• Consommation des cartes seules

Pour déterminer la consommation des cartes graphiques seules, nous avons introduit fin 2015 un protocole s'appuyant sur un Riser PCIe 16X à partir duquel nous soudons des fils de cuivre pour "extraire" les différentes alimentations 12 V et 3.3 V fournies par ce port. Nous mesurons ensuite les tensions et intensités sur ces alimentations, ainsi que celles externes (connecteurs PCIe à 6 ou 8 pins) à l'aide de 3 pinces ampèremétriques Fluke 325 et d'un multimètre Fluke 179 pour calculer la consommation réelle des cartes.

 

Pince ampèremétrique

 
 
• Consommation au repos

Au repos, la RX VEGA64 fait largement mieux que sa devancière affublée d'un watercooling, entraînant une surconsommation du fait de la pompe. Si AMD ne rattrape pas le GP102 de son concurrent, il revient toutefois au niveau du GM200 de la GTX 980 Ti dans ces conditions. Précisons que nous arrivons même à mesurer des valeurs moindres pour la dernière-née des rouges (~11 W), mais la fréquence au repos oscillant constamment, la consommation fait de même, une mise à jour des pilotes corrigera peut-être ce point à l'avenir.

 

 

• Consommation en charge

La charge est générée par des sessions prolongées de The Witcher 3 et Battlefield 1 (plus ou moins favorables à chaque constructeur). La RX VEGA64 déçoit en revenant dans les eaux de la R9 390X, tristement célèbre à ce niveau avec dans les 300 W absorbés, quel que soit le jeu. C'est notablement plus que la Fury X et très loin de ce que demande la GTX 1080 FE. Par contre, Elle ne demande que 1,8 A sur le port PCIe, pas de souci façon RX 480 de référence donc. Notons que nos mesures ont eu lieu durant un pic de chaleur, nous avons en conséquence dû maintenir une température constante élevée dans la pièce durant tout nos tests (27°C), conduisant à une baisse de consommation (et de performances) de certaines cartes, davantage limitées par leur température dans ces conditions.

 

 

• Efficacité énergétique

Afin d'évaluer l'efficacité énergétique des cartes, nous réalisons un indice basé sur les performances et consommations respectives de ces dernières lors des sessions de mesure. Bien entendu, cet indice ne représente que la situation au travers des jeux mesurés avec ces scènes et niveaux de détails (on note d'ailleurs une variation significative du rapport de force, selon que le jeu soit favorable à tel ou tel constructeur). Les gains conséquents mesurés dans les 2 jeux pour la VEGA64 face à la Fury X, s'accompagnent d'une hausse de consommation, on note donc une très légère progression de l'efficacité, et ce malgré l'avantage énorme en termes de process de gravure. Inutile d'évoquer la concurrence, les chiffres parlant d'eux-mêmes.

 

 

Voilà vous savez tout ou presque sur la nouvelle carte haut de gamme des rouges, il est temps de passer, page suivante, à notre verdict.




Les 44 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
ragots réservés aux QI élevésouverts aux ragoteurs logués