• Verdict

Alors que penser du lancement de cette seconde déclinaison du GM200 et de la carte qui l'emploie, à savoir la GeFORCE GTX 980 Ti ? On se retrouve en fait avec une carte très (très) proche de la TITAN X au niveau des prestations ludiques mais avec un prix amputé d'un gros tiers, de quoi la rendre un peu plus accessible que son ainée sans pour autant dénaturer ses prestations.

 

980 Ti

La 980 Ti, nouvelle carte haut de gamme du caméléon !

 

Afin de rendre la carte compatible avec davantage de bourses sans pour autant rogner abusivement sur ses marges, NVIDIA a divisé par 2 la quantité de mémoire embarquée. Cela ne dérangera pas grand monde puisque 6 Go s'avèrent amplement suffisants pour l'heure et ce même en haute définition. Bref, cet arbitrage sera relativement indolore d'autant qu'il conduira à l'absence de puces sur la face arrière et ce sans dissipateur (cf. TITAN X). Reste le GPU, avec 8 milliards de transistors et plus de 600mm², c'est une puce très complexe même pour un procédé de gravure mature comme le 28nm de TSMC. En conséquence, un certain nombre s'avèrent "imparfaites" par Wafer (disque de silicium sur lesquels sont gravés les die des GPU/CPU) ce qui diminue les Yield (rendement). NVIDIA achetant à TSMC les Wafer gravés, il lui faut pour diminuer les coûts unitaires de chaque GPU, maximiser le nombre de puces utilisables par disque de silicium. Ainsi, créer une gamme de cartes pouvant se contenter de GPU avec des "parties" désactivées du fait des imperfections de gravure, lui permet d'atteindre cet objectif en abaissant mécaniquement les coûts de production via recyclage des puces partiellement fonctionnelles. A cela s'ajoute la décision d'augmenter la tension d'alimentation GPU, permettant là-aussi de certifier davantage de puces aux fréquences visées par le caméléon pour la 980 Ti.

 

Miniature GPU

Reste ensuite à mesurer les conséquences de ces arbitrages : avec 97% des performances de la TITAN X, difficile de faire la fine bouche. Certes, cela se traduit par une surconsommation, toutefois la GTX 980 Ti reste parmi les plus efficientes et sans conséquence sur les nuisances sonores ou températures, pas de quoi crier au scandale  même si cela reste dommageable... Maxwell v2 oblige, la carte est d'ores et déjà prête pour l'avenir avec la prise en charge hardware du niveau de fonctionnalités D3D 12_1, reste à voir ce que les développeurs en feront tout comme du Tier 3 des RADEON GCN (les cartes du caméléon se contentant du Tier 2, soit un GPU moins flexible quant à l'allocation de ses ressources matérielles).

 

L'écosystème NVIDIA est plus abouti que celui de son concurrent avec en particulier un G-Sync plus efficace du fait de pilotes plus matures sur ce domaine et de son contrôleur additionnel alors qu'AMD doit composer avec les scalers "standards" des constructeurs d'écrans. Ainsi, le rafraîchissement variable nécessite de piloter finement l'overdrive de la dalle sous peine de générer un ghosting prononcé qui malheureusement affecte pour l'heure Freesync à contrario de la solution du caméléon. De même au niveau de la plage inférieure de la FRV, G-Sync s'avère bien plus efficient que son concurrent. Notons également une meilleure flexibilité (prise en charge des applications fenêtrées et multi-GPU).

 

Reste à savoir en définitive quelle sera la réplique d'AMD à cette GTX 980 Ti. Les dernières rumeurs évoquent des 380X embarquant Tonga dans sa version complète (2048 SP et bus mémoire 384-bit) que l'on n'a jamais vue (initialement prévu sur les 285X), et des 390/390X reprenant le vénérable Hawaii légèrement surcadencé et avec une mémoire doublée et plus rapide (1,5 GHz contre 1,25 GHz). Si cela s'avérait véridique, une 390X peinerait à concurrencer une "simple" GTX 980 au vu des résultats de la carte Sapphire 290X Vapor-X 8 Go approchante (1030 MHz / 1375 MHz). Par contre un nouveau GPU, Fiji, est bel et bien dans les cartons et serait lui, peut-être en mesure de concurrencer efficacement la GTX 980 Ti. Reste que la carte qui l'accueillera, sa diffusion et son tarif sont encore flous à l'heure actuelle, un ou des modèles élitistes à l'image de la gamme TITAN, nétant pas à exclure du fait de l'intégration anticipée de la HBM, probablement très onéreuse tout comme le refroidisseur à base de watercooling. Ce dernier ainsi que la présence des 2 connecteurs à 8 pins sur les différents leaks laissent présager une consommation relativement importante, l'avenir nous l'apprendra (bientôt). Pour finir avec la concurrence, interne cette fois-ci, il est bien difficile de trouver avec le lancement de la GTX 980 Ti, des arguments objectifs en faveur de la TITAN X, surtout lorsque les modèles alternatifs overclockés (et donc plus performants) seront disponibles. C'est à priori parfaitement assumé par NVIDIA, qui la place en vitrine technologique avec son GM200 complet, ses 12 Go de mémoire et son radiateur maison en "Black Edition".

 

comptoir dor

En guise de conclusion, force est de reconnaitre que cette nouvelle carte est une réussite. Elle permet de proposer peu ou prou les performances de la Titan X avec un tarif officiel de 749 € soit au bas mot 450 € de moins. La gamme existante coulisse vers le bas, la GTX 980 étant officiellement placée à 499 $ HT (- 50 $), de quoi probablement gêner un peu le positionnement des séries 300... Mais revenons à nos moutons et à cette GTX 980 Ti, faut-il craquer de suite sachant qu'elle devrait être disponible d'ici une semaine ? Il parait beaucoup plus raisonnable d'attendre les quelques semaines qui nous séparent des annonces de la concurrence afin d'avoir tous les éléments en mains avant de choisir. Si les modèles d'AMD s'avèrent très performants, ils "obligeront" probablement NVIDIA à revoir sa politique tarifaire, dans le cas contraire c'est le premier nommé qui devra adapter ses prix. Cette (petite) attente aura une autre vertu : elle permettra l'émergence des modèles alternatifs qui proposeront refroidisseurs et PCB "maison", de quoi multiplier les options et augmenter sensiblement les performances (à l'image de notre séance d'overclocking). Pour l'heure, nous attribuons l'or à cette GeFORCE GTX 980 Ti qui est, sans grande surpise, une réussite indéniable dans son modèle de référence. A présent tous les regards sont tournés vers la concurrence pour voir si oui ou non, Fiji pourra bousculer GM200 ! Enfin, l'avénement du 16nm l'an prochain permet d'imaginer des cartes terriblement performantes, poussant à réfléchir à deux fois avant d'investir dans un très haut de gamme en 2015...

 


Logo AsusLogo G Skilllogo Intellogo NVIDIALogo AntecLogo MSILogo MSI

Nous remercions naturellement nos partenaires pour la mise à disposition du matériel de test



Plus d'infos avec le comptoir de l'info


Les 171 Ragots
   
Les ragots sont actuellement
verrouillage dossierouverts aux ragoteurs logués