mesures et des indices de performance moyens. Ces 4 dernières générations de Geforce 80 Ti montrent qu'en 5 ans, Nvidia n'a quand même pas chômé, puisque les gains sont tout sauf anecdotiques. Kepler manque à présent de VRAM pour certains jeux récents avec des réglages très lourds et ce particulièrement en haute définition, mais clairement elle n'a pas été taillée pour cela et les utilisateurs de ces cartes ou d'autres contemporaines de cette dernière seront obligés de faire des compromis avec les jeux modernes. Elle a malgré tout mal vieilli, la faute a une architecture de transition (fillrate limité, certains groupes d'unités de calculs devant se partager en alternance les ordonnanceurs) et l’avènement des API bas niveau suivant le contour de l'architecture concurrente, du fait de l'initiateur Mantle. Elle était destinée à faire oublier le bouillant Fermi. Si ce dernier offrait des performances de premier ordre en son temps, c'était au prix de températures et de consommation élevées pour la période. Kepler a bien tenu ce rôle, mais clairement le gap a été franchi avec Maxwell 2. La GTX 980 Ti était équilibrée, efficace, et elle l'est encore aujourd'hui en Full HD. Possiblement en WQHD, mais il faudra baisser les options, car de ce point de vue, nous n'avons pas été tendres, nous avons même eu la main plutôt lourde.

 

En revanche, c'est avec Pascal que le caméléon a offert un gain important, le process de gravure ayant clairement changé la donne. À vrai dire, cette carte permet de jouer à peu près à tout, et reste complètement dans le coup. Néanmoins, la RTX 2080 Ti ne lui laisse pas de chance, elle aussi offrant en UHD un gain comparable à celui observé entre GTX 980 Ti et GTX 1080 Ti de référence. Nuançons quelque peu, puisqu'il existe des 1080 Ti bien plus rapides que la Founders Edition (fortement limitée par sa température du fait de GPU Boost 3.0 couplé à un simple refroidisseur à turbine) alors que la RTX 2080 Ti FE ne lâche finalement pas grand-chose aux plus rapides des customs. En FHD, le gain est moindre, mais peut être aisément mis sur le compte de notre processeur, véloce, mais pas non plus le meilleur pour éviter, à défaut de repousser, une limitation venant de ses petits transistors au taquet.

Toutefois, les deux dernières Geforce Ti ne sont pas taillées pour le FHD, en avoir une pour cette définition est un peu exagéré, un peu comme aller à la chasse au lapin avec un char d'assaut. Ceci est un préambule à Ampere, qui devrait monter encore d'un cran le niveau, et c'est évidemment en UHD qu'on attend de lui des merveilles, de passer un cap pour tous ceux qui veulent jouer sans compromis sur la définition la plus violente du marché quasiment. C'est aussi un lancement s'accompagnant normalement (Nvidia n'ayant toujours rien annoncé officiellement) d'un changement de node, Pascal avait montré tout le bénéfice que l'on pouvait en attendre, Ampere (lui aussi un scientifique Français) empruntera-t-il la même voie ?

 

header bxdufutur

Et comme nous sommes très fiers de notre montage élu pire montage 2019, on vous le recolle ici, paf !



Les 47 ragots
Les ragots sont actuellement
ouverts à tous, c'est open bar !